Blog suivi par 118 abonnés

Karma error

"Où l'esprit ne déracine plus mais replante et soigne, je nais. Où commence l'enfance du peuple, j'aime." René Char
Paris - France
  • L'enfer sur terre, ou les violences admissibles de Nicolas Sarkozy

    Par | 6 commentaires | 7 recommandés
    YouTube
     Nicolas Sarkozy a fermement condamné, lundi 12 janvier, les "violences inadmissibles" commises en France "au prétexte" du conflit au Proche-Orient et assuré que ces crimes "ne resteraient impunis".Mais pas un mot pour condamner en même temps des "violences" commises actuellement à Gaza par l'armée de l'état d'Israël, ni l'assurance que ces crimes ne "resteraient pas impunis".
  • Patrick Cockburn, son témoignage à Gaza, le 8 septembre 2006 : Gaza se meurt

    Par | 4 recommandés
    Gaza se meurt. Le siège de l'enclave palestinienne par Israël est tellement rigoureux que son peuple est au bord de la famine. Ici, sur les rives de la Méditerranée, se déroule une grande tragédie que le monde ignore, parce que son attention a été détournée par les guerres au Liban et en Irak.
  • Gaza newsreel, ou Hauts comme trois pommes...

    Par | 2 commentaires | 3 recommandés
    Quelques des dernières déclarations, articles et nouvelles concernant la situation à Gaza : An noter sur le site du magazine Politis : Sience, on tue ! par Bernard Langlois A écouter, Stéphane Hessel : Un véritable crime contre humanité""En réalité, le mot qui s’applique - qui devrait s’appliquer - est celui de crime de guerre et même de crime contre l’humanité. Mais il faut prononcer ce mot avec précaution, surtout lorsqu’on est à Genève, le lieu où siège un haut commissaire pour les Droits de l’Homme, qui peut avoir là-dessus une opinion importante.Pour ma part, ayant été à Gaza, ayant vu les camps de réfugiés avec des milliers d’enfants, la façon dont ils sont bombardés m’apparaît comme un véritable crime contre l’humanité." Ce terme, vous osez le prononcer ? C’est la disproportion qui vous choque, entre les roquettes palestiniennes et une offensive terrestre massive ?"C’est l’ensemble du comportement". ...
  • Alain Gresh : Lettre à ma fille

    Par | 2 commentaires | 8 recommandés
    Ce livre d'Alain Gresh est né d’une indignation, mais aussi d’une volonté de comprendre, et de faire comprendre, la situation au moyen-orient aujourd'hui. Le premier chapitre du livre est en forme d'une lettre de l'auteur à sa fille. Il est disponible en lecture libre sur le site du Monde Diplomatique. A consulter également, le Blog d'Alain Gresh Nouvelles d'Orient
  • Wake Up America ! par Dennis Kucinich

    Par | 1 commentaire | 6 recommandés
    YouTube
    Hier au sénat américain, Dennis Kucinich condamne le soutien par le gouvernement des Etats Unis des crimes commises par l'état d'Israël dans la bande de Gaza, son refus de mettre une terme au massacre et ses efforts pour empêcher toute négociation d'un cessez-le-feu. Sénateur Kucinich condamne également le financement à hauteur de $30 milliards sur les 10 prochaines années de l'état d'Israêl, sans aucune contrepartie en termes de respect du droit international, ni aucune exigence en termes du respect des droit de l'homme ni des règles d'humanité les plus élémentaires. 
  • Occupation 101

    Par | 4 commentaires | 3 recommandés
  • Gaza / Sderot : la vie malgré tout

    Par | 3 commentaires | 4 recommandés
     Deux mois de documentaires videos, 40 en tout, du 26 octobre au 23 décembre 2008, qui montrent la vie quotidienne à Gaza et à Sderot...par Arte TV. "Rendre compte de la réalité telle qu’elle est vécue par des hommes, des femmes et des enfants à Gaza (Palestine) et Sderot (Israël) : leur vie ou leur survie au jour le jour. Malgré la dureté de la vie quotidienne, le blocus, la menace des attaques aériennes ou des tirs de roquettes, on continue à travailler, s’aimer, rêver. La vie malgré tout." http://gaza-sderot.arte.tv/ 
  • Une voix pour la paix: Neve Gordon, israélien, chaire de sciences politique et gouvernmentale à Ben-Gurion, Negev, Israël sud

    Par | 9 commentaires | 6 recommandés
    Neve Gordon est professeur et chaire du département de politique et de gouvernement à l'université Ben-Gurion, à Negev dans le sud de l'Israel, la région la plus impactée par les tirs de roquettes du Hamas.
  • Construire la paix durable : pour une politique d'amour

    Par | 3 commentaires | 5 recommandés
     “There is no structure of an occupation that endured for decades and involved this kind of oppressive circumstances. The magnitude, the deliberateness, the violations of international humanitarian law, the impact on the health, lives and survival and the overall conditions warrant the characterization of a crime against humanity. This occupation is the direct intention by the Israeli military and civilian authorities. They are responsible and should be held accountable.”– Professor Richard Falk, United Nations Special Rapporteur for Human Rights in the Occupied Territories  Construire une paix durable, cela demande une politique autre que celui mené par l'état d'Israël, il demande aussi un discours autre que celui assumé par l'état d'Israël aujourd'hui.Une condamnation sans réserve de l'agression actuelle, et l'engagement d'Israël de poursuivre une autre politique, permettrai au peuple palestinien de croire un tant soi peu à l'avenir. Sans quoi l'échec sera renouvelé.J'ai écrit avant l'invasion terrestre "La politique de l'état d'Israël est indiscutablement une politique sans amour. Si l'état d'Israël entrait en palestine pour construire des hopîtaux, des écoles, des transports, des universités, inspiré par une politique fondé sur l'amour, c'est à dire le respect de l'autre, la reconnaissance de son égalité, et le souci de son bien-être - ce qui est tout à fait possible et à sa porté depuis 60 ans, et qui est toujours à sa porté - alors les tirs de roquettes viendrait d'où ? D'un peuple "barbare" ? D'un peuple meurtri ? Du désespoir ? Du "choc" des civilisations ?".Aujourd'hui, une semaine après, nous avons avancé dans quelle direction ?
  • Israël utilise un nouveau type d’armes "DIME" à Gaza

    Par | 7 recommandés
     Le docteur Mads Gilbert est membre d’une équipe médicale norvégienne de trois personnes présentes dans la Bande de Gaza assiègée. L’équipe a déclaré qu’Israël utilise des armes DIME à fort pouvoir explosif et aux effets cancérigènes dans sa guerre contre ce territoire appauvri où vivent 1,5 millions de Palestiniens. Il décrit les conditions à l’intérieur de Gaza dans une interview exclusive à Press TV.