• Nuit Debout. Feuilles Blanches.

    Par jamesinparis | 1 commentaire | 1 recommandé
    La réinvention de l'autre. Et du nous qui nous lie...
  • Surveillance de masse : la Cour d'appel de Paris condamne Qosmos une deuxième fois

    Par jamesinparis | 64 commentaires | 33 recommandés
    Aujourd'hui, le 14 octobre 2015, la Cour d'appel de Paris a confirmé le jugement rendu par le juge départiteur aux Prud'hommes de Paris, le 5 mars 2015, reconnaissant ainsi une deuxième fois mon ancien employeur Qosmos coupable de licenciement abusif, "sans cause réelle et sérieuse".
  • Quelques précisions concernant la position officielle de Qosmos

    Par jamesinparis | 37 commentaires | 15 recommandés
    Quelques précisions concernant l'article publié par le journal Le Monde, daté du 6 août 2015, concernant le déploiement de la solution d'"Interception Légale" de Qosmos en Syrie, au profit du régime de Bachar El-Assad. Mise à jour.
  • Contre la surveillance de masse : pour une société de la parole

    Par jamesinparis | 60 commentaires | 18 recommandés
    James Dunne a travaillé pour l’entreprise au statut Confidentiel Défense, Qosmos, pendant 7 ans, en tant que Responsable de la Documentation Technique au sein de son département Recherche & Développement.
  • Les affaires Qosmos et Amesys vécues de l'intérieur

    Par jamesinparis | 56 commentaires | 28 recommandés
  • Poem for Gaza

    Par jamesinparis | 9 commentaires | 9 recommandés
  • Irish Senator David Norris Condemns Israel's Shameful Slaughter of Civilians

    Par jamesinparis | 7 commentaires | 5 recommandés
  • En bas de chez-moi : Une guerre, deux fronts

    Par jamesinparis | 178 commentaires | 18 recommandés
  • Music, meaning & life : "Jackie McLean on Mars" (1979)

    Par jamesinparis | 2 commentaires | 1 recommandé
  • CAUSE : Coalition contre l’exportation non-réglementée des technologies de surveillance

    Par jamesinparis | 10 commentaires | 6 recommandés
    Une nouvelle coalition CAUSE - "Coalition Against Unlawful Surveillance Exports" (Coalition contre l’exportation non-réglementée des technologies de surveillance) a été lancée le 4 avril 2014 à Bruxelles.Rassemblant des nombreuses ONG, tel que Amnesty International, Digitale Gesellschaft, FIDH, Human Rights Watch, Open Technology Institute, Privacy International et Reporters sans frontières. la coalition veut tenir les gouvernement et les entreprises privées responsables des abus liés au marché en pleine expansion des technologies de surveillance des communications (estimé à 5 milliards de dollars à l’heure actuelle).De plus en plus souvent, les gouvernements utilisent des logiciels, équipements et autres outils de surveillance qui portent atteinte, non seulement à la vie privée, mais également à de nombreuses autres libertés fondamentales."Ces technologies permettent aux régimes de réduire au silence toute contestation ou voix critique, de restreindre la liberté d’expression et de circonscrire les libertés fondamentales. La coalition CAUSE a documenté des cas dans lesquels des technologies de surveillance ont été utilisées non seulement pour espionner la vie privée des citoyens, mais également pour permettre à des gouvernements d’emprisonner et de torturer leurs opposants", a déclaré Ara Marcen Naval d’Amnesty International. "Les preuves s’accumulent pour montrer que l’usage des technologies de surveillance par des gouvernements autoritaires s’est généralisée. Le développement, la vente et l’exportation incontrôlés de ces technologies est injustifiable. Les gouvernements doivent agir au plus vite pour empêcher que ces technologies ne tombent entre de mauvaises mains", a affirmé Kenneth Page de Privacy International.