albert herszkowicz
Militant antiraciste, également bloggeur à www.memorial98.org et http://info-antiraciste.blogspot.fr/. Santé publique, justice sociale.
Abonné·e de Mediapart

648 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 déc. 2021

Covid: le gouvernement rejette les recommandations du Conseil scientifique

Face à la flambée de l'épidémie, le Conseil demandait des mesures fortes et spécifiques, particulièrement le 31 décembre. Mais Macron veut donner une image de dirigeant compréhensif qui refuse d'appliquer un avis "alarmiste"

albert herszkowicz
Militant antiraciste, également bloggeur à www.memorial98.org et http://info-antiraciste.blogspot.fr/. Santé publique, justice sociale.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Dernière minute Dimanche 26 décembre

Nouvel An : le gouvernement envisage un couvre-feu pour le 31 décembre.  Rappelons que c'est une recommandation pressante  du Conseil scientifique (ci-dessous) Elle a  été rejetée par Macron et le gouvernement. Mais il est encore temps de prendre cette mesure de bon sens afin d'empêcher de nombreuses contaminations lors de rassemblements de la St Sylvestre qui se déroulent souvent sans respect des gestes barrière.

Covid: le gouvernement rejette les recommandations du Conseil scientifique

Face à la flambée de l'épidémie, le Conseil demandait des mesures fortes et spécifiques, particulièrement le 31 décembre

En effet le Conseil estime que les « mesures de protection seront particulièrement bien suivies durant les fêtes de Noël » mais qu'il pourrait en être autrement lors du Nouvel an. L’instance redoute dans ce cadre la formation en « série de mini-clusters à Omicron » comme il s'en produit dans d'autres pays d’Europe et récemment dans un lycée de Marseille 

Chargée de donner des recommandations à l'exécutif au regard des connaissances sur l'épidémie, cette instance alerte donc logiquement sur la nécessité d'éviter des brassages de populations le soir du 31 décembre.

Elle propose ainsi, a que des mesures de restriction significatives et fortes soient prises par les autorités à l'occasion de la soirée du réveillon, y compris le cas échéant sous la forme de limitation d'activités collectives ou de couvre-feux

Mais le ministre de la Santé s’oppose à cette forme de "punition collective" ( sic) et ajoute. « Nous avons fait le choix de ne pas priver la totalité des Français de libertés car 5 millions d’entre eux ne sont pas vaccinés. Je considère qu’avec la vitesse de circulation du variant Omicron, des jauges ou des fermetures de bâtiments n’auraient pas un impact aussi important que ce qu’on avait pu avoir avec des variants moins contagieux » Si on comprend bien, Omicron est tellement rapide à se diffuser qu'il ne servirait à rien de tenter de freiner sa propagation. Or pour l'instant seulement 310 cas de Omicron ont été répertoriés en France. On peut donc agir énergiquement.

Mais il semble que Macron veuille donner une image de dirigeant compréhensif qui refuse d'appliquer les avis "alarmistes" du Conseil scientifique qu'il a lui-même nommé.

Ainsi en déplacement dans le Cher le 7 décembre, il disait « sentir une fatigue » chez les Français. En pleine campagne pour l’élection présidentielle, il estimé nécessaire de juger que les Français étaient démoralisés par la 5e vague de Covid-19 et « moins positifs qu’il y a deux mois ».

Il reste à espérer que ce choix de caractère politicien ne se traduise pas par une flambée de l'épidémie qui conduirait à un confinement comme aux Pays-Bas et surtout à une augmentation des hospitalisations et morts déjà si graves.

Voir une sélection de nos articles Covid et santé publique:

https://blogs.mediapart.fr/albert-herszkowicz/blog/220721/alerte-et-appel-une-action-progressiste-et-sociale-contre-la-pandemie-covid

https://blogs.mediapart.fr/albert-herszkowicz/blog/150620/mobilisation-des-personnels-de-la-sante-16-juin-vite-un-plan-durgence

https://blogs.mediapart.fr/albert-herszkowicz/blog/260320/imposer-tout-de-suite-un-plan-durgence-pour-les-hopitaux-un-enjeu-vital

https://blogs.mediapart.fr/albert-herszkowicz/blog/220320/pioupiou-griffton-griveton

https://blogs.mediapart.fr/albert-herszkowicz/blog/220320/coronavirus-en-sous-sol-une-conductrice-de-metro-temoigne

https://blogs.mediapart.fr/albert-herszkowicz/blog/210320/coronavirus-un-sauveur-ignore-malaise-dans-la-medecine

