Blog suivi par 3 abonnés

A un jet d'oeil du Bugarach...

En savoir plus sur : http://www.intemporaris.com/ Retraité enseignement, Habitant de petite commune rurale, associations, développement rural, art à la campagne...
Fenouillet du Razès - france
À propos du blog
A un jet d'œil du Bugarach... 26 novembre Sur la terrasse, Solianterre. Cher Cromagnon, je traverse l'après-midi, l’immense chaine montagneuse des Pyrénées devant les yeux. La lumière d’automne lui donne une imposante réalité augmentée, rarement vue auparavant. Elle semble toute proche, à la toucher. Sur le tard, des éclats de feu surviennent au lointain depuis le sommet du Bugarach, à quelques portées d’œil. Je crois voir planer cet hologramme qui va rentrer en contact avec toi, mais ce n'est qu'illusion d'optique. Devant moi, la large plaine du Razès où planent tant de mystères, comme des feux follets, restes épars de quelques flambées de la croisade des Albigeois. Plus à l’Ouest, sous le Soularac et le St Barthélemy, le bûcher de Montségur s’éteint lentement en long panache de fumée surgi du passé. Quelques minutes avant, endormi dans un fauteuil, j'ai rêvé que notre livre le « Cromagnon, un clan au-dessus » dont on parle tant, était traduit en vingt langues pour être vendu sur la planète entière. Puis mon esprit a vogué vers Esclarmonde de Roquefort et Momand’Loup, le pape Jules 3 et Ubufuroï, le Grand Cacique et Aboubakary 2, ce noir de toutes les couleurs, Ordalie la Mignonne qui brule des poutres, si amoureuse de Quetzalcóatl le serpent à plumes, tous entrevus en feuilletant cet ouvrage, à lire durant ce prochain voyage, sur des plages cubaines ou près des temples Mayas. Achetée chez un bouquiniste de Montpellier, cette histoire des Antilles est écrite par un auteur qui se dit héritier d'un père Dominicain bien connu en Occitanie : Guzman de Valladolid. Je n'étais pas encore sur de vouloir la mettre dans mon sac à dos rond, quand le vendeur - mal rasé et tête hirsute type Neandertal - s'approcha, me regarda fixement de ses yeux clairs et perçants, en me disant: " N'hésite pas Celsius, ce livre te ressemble ! " Étrange rencontre près de et dans ce bac à livres d’occasion. On retrouve dans ces pages le groupe de chercheurs dont je fais partie, Proto-Futuro-Historiens des années 42500 et leur mentor le professeur Celsius, qui cherche à déchiffrer un Codex découvert au plus profond d'un cénoté Maya. Diable... ? N’est-ce pas de moi dont on parle ?... Dieu merci, en ce temps là, la terre était plate comme une galette de cassave, ce qui fait que celui qui se trouvait en dessus et au centre de la galette était le centre du monde, croyance durable s'il en est. En dessous, c’était l’inframonde avec ses 9 étages de parking et la Sœur qui rigole et fait la manche à l'entrée en chantant, manière de gagner quelques pièces d'or à balancer aux Caïmans. Plus tard seulement, la terre deviendra comme une orange bleue, ce qui fait que tous les peuples qui l’habiteront croiront être au centre du monde. En tout cas, après toutes ces péripéties en France cette année là (2017), un voyage sera le bienvenu. Bientôt, nos sacs à roulettes vont se trainer dans une soute d’avion et m’amener loin de tous ces hommes en On qui ont rythmé ces derniers mois républicains… Mais, ne les dédaignons pas, ils feront peut-être notre succès… L’air devient frais, je rentre vers un autre feu de bois qui fait froid au dos et chaud devant… Je vais me faire une pizza. A plus tard d'avoir de tes nouvelles. Celsius.