Non, monsieur le Président, ce n’est pas un acte antisémite !

Trois pieds nickelés - soi-disant gilets jaunes- en flagrant délit de bêtise crasse déclenche un ballet de vautours au dessus du cadavre encore chaud de la cohésion sociale .


Ce n’est pas de l’antisémitisme car l’antisionisme [1] n’est pas de l’antisémitisme [2]. Une relecture d’Hannah Arendt, de Bernard Lazare, de Dominique Vidal, de Shlomo Sand, de Gidéon Levy, tous juifs, finiront par convaincre les plus sceptiques.

Je viens de lire, avec effarement, une dépêche AFP reproduite par Dominique Vidal [3]. Après le Président de la République, des députés tombent à leur tour dans le piège qui nous est tendu : on fait d’une affaire de cloche-merle une affaire d’Etat.

Est-ce là une provocation de la part d’Alain Finkielkraut [4] comme l’affirment ses détracteurs ? C’est plausible : notre grand philosophe, membre de l’Académie Française est aussi une espèce de saltimbanque. Ecumeur des réunions publiques et des plateaux de télévision, l’homme est coutumier de l’entre-deux. J’invite le lecteur à faire un détour par Youtube, qui a archivé tous les exploits du sieur Finkielkraut : il en sera convaincu.

Rappel des faits.

Lors de la manifestation des « gilets-jaunes » du samedi 16 février, Alain Finkielkraut fut agressé verbalement par trois individus. Au moins deux caméras et plusieurs micros se trouvaient là et ont tout enregistré de la scène ; ils témoignent, aussi, du fait qu’à aucun moment le mot juif n’a été prononcé. Cela n’a pas empêché le Président de la République de tweeter : antisémitisme !

Sur la forme .Invité sur LCI, Alain Finkielkraut a réagi au micro de Bénédicte Le Chapelier. Cette dernière trouve le moyen d’ajouter de l’huile sur le feu en qualifiant de « pogromistes », les trois pieds nickelés - soi-disant gilets jaunes- pris en flagrant délit de bêtise abyssale.

Malgré l’appel du service d’ordre des « gilets-jaunes » à ne pas répondre à la provocation, ces trois personnages ont poursuivi leurs invectives Ce faisant, ils ont donné à leurs adversaires les verges pour battre leur mouvement.

Bien que je respecte quelques-unes de leurs revendications, je ne suis pas « gilet-jaune » car ce mouvement, par son amateurisme et son incohérence, me fait peur : il donne « à boire et à manger » à tous les « charognards » du spectre politique, à ces Lucky Luke de la récupération tous azimuts .

Sur le fond. Alain Finkielkraut se serait trouvé sur les lieux de la manifestation quand il fut agressé verbalement. Deux caméras et leurs micros ont le mérite de rapporter la scène sous des angles différents : à aucun moment on n’entend ces 3 manifestants ni les autres traiter notre grand homme de juif.

Le tweet du Président Macron déclenche un véritable incendie. En retour de flamme, jaillit, de partout, le mot: antisémitisme ! Les SHAF [5], leurs médias et leurs intellectuels satellites se déchaînent ; les antennes crépitent ; l’indignation ruisselle ; par une alchimie extraordinaire, les noms précipitent dans les pétitions.

« Pourquoi? » vous étonneriez-vous. Pour trois Pieds-Nickelés qui vociféraient leur haine d’un homme haïssable, certes, mais en des termes si peu élégants. « Grosse merde, pour un vieillard vermoulu - de l’Académie Française qui plus est – c’est pour le moins déplacé », me confiait Ginette, la patronne du café des sports. Ginette a raison : les fèces, c’est immonde, elles doivent rester dans leurs petits coins.

Quant au Président Macron - qui commet là une faute grave contre la cohésion nationale - Je laisse Shlomo Sand [6], un juif, lui répondre.

M. Alain Finkielkraut lui-même, dans ses deux premières déclarations, dit et répète : « je pense que certains voulaient me casser la gueule (…) [pour eux] j’étais un raciste, une grosse merde de sioniste, un fasciste et à ce titre-là je devais être expulsé. »

Gommons les scories passionnelles qui ne grandissent pas le débat. Il reste : raciste, sioniste, fasciste.

Raciste ? Alain Finkielkraut l’est assurément : j’ai le souvenir de journalistes d’Haaretz outrés par ses déclarations contre les blacks et les beurs de nos banlieues [4] (Haaretz).

Fasciste ? Ses dernières parties de chasse sur les terres du Front National peuvent le laisser légitimement penser.

Sioniste ? Il le proclame suffisamment, sur RCJ (Radio Communautaire Juive, également télévisée) et pire, dans son émission ‘’Réplique ‘’sur France Culture (pire, parce que France Culture est une radio publique financée par nos impôts à tous ,donc par les impôts des noirs et des maghrébins sur le dos desquels Alain Finkielkraut déroule depuis des années son discours sioniste foncièrement favorable à la politique d’Israël).Le matin même de cette manifestation du samedi 16, dans son émission Réplique, il officiait, sans complexe, devant un ex-ambassadeur de Tunisie en tant que défenseur de la politique sioniste israélienne. Ceux qui, comme moi, le suivent (et le surveillent comme de l’huile sur le feu) peuvent témoigner que, quel que soit le sujet du jour, Alain Finkielkraut trouve matière à injecter sa haine du black, du Beur, de la soi-disant haine des juifs « des nouveaux antisémites », qui refusent jusqu’à l’enseignement de la SHOA (SHOA qui est sa marotte - chacun peut le vérifier, ses émissions sont « podcastées »).

