Blog suivi par 35 abonnés

Le blog de sebastian.nowenstein

  • Blanquer, une synthèse.

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    Quelques lettres transmises par la voie hiérarchique à l’attention du ministre Blanquer. Quelques articles qui le mentionnent.
  • Brexit : un accord qui viole la légalité et porte atteinte à la démocratie.

    Par | 1 recommandé
    Portant sur des compétences nationales, l'accord qui vient d'être signé aurait dû être un accord mixte. L’État de droit est méconnu, la démocratie méprisée. Une façon de procéder qui est dans l'ADN de la construction européenne. En 1000 signes, ce qu'il faut retenir d'un traité de 1500 pages.
  • Moins de filles que de garçons à l’école ?

    Par
    J’interroge le ministre Blanquer au sujet de ses déclarations selon lesquelles il y aurait moins de petites filles que de petits garçons à l’école. Ces affirmations sont contredites par les chiffres de notre ministère. Je demande transmission des documents pouvant étayer le propos du ministre.
  • J. Rancière, l'école et l'ordre moral néolibéral

    Par | 1 commentaire | 4 recommandés
    Un article remarqué de Jacques Rancière met en lumière la redoutable confusion qui, selon l’auteur, prévaut de nos jours en France en ce qui concerne la notion de liberté d’expression. Ci-après, une synthèse et quelques citations, puis une hypothèse que je me permets de soumettre à ceux qui voudraient la considérer : la néolaïcité est-elle la forme que prend le néolibéralisme dans nos écoles ?
  • Les petites filles fantômes du ministre Darmanin. Par la voie hiérarchique.

    Par | 3 recommandés
    G. Darmanin, comme J-M Blanquer, a coutume d'invoquer les petites filles qu'il veut arracher aux griffes des islamistes. Ces filles "fantômes", ces "invisibles de la République", comme dit le ministre, sont-elles réelles ? Peut-il prouver l'existence de ces êtres qui l'auraient occupé au quotidien pendant son mandat à Tourcoing et que, pourtant, les écoles de la ville ne semblent pas connaître ?
  • La déscolarisation des petites filles. Demande de transmission de documents.

    Par
    Contre les statistiques de son propre ministère, monsieur Blanquer affirme qu'il y a plus de petites filles que de petits garçons qui ne vont pas à l'école maternelle, ce qu'il impute à l'islamisme. Monsieur Darmanin, plus récemment, a repris ces affirmations. J'ai demandé transmission des documents qui pourraient étayer ces thèses.
  • Travailler sur les fake news. Blanquer et les chiffres du COVID à l’école.

    Par | 1 recommandé
    Je me demande souvent s’il n’y a pas un angle mort dans les dispositifs éducatifs par lesquels nous cherchons à mettre en garde nos élèves contre la désinformation, tant il est vrai que celle qui émane des institutions, de par la présomption de véracité qui accompagne l’expression de ces dernières, peut s’avérer particulièrement efficace.
  • Revue de presse. 30 octobre 2020.

    Par
    Un nouveau protocole pour les écoles. C'est faux, dit le Monde : le président ne peut prétendre avoir été surpris "comme tout le monde", par la deuxième vague. Les mensonges de Trump atteignent maintenant l'expérience immédiate des gens. Un rapport établit un lien entre les causes du Covid et celles du réchauffement. Il anticipe une pandémie tous les dix ans si nous continuons sur notre lancée.
  • Réponse à Birnbaum, du Monde, en 1000 caractères.

    Par | 2 commentaires | 3 recommandés
    Dans un article du Monde, Brinbaum fait la généalogie du terrorisme jihadiste, s’en prend aux islamo-gauchistes et oublie que l’injustice économique et sociale fournit un terreau au fanatisme. Ne voir que l’aveuglement de certains est aussi une forme de cécité. Voici ma réponse en 1000 caractères (je n’ai pas à droit à plus, en tant que lecteur du Monde).
  • Blanquer, Sandoval et l’islamo-gauchisme.

    Par | 5 recommandés
    L'affaire Sandoval met en lumière le double étalon dont use le ministre Blanquer, qui accuse sans preuves ses anciens collègues d'une coupable faiblesse alors que lui-même n'a jamais assumé les responsabilités qui sont les siennes pour avoir embauché Mario Sandoval, aujourd'hui extradé par la France, lorsqu'il dirigeait l'Institut des hautes Études d'Amérique latine (IHEAL).