Son blog
20 abonnés Le blog de Hans.Cova
Voir tous
  • Emploi et précarité : les dangers d’une réforme à sens unique

    Par
    Alors qu’a été présentée la réforme de l’assurance chômage, censée s’attaquer aux défis de l’économie contemporaine et à un « assistanat » fantasmé, une analyse plus rigoureuse, loin des robinsonnades propres à la théorie néoclassique (fondée sur un individu rationnel et calculateur), démontre a contrario que les mesures vont largement accentuer la précarité des travailleurs les plus fragiles…
  • Les enjeux du salaire minimum européen : lutter contre la précarité et les inégalités

    Par
    Bien qu’elle ait été l’une des grandes absentes des dernières élections européennes (à quelques exceptions près), l’idée d’un salaire minimum à l’échelle du continent n’est pourtant pas une lubie. Entérinant un « mouvement de rattrapage », sa mise en œuvre institutionnalisée permettrait de lutter contre la pauvreté (salariale) et les inégalités. Contrairement à ce que disent maints idéologues…
  • Au-delà des idées reçues: la question du temps de travail à l'aune des statistiques

    Par
    Selon une idée rebattue, la France serait un pays où la population active ne travaillerait pas suffisamment. Outre que cette vision fallacieuse bascule rapidement dans le moralisme, les approches néoclassiques cherchant à la prouver factuellement ne résistent guère aux analyses approfondies. Ainsi l’enjeu de la réduction du temps de travail (contraint) apparaît-il de part en part politique…
  • Dépenses publiques : quand l'"exactitude" des chiffres déforme la réalité

    Par
    Alors que la part « importante » des dépenses publiques par rapport au PIB est constamment pointée du doigt pour expliquer les difficultés de l’économie française, notamment en matière de chômage, un rapide examen méthodologique révèle d’emblée qu’un tel ratio n’a économiquement aucun sens. Justifiant pourtant les contre-réformes néolibérales, l’enjeu trahit bel et bien un aspect politique…
  • Les enjeux politiques de la réduction du temps de travail: retour sur les 35 heures

    Par
    Si les économistes orthodoxes ne cessent de stigmatiser « scientifiquement » la réduction du temps de travail, au nom d’une compétitivité soi-disant en souffrance, une analyse rigoureuse démontre a contrario qu’elle a contribué à la création pérenne d’emplois. Comme le confirme, avec le recul historique, le passage aux 35 heures. D’où son enjeu éminemment politique…