Blog suivi par 118 abonnés

Karma error

"Où l'esprit ne déracine plus mais replante et soigne, je nais. Où commence l'enfance du peuple, j'aime." René Char
Paris - France
  • Beautiful Palestine

    Par | 5 recommandés
    Je recommande le site Beautiful Palestine de Majdi Hadid, hommage photographique à un pays et à un peuple dont la beauté ne cesse d'étonner.Un e-mail reçu de Majdi ce matin à Ramallah : James,Thank you for taking the time to write to me, I hope we will see you in Palestine soon, to see this place with your own eyes.Majdi F Hadid20 Al Nuzha Street,Ramallah - PalestineOffice: 00972 2 295 2888Mobile: 00972 599 696955 www.beautifulpalestine.com
  • Dernières nouvelles de Gaza : 40 morts dans une école de l'Onu à Gaza

    Par | 5 recommandés
  • L'offensive

    Par | 2 commentaires | 6 recommandés
    Sur le site In Gaza, une militante canadienne vivant à Gaza décrit un paysage d'apocalypse et rend compte de l'effroi des équipes médicales confrontées à l'horreur des bombardements : "Ce qui me frappe maintenant, plus que les cadavres brûlés et démembrés que j'ai vus il y a deux nuits, plus que l'intensité des missiles autour de nous la nuit dernière (...), c'est la panique sur les visages. Panique en s'enfuyant, panique en essayant d'arrêter une ambulance dans la rue pour les blessés, les morts, panique même chez les ambulanciers et les équipes médicales. Ils ont vu beaucoup de choses, beaucoup d'entre eux font ce travail depuis dix ans ou plus, mais c'est pire, bien pire que tout ce qu'ils ont déjà vu, ou imaginé." Elle rapporte les propos d'un médecin palestinien effaré par la violence de cette attaque qu'il qualifie de "massacre" : "Ils ne connaissent plus aucune limite désormais. Ils sont en train de devenir fous."
  • Du Mur de la Honte et des tirs de chaussures palestiniennes

    Par | 5 recommandés
    Bil'in 19-12-08 clip © yisraelpnm
    Le 19 décembre dernier, des palestiniens manifestent contre le mur d'annexion, construit illégalement par Israël, par des tirs de chaussures. Mais la riposte ne se fait pas attendre. Dans la lutte symbolique contre le mal, les ressources d'un peuple résident aussi dans son humour. Une fois achevé, le mur de séparation, de division et d'annexion, construit en toute illégalité par l’Etat hébreu, doit parcourir quelque 790 kilomètres, en s’enfonçant très fréquemment en Cisjordanie, taillant les terres palestiniennes en morceaux, séparant ou coupant en deux des communautés, et en confisquant les ressources précieuses nécessaires à leur survie. Israël explique que cette barrière est nécessaire pour dissuader "les kamikazes et autres terroristes" de pénétrer sur son territoire.
  • « Etat de siège » - Mahmoud Darwich et Olivier Thébaud

    Par | 10 commentaires | 13 recommandés
    Etat de Siege Actes Sud (Photography and poetry) © streetpulse
    Assiégé à Ramallah en janvier 2002, le poète note au jour le jour, en de très courts poèmes, ses impressions sur une guerre de plus en plus atroce qu’illustre à sa manière, très sobrement, le photographe Olivier Thébaud.Reclus à Ramallah en janvier 2002, Mahmoud Darwich a écrit ce poème, composé d’une centaine de fragments, en réaction à l’offensive de l’armée israélienne dans le territoire palestinien autonome (extrait de la présentation de l'éditeur).
  • Le courage encore de le dire

    Par | 13 commentaires | 12 recommandés
    Voici les plus récents faits constatés par l'ONU, son Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), Médecins du Monde, et une coalition d'ONG comprenant Oxfam Grande-Bretagne, Amnesty International UK, CARE UK, Médecins du Monde UK, Save the Children UK, CAFOD et Trocaire (Irlande), dans les mois précédant l'agression militaire actuelle par l'état d'israël à l'encontre du peuple palestinien. On y voit clairement les contours indiscutables d'une politique menée par un état qui agit au-dessus de la loi - et hors les lois internationalemment reconnues.
  • Goodbye Harold Pinter, ou le courage de le dire

    Par | 20 commentaires | 32 recommandés
    Harold Pinter vient de nous quitter après une longue lutte contre le cancer. Mourant, Pinter a écrit son discours de Prix Nobel de Littérature sur l'équivoque et le mensonge, l'art et la réalité, l'ignorance et le besoin de connaître et de faire connaitre la réalité.
  • Très libre ! ou la liberté positive

    Par | 11 commentaires | 5 recommandés
    Je félicite Mediapart, RSF et tous les participants, pour une soirée pour la défense de la liberté et l'indépendance de la presse, d'une grande qualité et foissonante d'idées.  Bien que je félicite sincèrement le courage de Hervé Mariton, Député de la Drôme, UMP, pour sa participation, je tiens a réléver un aspect révélateur de son langage. Voulant temporiser ce qu'il considérait comme certains excès dans les critiques portées par les intervenants à l'action gouvernmentale vis à vis de l'indépendance et la liberté de la presse en France, comparé notamment à d'autres pays peu luisants en la matière, Monsieur Mariton a parlé à un moment, et je cite, d'"une presse très indépendante et très libre". Je voudrais demander : qu'est-ce que c'est que d'être très libre ? Est-ce mieux que d'être libre ? Est-ce comme la différence entre être riche et très riche ? ou entre être pauvre et très pauvre ? Et comment sait-on, quand on passe de l'un à l'autre ? Est-ce comme la différence entre être un peu indépendant, ou indépendant, ou très indépendant ? Cela se mésure-t-il comment ?
  • Bush is Over

    Par | 2 commentaires | 8 recommandés
  • Quand Serge est d'assaut : ou la politique de Nicolas Sarkozy expliquée aux enfants

    Par | 7 recommandés
    Serge Dassault, rapporteur spécial du budget de l'Emploi auprès de la commission des Finances du Sénat, et sénateur UMP de l'Essonne, interviewé dans Libération le jeudi 19 juin 2008, a jugé «anormal» que l'Etat aide les chômeurs, «des gens qui ne veulent pas travailler», et a suggéré de «réduire carrément les aides»". On peut dire que c'est une vision incisive et de l'argent des contribuables bien dépensé. Quel processus de démocratie participative nous a permis de choisir le citoyen le plus adapté pour cette commission ? Combien ce citoyen a-t-il "touché" en tant que "rapporteur spécial" ? On peut se demander quel sens les mots "particpation" et "commission" prennent sous Sarkozy 1er. Nous voici donc au régime de gouvernement par des potes pour des potes?