Son blog
16 abonnés Le blog de Hans.Cova
Voir tous
  • Salaire minimum et taux de chômage : les sophismes de la pensée dominante

    Par
    Si certains économistes orthodoxes affirment « scientifiquement » que l’augmentation du SMIC conduirait à une destruction d’emplois (et donc à la hausse du chômage), lui préférant la valorisation de la prime d’activité, maintes études invalident ce dogme de la théorie néoclassique. D’où la nécessité de définir une autre politique de l’emploi répondant concrètement aux enjeux de notre époque...
  • Pour une autre approche du travail : réflexions autour de Minsky et du plein-emploi

    Par
    Alors que les mesures visant à réduire le taux de chômage (lequel est reparti à la hausse), via les « réformes structurelles » fondées sur la flexibilité et la compression du « coût du travail », n’arrivent pas à des résultats probants (ce qui n’est guère surprenant), d’autres pistes plus fécondes méritent d’être étudiées. D’où l’apport de Minsky, promoteur de l’État employeur en dernier ressort…
  • Crises du capitalisme et stagnation séculaire : quelques observations critiques

    Par
    Si plusieurs économistes, se référant notamment à Hyman Minsky, évoquent l’éventualité d’une crise économique majeure, liée à l’accumulation alarmante des dettes privées, une réflexion sur le fonctionnement historique du capitalisme s’impose… A plus forte raison dans un contexte où les gains de productivité ralentissent, laissant potentiellement poindre un état stationnaire du capitalisme…
  • Quand la raison (pure) économique bute sur l’innovation

    Par
    Bien que les théories économiques développent des modèles économétriques complexes pour justifier les « réformes structurelles », leurs fondements empiriques sont souvent plus que limités – et contredits par des études plus approfondies. Les travaux sur l’innovation de Philippe Aghion en donnent un exemple probant…
  • Quand le réel rattrape la science économique. La distance peu critique de ses adeptes

    Par
    Dans une récente note « confidentielle », trois économistes – Aghion, Pisani-Ferry et Martin – exprimaient leur inquiétude quant à l’absence de « mesures sociales » venant atténuer les perceptions négatives de la politique menée par le pouvoir exécutif. Or, loin de n’être qu’un oubli, cette absence en exprime l’idéologie. En témoignent les prises de position de l’un d’entre eux, Philippe Aghion…