Son blog
26 abonnés Le blog de Gdalia Roulin
Ses éditions
Voir tous
  • Élire ou voter ?

    Par
    Voter ou pas ? Voter. Car il serait odieux de donner à M. Macron un blanc-seing, si ses opposants s’abstiennent, lui qui a sur les mains le sang de milliers de blessés dans de simples manifestations ! Et il nous faut surtout apprendre à fonctionner autrement, en prenant notre autonomie et nos responsabilités, sans nous en remettre à un autoritarisme infantilisant et illusoirement infaillible.
  • Faire leur fête aux travailleurs !

    Par
    En démocratie, qu’y aurait-il de mal à ce que les citoyens s’expriment et choisissent ensemble leur avenir avec voix décisionnelle au chapitre ? En quoi cela devrait-il relever de quelque force armée que ce soit ? Mais le gouvernement tente de discréditer et d’écraser ses opposants Gilets Jaunes et FI par tous les moyens et poursuit sa politique inégalitaire, liberticide et toxique climatiquement.
  • Centrales sismiques

    Par
    Un accident est par définition imprévu, mais la possibilité d’accidents nucléaires a longtemps été complètement niée, et les lanceurs d’alerte regardés comme extravagants ! Une industrie si dangereuse devait forcément être ultra-sécurisée... Tchernobyl, Fukushima et quelques autres catastrophes oubliées battent en brèche ces illusions. En réalité les "incidents" et accidents sont quotidiens..
  • Climats

    Par
    Dû aux poisons de l’âge industriel, le réchauffement du climat est en route. Le système climatique va être impacté sur des siècles, voire des millénaires, et personne ne sait quel sera le degré de synergie des divers phénomènes conjugués. La seule solution réellement sérieuse est de changer collectivement de cap de suite et radicalement, en ne prenant à la nature que ce qu’elle peut régénérer.
  • Innombrables bénéfices du « salaire à vie »

    Par
    Le salaire à vie peut apporter une solution concrète à la plupart des problèmes sociaux et même environnementaux qui plombent la société. Il n’est pas un minimum de «pouvoir d’achat» alloué à des nécessiteux, mais la reconnaissance d’emblée de notre qualité à tous de producteurs, de contributeurs au bon fonctionnement social. A gérer démocratiquement sous contrôle direct des salariés eux-mêmes.