Blog suivi par 54 abonnés

Construire un nouveau contrat social

Auteur et chercheur indépendant
À propos du blog
Chercheur indépendant et engagé. Auteur de « Travailler autrement, les coopératives », co-écrit avec Aurélien Singer, publié aux Éditions du Détour en 2017 et « Au-delà de la propriété, Pour une économie des communs », publié aux Éditions La Découverte en 2018. Aujourd’hui, alors que plus que jamais, il ne peut y avoir de solution à la fin du monde sans résoudre la question sociale des fins de mois, je porte au débat public la question de la justice sociale sous la forme du Salaire Minimum Socialisé (SMS), qui porte en lui les termes d’un nouveau contrat social, pourvoyeur de solidarité et de progrès écologique. Vous pouvez aussi me retrouver sur mon blog benoitborrits.fr. L'objectif de ce blog est de commenter l'actualité ainsi que les livres qui ont un rapport avec cet objectif. Vous pouvez aussi suivre avec economie.org, un ensemble de 13 vidéos de formation à l'économie regroupées en quatre chapitres : - L'entreprise (5 vidéos) - La finance (3 vidéos) - L'argent (2 vidéos) - La macroéconomie (3 vidéos).
  • Éliminer le chômage en quelques mois

    Par | 28 commentaires | 11 recommandés
    Après quarante années de chômage de masse, résorber celui-ci est plus urgent que jamais à l’aune de la crise du covid et de la nécessaire reconversion écologique de nos économies. Il est possible de le faire dans un temps relativement court par la mutualisation d’une partie de la richesse produite.
  • Éradiquer le chômage et la précarité, c’est possible: le Smic socialisé!

    Par | 11 commentaires | 6 recommandés
    [Archives] La transition écologique de nos économies nécessitera des reconversions massives d’emplois. Cela ne sera possible que si tout le monde est certain d’avoir une place dans cette société. Il est donc urgent d’éradiquer le chômage et la précarité en quelques mois. Le Smic socialisé réalise une mutualisation de la valeur de la production et permet de garantir à toutes et à tous, emploi et revenu.
  • La faiblesse de la croissance impose la sortie du capitalisme

    Par | 28 commentaires | 10 recommandés
    La décennie 2020 s’ouvre avec des prévisions incertaines sur la croissance. Or la croissance est l’élément essentiel qui a permis, dans le passé, de conjuguer progrès social et capitalisme. La croissance étant incertaine et surtout non souhaitable, le maintien du capitalisme sera de plus en plus coûteux socialement.
  • À bas l’impôt, vive la cotisation sociale!

    Par | 9 commentaires | 13 recommandés
    Contester les profits par augmentation des salaires et des cotisations sociales ou tenter d’en reprendre a posteriori une partie grâce à l’impôt ? Dans le premier cas, une voie possible vers une économie des travailleurs.ses débarrassée du Capital. Dans le second, une acceptation du système tel qu’il est en le corrigeant à la marge. Un débat stratégique pour la transformation sociale.
  • Pourquoi Macron a-t-il rejeté une taxe bénigne de 4 % sur les dividendes?

    Par | 28 commentaires | 24 recommandés
    Emmanuel Macron a rejeté une taxation de 4 % des dividendes, une mesure indolore pour des personnes qui n’ont nullement besoin de dividendes pour vivre. Derrière cette décision, une volonté de s’appuyer sur l’investissement privé. Mais une taxation de 90 % serait-elle plus justifiée ? Pourquoi laisser se former les profits pour les reprendre ensuite ?
  • Un Plan de sortie de crise incompatible avec le capitalisme

    Par | 10 commentaires | 4 recommandés
    Le Plan de sortie de crise en 34 mesures proposé par vingt organisations syndicales et associatives est une avancée considérable dans la perspective d’un nouveau cours social et écologique à l’issue de la crise du covid-19. L’application de certaines de ces mesures socialement indispensables ne pourra se faire sans penser la sortie concomitante du capitalisme.
  • Dépasser le capital par la cotisation sociale

    Par | 13 commentaires | 5 recommandés
    Le capital joue un rôle d’assureur privé des investissements et, dans une très faible mesure, des salaires. La crise du covid-19 vient de nous montrer combien ce système est défaillant, a été et sera encore producteur de chômage et de précarité. N’est-il pas temps de se débarrasser du capital en généralisant le principe de l’assurance par cotisations sociales à l’ensemble de l’économie ?
  • Diviser le salariat: l’État employeur en dernier ressort

    Par | 9 commentaires | 8 recommandés
    Avec l’irruption de la crise économique du Covid-19, le thème de l’emploi va revenir en force dans le débat politique et avec lui, la proposition d’État employeur en dernier ressort. Une proposition a priori séduisante mais qui dédouane les entreprises de toute politique de l’emploi et qui consacre la division du salariat entre les « employables » et les autres.
  • Revenu de base: solution ou aspiration?

    Par | 7 commentaires | 8 recommandés
    La crise économique du Covid-19 pose la question de la sécurité des revenus. Ceci relance l’idée du revenu de base que ses partisans remettent en débat. Il faudra une majorité pour que celui-ci voit le jour et il est fort probable que celle-ci s’obtienne au détriment de son montant, le transformant ainsi en revenu de subsistance. Comment échapper à cette impasse ?
  • Un dispositif pour contrer les licenciements à venir

    Par | 2 commentaires | 2 recommandés
    Alors que le chômage n’a jamais disparu en 40 ans, la vague de licenciements qui s’annonce va être source de nouveaux drames humains. Il est urgent de mettre un terme à cette situation. Une seule solution : imposer que l’ensemble des entreprises emploie toutes les personnes qui le souhaitent à des niveaux de salaires convenables. Et pour ce faire, un seul moyen : l’argent !