Blog suivi par 421 abonnés

Miroir de drame.org

Compositeur de musique, cinéaste, écrivain, etc.
Bagnolet - France
À propos du blog
4500 articles depuis 2005 - Blog quotidien généraliste avec des spécialités (musique et CD, cinéma et DVD, multimédia, expositions, politique, cuisine, projets persos, etc.) -
  • Pieds joints

    Par | 2 recommandés
    calanque
    Si j'avais eu 15 ans, j'aurais plongé sans trop hésiter. Une fille de cet âge-là saute dans le vide. Un gamin de 11 ans, ni une ni deux, hop là ! Je me renseigne. La peur me renvoie à ma nuit intérieure, aux rêves de saut, lorsque je croyais savoir voler...
  • La Cabane Perchée de Csaba Palotaï et Steve Argüelles

    Par | 2 recommandés
    palotai-arguelles-cover
    J'ai ouï-dire que l'album Cabane perchée abrite une musique à trémas. Mais ici le tréma fédère au lieu de séparer ce qui est à entendre. De manière contiguë, les 2 virtuoses ont croisé 2 aïeuls qu'ils ont fait coïncider, le Hongrois Béla Bartók dont Palotaï a transcrit pour guitare acoustique les Mikrokosmos, et le New Yorkais Moondog dont Argüelles a imité les timbres archaïques.
  • Joel Chadabe, la musique électronique en deuil

    Par
    joel-chadabe
    Ma rubrique nécrologique s'éteindra en tout cas avec moi. Je ne suis pas pressé, mais la perspective est biologiquement inéluctable. Cette fois j'apprends la disparition, le 2 mai, de Joel Chadabe, compositeur et enseignant à NYU, à qui l'on doit, avec David Zicarelli, le logiciel de composition aléatoire M. Il fonda l'Electronic Music Foundation (EMF)...
  • Eric Mingus, le poids du diable

    Par
    mingus
    S'il a le poids du diable, Eric Mingus est un éléphant dans un magasin de porcelaine avec des manières de chat. Le vinyle lui-même est rouge sang comme celui qui coule dans ses veines. Mingus n'est pas un pseudo, c'est le nom de son père, mon compositeur de jazz préféré, qui lui a donné le prénom d'un autre de mes héros...
  • Qu'est devenu Martin Arnold ?

    Par | 2 recommandés
    haunted-house
    On se souvient peut-être des magnifiques détournements de films hollywoodiens que Martin Arnold réalisait à la fin du siècle dernier. Or depuis 2010 l'animateur s'attaque aux Mickey animés qu'il déconstruit en boucles tout aussi bégayantes, mais en maniant la gomme comme ses prédécesseurs le pinceau, avec toujours le principe qu'une histoire peut en cacher une autre.
  • Noise métal, loupe et freeture

    Par | 2 recommandés
    img-5794
    Peter Orins utilise sa batterie comme résonateur de divers objets. Plaque, feuillards, lamelles, cage, portique, couvercle, tiges, socle de lampe halogène, paille de fer, boîte enfer blanc, scie à bois, guitare électrique, électronique constituent le drone de David Bausseron. Le quintet Adoct s'explose aux accidents de parcours. Trois CD "ex-péril-mentaux" du label Circum-Disc...
  • Une chambre en ville

    Par | 4 recommandés
    Jacques Demy, Une chambre en Ville, Bande Annonce 2013 © Raphaël Minnesota
    En visite à Nantes, comment ne pas penser à Lola, Une chambre en ville et à Jacquot ? J'ai toujours été plus Maxence que Lola, ma chambre n'est pas en ville, mais elle donne sur un jardin suspendu au dessus de la Loire. Je suis toujours aussi ému par l'intro du film de Demy de 1982. J'aime de plus en plus la musique de Michel Colombier et ce film est devenu mon préféré de Demy...
  • La boîte noire de Fur

    Par
    fur
    La musique est calme, posée, inventive, délicate. La guitare de Benjamin Sauzereau lui confère un effet orchestral. Les clarinettes de Hélène Duret la ramène à la chambre, jouant habilement sur les timbres qu'elle fond dans les cordes. La batterie de Maxime Rouayroux les projette dehors, sortie de boîte où le trio réfléchit la scène actuelle, confinée, mais créative...
  • Les parallèles se croisent à l'infini

    Par | 4 recommandés
    gare
    Personne ne monte, personne ne descend, on ne voit pas le bout de la ligne, mais je frappe tout de même. Entrez ! Très bien, et maintenant, qu'est-ce que je fais ? C'est une question d'équilibre. On ne part plus ? Demi-tour... Il en va de même avec les amis et les amours. On marche ensemble un bout de chemin, main dans la main, mais il arrive parfois que les choix divergent...
  • PatKop réveille le Pierrot Lunaire

    Par
    91glarrfk3l-sl1500
    L'interprétation du Pierrot Lunaire par la violoniste virtuose Patricia Kopatchinskaja, habituée aux extravagances, est décapante. Handicapée par une tendinite, PatKop s'est lancée dans une mise en ondes scénographiée totalement clownesque de l'œuvre de Schönberg, Ses précédents disques sont d'ailleurs tout aussi enthousiasmants...