Blog suivi par 360 abonnés

Miroir de drame.org

Compositeur de musique, cinéaste, écrivain, etc.
Bagnolet - France
À propos du blog
4000 articles depuis 2005 - Blog quotidien généraliste avec des spécialités (musique et CD, cinéma et DVD, multimédia, expositions, politique, cuisine, projets persos, etc.) -
  • Troisième indice

    Par
    jjb-1970
    On appelle ce mélange de souvenirs et d'oublis la mémoire. J'ai mixé le passé avec le présent pour accoucher de l'avenir. Mais déjà j'en dis trop. Cette fois j'ai ressuscité Bernard Vitet, rappelé Didier Petit, ajouté un orchestre symphonique et j'ai interprété l'unique chanson en anglais de tout l'album. Étienne Mineur vient d'envoyer les fichiers à l'imprimeur...
  • Storytelling

    Par | 2 recommandés
    storytelling
    Pour comprendre le monde où je vis et qui ne s’est jamais accordé à mes rêves il m’a toujours semblé devoir changer d’angle. Plus les sources sont nombreuses, plus on a de chances de se faire soi-même son opinion. Storytelling est ma contribution au numéro 14 de La Revue du Cube dont le thème est cette fois Récit(s).
  • Jacques Thollot, l’art de la fugue

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    thollot
    Héros du free jazz malgré lui, batteur chantant, compositeur la tête dans les étoiles, Jacques Thollot était le "poète des drums"... Entretien fleuve que Raymond Vurluz et moi avons réalisé fin 2002 avec lui pour le Journal des Allumés du Jazz et qui figure également dans le magnifique double CD d'inédits "Thollot In Extenso" paru chez nato en 2017...
  • Second indice

    Par | 2 commentaires | 2 recommandés
    jjb-1960
    Étienne Mineur peaufine le livret de 52 pages de mon prochain album... J'avais forcément Hendrix en tête lorsque j'ai formé le power trio avec Hervé Legeay à la guitare, Vincent Segal à la basse et Cyril Atef à la batterie. Me voilà chanteur de rock maintenant ! Mais tout a commencé en 1965 avec mes premières bandes électroniques que j'ai mixées ensuite...
  • La collection Métal de mon père

    Par | 4 commentaires | 2 recommandés
    p1060264
    Quinze ans avant la célèbre collection argentée Ailleurs et Demain (Robert Laffont) inspirée par Paco Rabanne, mon père et Jacques Bergier avaient ensemble imaginé des livres métallisés, cuivre, or ou argent. De 1954 à 1956, avec la collection Métal "Série 2000", mon père, comme directeur littéraire, donne une place prépondérante aux auteurs de Science-Fiction français.
  • Sans chaînes...

    Par
    money
    Des 1001 raisons de briser les chaînes...
  • J'ai tué un tigre

    Par | 9 commentaires | 7 recommandés
    moustique-tigre
    Depuis qu'on en entend parler, je l'ai tout de suite reconnu. Aedes Albopictus est plus petit qu’une pièce d‘un centime, il a un vol assez lent et il est facile à écraser en vol...
  • Premier indice

    Par | 3 recommandés
    jjb-1950
    Étienne Mineur termine le livret de 52 pages de mon prochain album. C'est pénible de devoir se taire pour ne pas gâcher la surprise. L'impatience. J'ai commencé ce projet il y a dix ans. Or ce chiffre est la clef du disque. Ça tourne. Les révolutions sont des cycles, mais on en ressort tout de même souvent transformés...
  • Fichés par FaceBook, Google et ...

    Par | 12 commentaires | 17 recommandés
    facebook-big-brother
    Récupérer ses propres données stockées par FaceBook ou Google indique le degré de flicage possible en cas de... En cas de quoi ? Dérive liberticide ? Contrôle des frontières ? Virage à une extrême-droite déjà au pouvoir dans plus d'un pays se gargarisant de démocratie ? Tous nos mouvements, lieux où nous nous sommes connectés, etc. sont accessibles...
  • Huit heures ne font pas un jour

    Par | 1 recommandé
    huit-heures-ne-font-pas-un-jour
    Jusque là, les séries montraient des familles bourgeoises. En 1972, non seulement Fassbinder révèle les préoccupations de la classe ouvrière en élevant soigneusement le débat, mais il propose une vision fondamentalement optimiste des luttes sociales, somme toute en sympathie avec son époque. Le cynisme n'était pas de mise et le prolétariat n'avait pas baissé les bras...