L’homme qui, malgré son âge, oublie d’être sage et accapare, depuis des lustres, plateaux et micros de nos médias, donne également dans la minauderie : « j’ai envie de savoir qui sont ces gens, à quelle mouvance appartiennent-ils ? Mais je ne veux pas déposer plainte ».

Ah bon ? N’est-ce pas à la justice de constater le crime d’antisémitisme, si antisémitisme il y a ? N’est-ce pas à la justice de dire la loi ? Les agresseurs ont été filmés : la justice n’a donc aucun mal à les retrouver.

Quoi qu’il en soit, selon la loi, le Ministère Public n’a pas besoin de l’aval du sieur Finkielkraut pour poursuivre un éventuel crime d’antisémitisme. Et Il n’est jamais trop tard pour bien faire.

Pour la paix sociale, la Justice doit statuer. Les responsables de cet acte sont-ils des citoyens ulcérés antisionistes, comme le déclare Alain Finkielkraut lui-même, ou des antisémites, comme le déclare le tweet du chef de l’Etat ou la déclaration du porte-parole du gouvernement ?
Ces deux accusations ne relèvent pas de la nuance : dans un cas nous aurions affaire à un crime, dans l’autre à un délit.

De plus, Il y va de notre citoyenneté : Alain Finkielkraut et le CRIF, comme les SHAF [5] sont dangereux pour la paix sociale en France. Alain Finkielkraut et le CRIF contribuent à propager la discorde et à cultiver la peur juive, atavique, dans le cœur des membres de leur communauté [7].Les SHAF , ces lobbies d’intérêts particularistes, sèment la discorde dans la nation par un mensonge trentenaire [8] et [9], excitent les mémoires endolories et alimentent la désastreuse compétition mémorielle juive, noire et maghrébine.

Remarque : Après le tweet du Président de la République, Alain Finkielkraut, qui ne perd pas le cap fixé depuis longtemps, se remet automatiquement sur la ligne sioniste du CRIF ; encouragé pour ainsi dire, il déclare sur RTL [10] : « Ce sont tous les juifs qui sont visés en tant que sionistes, c’est-à-dire du fait de leur souci d’Israël. C’est ça qu’on m’a reproché, au nom de la Palestine, j’ai été traité de fasciste, de grosse merde sioniste et de raciste ».

De qui se moque-t-on ? Tous les juifs ne sont pas sionistes, loin de là. Certains sont même adversaires farouches du sionisme. J’en veux pour preuve Mme Sibony [11], M. Shlomo Sand [12], M. Gidéon Levy 

Mêmes ses agresseurs savent qu’il y a juif et juif. Non, ce ne sont pas « tous les juifs qui sont visés en tant que sionistes », c’est le sioniste Alain Finkielkraut et uniquement lui. Et Alain Finkielkraut récolte la haine qu’il a semée pendant des décennies[13]

 

Documentation:

[1]https://blogs.mediapart.fr/dominique-vidal/blog/170717/antisionisme-antisemitisme-une-erreur-historique-une-faute-politique

[2]https://blogs.mediapart.fr/edition/lescarbille/article/020917/du-soi-disant-piege-grossier-deuxieme-partie

[3] https://blogs.mediapart.fr/belab/blog/190219/quoi-servent-les-voyous-racistes-et-les-idiots-utiles

[4] https://blogs.mediapart.fr/edition/lescarbille/article/021117/alain-finkielkraut-pris-au-collet-dans-une-boucle-de-logique

[5]https://blogs.mediapart.fr/edition/lescarbille/article/170917/la-coalition-des-interets-particularistes-shaf-ou-l-aristocratie-du-moment

[6]  Shlomo Sand : https://blogs.mediapart.fr/edition/les-invites-de-mediapart/article/200717/lettre-ouverte-m-le-president-de-la-republique-francaise

[7] https://blogs.mediapart.fr/edition/lescarbille/article/011218/de-la-falsification-de-l-histoire-palestino-israelienne

[8]https://blogs.mediapart.fr/edition/lescarbille/article/160118/ecole-et-manipulations-lettre-ouverte-m-le-president-de-la-republique

[9]https://blogs.mediapart.fr/edition/lescarbille/article/011016/lettre-ouverte-m-le-president-de-la-republique

[10]https://www.youtube.com/watch?v=JjfRVu5ydpc

[11]https://blogs.mediapart.fr/belab/blog/261118/le-complexe-de-massada

[12] https://www.youtube.com/watch?v=bMfsYRaN3f8

[13] https://bibliobs.nouvelobs.com/idees/20151112.OBS9357/lettre-ouverte-a-alain-finkielkraut-par-alain-badiou.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.