Douce DIBONDO

Ecrivaine

Paris - France

Sa biographie
Etre multidimensionnelle, en perpétuel questionnement. Noire, queer.
Son blog
13 abonnés Le blog de Douce DIBONDO
Voir tous
  • Le matérialisme seul ne nous sauvera pas

    Par
    Il y a comme une odeur suffocante de paradoxe. On ne jure que par l’effraction de la binarité, des normes et des structures, tout en affirmant que le matérialisme - paradigme débordant l'occidentalisme et la blanchité - est la seule voie de compréhension et d’explication du monde.
  • Décoloniser la spiritualité

    Par
    Décoloniser les corps et les esprits, la terre et les imaginaires. Décoloniser les chemins de guérison de l'âme.
  • Comment la France glisse vers un complexe carcéro-industriel

    Par
    La critique du système carcéral et son abolition, semble souvent ne pointer du doigt que les Etats-Unis et leur 2,2 millions de détenu.es pour plus de 5 000 prisons, majoritairement dirigées par des firmes dont le chiffre d'affaires a augmenté de 500% en vingt-ans… Mais qu’en est-il de la France? Je m’interroge sur l’existence ou l'émergence d’un complexe carcéro-industriel en son sein.
  • Qu’est-ce que la charge raciale qui pèse sur les personnes non-blanches ?

    Par
    Si on connaît bien aujourd'hui le concept de charge mentale, une autre forme de poids reste peu étudiée : la charge raciale, qui s'exerce sur les personnes non-blanches. Surveiller son langage, ses tenues, ses cheveux, de quoi au fil des années, mettre en péril son équilibre mental.
  • Du sexpo au polyamour : quand la « libération sexuelle » flirte avec le libéralisme

    Par
    Mettre l'accent sur le corps, le désir, la jouissance sans entrave, la pluralité relationnelle, c'est la porte principale vers notre libération. Qui dit libération sexuelle dit enfermement, privation sexuelle n'est-ce pas ? Sous quel critère sommes nous libéré.es ? Qui valide la  réussite de cette condition ?  Pourquoi la libération des corps implique-t-elle obligatoirement la sexualité ?