Benoît Borrits

Essayiste et concepteur du site www.economie.org

Sa biographie
Co-fondateur et animateur de l'Association Autogestion, Auteur de : Au-delà de la propriété, pour une économie des communs, La Découverte, 2018 Travailler autrement, les coopératives, Editions du Détour, 2017 Coopératives contre capitalisme, Editions Syllepse, 2015
Voir tous
  • Les déficits publics sont-ils de gauche ? (2/2)

    Par
    Le recours au déficit public pour financer des programmes sociaux ou écologiques fait régulièrement partie des programmes de gauche, d’une gauche qui critique parfois les traités européens qui les limitent. Le déficit public étant préconisé par d’autres forces politiques sur la base d’autres motivations, on peut donc s’interroger sur la portée progressiste de cette pratique.
  • Les déficits publics sont-ils de gauche ? (1/2)

    Par
    Le recours au déficit public pour financer des programmes sociaux ou écologiques fait régulièrement partie des programmes de gauche, d’une gauche qui critique parfois les traités européens qui les limitent. Le déficit public étant préconisé par d’autres forces politiques sur la base d’autres motivations, on peut donc s’interroger sur la portée progressiste de cette pratique.
  • La démocratie: une rencontre entre producteurs et usagers?

    Par
    L’éviction des actionnaires dans les entreprises ouvre le pouvoir aux salarié.es de celles-ci, pouvoir qui devra être partagé selon des modalités précises avec les usagers en cas de monopole ou d’oligopole. Ce pouvoir des travailleurs ne pourra que s’étendre aux administrations publiques. Est-ce que la démocratie de demain ne se définira pas comme une rencontre entre producteurs et usagers ?
  • Construisons NOTRE système universel de retraites

    Par
    Une fois de plus, un gouvernement élu propose une « réforme » contre l’avis de l’opinion qui sera avalisée par un parlement à la botte. Et si, au lieu de subir, nous pouvions enfin être en mesure de définir notre propre système de retraites, un système qui répond à nos aspirations et qui constituera un véritable pacte social entre les générations ?
  • Taux d’intérêt négatif ou nul: un capitalisme en fin de parcours ?

    Par
    En Europe, le taux d’intérêt à 10 ans dit « sans risque » est désormais en territoire négatif. Ceci signifie que le capital n’est plus rémunéré en tant que tel. Cela devait dynamiser l’économie. Il n’en est rien : les primes de risque sur les actions en sont plus élevées et brident l’investissement. Peut-on sortir de cette impasse sans dépasser le capitalisme ?
Voir tous