 https://blogs.mediapart.fr/albert-herszkowicz/blog/180320/etre-confine-et-aller-au-travail-exercer-son-droit-de-retrait

https://blogs.mediapart.fr/albert-herszkowicz/blog/170320/coronavirus-femmes-en-danger-au-travail

ttps://blogs.mediapart.fr/albert-herszkowicz/blog/160320/trop-de-paroles-pas-assez-dactes-et-un-terme-absent-confinement

https://blogs.mediapart.fr/albert-herszkowicz/blog/160320/report-des-municipales-qui-decide-pas-le-conseil-scientifique

https://blogs.mediapart.fr/albert-herszkowicz/blog/150320/sante-publique-encore-du-retard-en-maintenant-elections-et-transports

https://blogs.mediapart.fr/albert-herszkowicz/blog/130320/sante-publique-nouvelle-aggravation-il-faut-agir-rapidement-et-fortement

https://blogs.mediapart.fr/albert-herszkowicz/blog/120320/coronavirus-lepidemie-accelere-il-faut-intensifier-les-mesures-de-protection

https://blogs.mediapart.fr/albert-herszkowicz/blog/270220/coronavirus-la-pandemie-est-la-place-la-sante-publique

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Inflation : les salariés, éternels dindons de la farce
Avec la poussée inflationniste, les salariés sont sommés d’accepter un recul de leurs revenus réels pour éviter l’emballement des prix. Mais lorsque les prix étaient bas, les salariés devaient accepter la modération salariale au nom de l’emploi. Un jeu de dupes que seules les luttes pourront renverser. 
par Romaric Godin
Journal
Électricité et gaz : les salaires mettent le secteur sous haute tension
Appel à la grève dans le secteur des industries électriques et gazières, le 2 juin prochain, pour réclamer des revalorisations de salaires indexées à l’inflation. Chez RTE, gestionnaire du réseau électrique français, un mouvement social dure depuis déjà treize semaines.
par Cécile Hautefeuille
Journal
Nouveau gouvernement : le débrief de Mediapart
Premier conseil des ministres du deuxième quinquennat Macron ce matin, marqué par l’affaire Damien Abad. Émission consacrée donc à notre nouveau gouvernement et à la campagne législative de ceux qui n’en font plus partie, comme Jean-Michel Blanquer, parachuté dans le Loiret.
par À l’air libre
Journal — Écologie
Planification écologique : le gouvernement à trous
Emmanuel Macron avait promis, pendant l’entre-deux-tours, un grand tournant écologique. Si une première ministre a été nommée pour mettre en œuvre une « planification écologique et énergétique », le nouvel organigramme fait apparaître de gros trous et quelques pedigrees étonnants.
par Mickaël Correia, Jade Lindgaard et Amélie Poinssot

La sélection du Club

Billet de blog
Recrutement enseignant : une crise des plus inquiétantes pour l’avenir de l’école
La crise de recrutement enseignant atteint cette année un niveau largement plus inquiétant que les années précédentes dont les conséquences seront gravissimes pour le service public d’éducation. Elle témoigne, au-delà de ses dénis, de l’échec de la politique de Jean-Michel Blanquer.
par Paul DEVIN
Billet de blog
Lycéennes et lycéens en burn-out : redoutables effets de notre organisation scolaire
La pression scolaire, c’est celle d’une organisation conçue pour ne concerner qu’une minorité de la jeunesse Lycéennes et lycéens plus nombreux en burn-out : une invitation pressante à repenser le curriculum.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
L’École et ses professeurs à bout de souffle : urgence vitale à l'école
Nous assistons aujourd’hui, dans un silence assourdissant, à une grave crise à l’Ecole. Le nombre des candidats aux concours de l’enseignement s’est effondré : ce qui annonce à court terme une pénurie de professeurs. Cette crise des « vocations », doit nous alerter sur une crise du métier et plus largement sur une crise de l’Ecole.
par Djéhanne GANI
Billet de blog
Déblanquérisons l'École Publique, avec ou sans Pap Ndiaye
Blanquer n'est plus ministre et est évincé du nouveau gouvernement. C'est déjà ça. Son successeur, M. Pap Ndiaye, serait un symbole d'ouverture, de méritocratie... C'est surtout la démonstration du cynisme macronien. L'école se relèvera par ses personnels, pas par ses hiérarques. Rappelons ce fait intangible : les ministres et la hiérarchie passent, les personnels restent.
par Julien Cristofoli