Gresea

Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative

Bruxelles - Belgique

Sa biographie
Le GRESEA (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative) est né en 1978 de la rencontre de responsables d’organisations non gouvernementales de développement, de syndicalistes et d’universitaires. Axée sur l’économie internationale, sa recherche a porté notamment sur les filières de production, sur les nouvelles technologies de l’information, sur la dette du Tiers-Monde, ou encore sur l’émergence des marchés communs régionaux. Au cours des dernières années, le GRESEA s’est en particulier attaché aux logiques qui guident les entreprises transnationales, à la bulle financière, aux institutions financières internationales, ainsi qu’aux résistances à la mondialisation. Lieu de réflexion, d’analyse et de proposition, le GRESEA est également un centre de formation et d’information sur les mécanismes et les acteurs de l’économie internationale et en particulier sur la dimension Nord-Sud de cette dernière. Ses recherches portent principalement sur les mécanismes,de plus en plus complexes, de l’économie mondiale et leurs impacts tant sociaux qu’économiques, écologiques et culturels, tant au Nord qu’au Sud. Le groupe met les résultats de ses travaux à la disposition de publics divers (décideurs, acteurs sociaux, mais aussi monde de l’associatif, de l’enseignement, etc.) sous forme d’études, de publications, de séances de formation, de séminaires. Comme son nom l’indique, le GRESEA est en recherche d’alternatives par rapport aux systèmes de pensée économique et socio-politique dominants. L’ancrage dans les réalités du Sud et dans une logique Nord-Sud est une de ses principales préoccupations. Sa revue, GRESEA Echos, est un trimestriel d’information qui publie des analyses et émet des propositions d’alternatives économiques dans le cadre des échanges Nord-Sud.
Son blog
7 abonnés Le blog de Gresea
Voir tous
  • Neutralité carbone – Fuite en avant climatique

    Par
    gresea-echos-110-cover-ld-page-1-3
    Le nouveau Gresea Échos analyse les négociations climatiques en cours depuis 30 ans.
  • Gilets jaunes et violences de classe

    Par
     © Photo by Collectif Krasnyi © Photo by Collectif Krasnyi
    Dans ce Gresea Échos, nous nous proposons de revenir sur l’impressionnante mobilisation sociale du mouvement des Gilets jaunes (GJ), qui a marqué l’actualité, fin 2018 et 2019.  Nous nous concentrons ici sur une seule observation, celle de la violence politique exercée durant ces mobilisations. 
  • Frontières

    Par
    Across the see and across the barbed wire © Jeanne Manjoulet Across the see and across the barbed wire © Jeanne Manjoulet
    Le Gresea Échos est la revue trimestrielle du Gresea (Groupe de recherche pour une stratégie économique alternative). Au lendemain de la Journée internationale des migrants, le nouveau Gresea Échos décortique les frontières à partir de points de vue historique, philosophique, ethnographique, géographique, sociologique ou économique.
  • Capitalisme déconfiné ; transformations et résistances

    Par
     © Mosman Library; Dystopia © Mosman Library; Dystopia
    Le Gresea Échos est la revue trimestrielle du Gresea. Au travers de cas parfois très concrets, les articles de ce numéro collectif analysent l’impact de la pandémie sur les dynamiques profondes du capitalisme et de ses institutions, et l’emballement qui semble caractériser le moment présent.
  • Eau embouteillée, eau privatisée

    Par
    cover-tchak-n6-683x1024
    La Belgique a concédé la gestion de 35 sources à des intérêts privés. Toutes sont exploitées par de grands groupes, qui en tirent de plantureux bénéfices. Une forme évidente de privatisation d’une ressource commune, alors que le droit à l’eau pour les besoins essentiels n’est pas reconnu. Et si on en revenait à une forme de solidarité ?