Gresea

Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative

Bruxelles - Belgique

Sa biographie
Le GRESEA (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative) est né en 1978 de la rencontre de responsables d’organisations non gouvernementales de développement, de syndicalistes et d’universitaires. Axée sur l’économie internationale, sa recherche a porté notamment sur les filières de production, sur les nouvelles technologies de l’information, sur la dette du Tiers-Monde, ou encore sur l’émergence des marchés communs régionaux. Au cours des dernières années, le GRESEA s’est en particulier attaché aux logiques qui guident les entreprises transnationales, à la bulle financière, aux institutions financières internationales, ainsi qu’aux résistances à la mondialisation. Lieu de réflexion, d’analyse et de proposition, le GRESEA est également un centre de formation et d’information sur les mécanismes et les acteurs de l’économie internationale et en particulier sur la dimension Nord-Sud de cette dernière. Ses recherches portent principalement sur les mécanismes,de plus en plus complexes, de l’économie mondiale et leurs impacts tant sociaux qu’économiques, écologiques et culturels, tant au Nord qu’au Sud. Le groupe met les résultats de ses travaux à la disposition de publics divers (décideurs, acteurs sociaux, mais aussi monde de l’associatif, de l’enseignement, etc.) sous forme d’études, de publications, de séances de formation, de séminaires. Comme son nom l’indique, le GRESEA est en recherche d’alternatives par rapport aux systèmes de pensée économique et socio-politique dominants. L’ancrage dans les réalités du Sud et dans une logique Nord-Sud est une de ses principales préoccupations. Sa revue, GRESEA Echos, est un trimestriel d’information qui publie des analyses et émet des propositions d’alternatives économiques dans le cadre des échanges Nord-Sud.
Son blog
4 abonnés Le blog de Gresea
Voir tous
  • La grève générale pour abattre l’embryon du serpent ?

    Par
    Dans un contexte de crise, de renforcement des rivalités entre puissances économiques et de révoltes sociales, les mesures sanitaires mises en œuvre pour faire face au Covid-19 sont particulièrement répressives. Confinés, isolés et terrorisés, le spectre du totalitarisme hante nos rues, nos maisons et nos corps individualisés. Or, face à cette fatalité, d’autres alternatives se dessinent.
  • Migrantes dans le capitalisme racial et patriarcal

    Par
    En analysant le continuum historique de l’intersectionalité des oppressions infligées hier, par les colonisations, aujourd’hui, par le colonialisme, ce nouveau numéro aborde la manière dont les politiques migratoires des puissances économiques contribuent à sauvegarder une division internationale du travail imposée par le capitalisme racial et patriarcal.
  • Les multinationales en Belgique, contre-rapport annuel

    Par
    Ce numéro présente un BEL 20 alternatif qui permet de mieux cerner qui tient les manettes de l’économie belge.
  • [Livre] Des limites de la transition: Pour une décroissance délibérée

    Par
    L'ouvrage de Romain Gelin (chercheur au Gresea): " Des limites de la transition: pour une décroissance délibérée", préfacé par Paul Ariès, vient de paraître aux Editions Couleur Livres, dans la collection "L'autre économie". Nous en publions l'introduction ci-dessous.
  • Coursiers de tous les pays unissez-vous! En lutte contre le capitalisme de plateforme

    Par
    L’économie de plateforme fait partie de notre quotidien. Qui n’a pas, au choix et selon son degré de conscientisation numérique, surfé sur Facebook ? Acheté un livre sur Amazon ? Voyagé avec BlablaCar tout en se logeant via AirBnB ? Commandé un plat livré par Deliveroo ou un taxi proposé par Uber ? .... mais, que cachent ces Apps ?