Blog suivi par 16 abonnés

Adjacences

À propos du blog
«Je ne suis pas un tueur, moi, répondit-elle. Je ne résous pas les problèmes en les supprimant.» Daniel Pennac, La petite marchande de prose.
  • Invention du PDG

    Par | 1 recommandé
    chaine-humaine
    Unir la gauche ? Ce n'est pas suffisant. Il faut unir les gens. Ceux qui votent à gauche, à droite, au centre, aux extrêmes, et ceux qui ne votent pas. Il faut inventer le Parti Des Gens. Objectif : élections législatives et présidentielles. Programme : constitution pour en finir avec le président, et surtout avec les partis. Inventer une autre façon de gérer la société, humaine et réaliste.
  • Vivre pour des idées

    Par | 2 commentaires | 2 recommandés
    pens-twin-towers
    Mourir pour son dieu, pour ses frères, ou vivre ? Des morts violentes comme celles de Cédric de Pierrepont, Alain Bertoncello ou Arnaud Beltram, luisent en reflet à celles des kamikazes du 11 septembre, ou des frères Koichi, ou des fillettes envoyées à la désintégration par Boko Haram... Mais c'est une fausse symétrie.
  • Économiquement corrèque : Goscinnix le prophète

    Par | 1 recommandé
    48-2
    J’avoue, Adam Smith, Marx, et consorts, j’ai jamais mis les pieds. Mais j’ai quand-même un prof d’éco, pas que d’éco d’ailleurs. Je veux parler de Goscinnix. Il prédit Macron en extrapolant Chirac, il voit la fin de l’ENA, il pige l’absurdité de la « modernité ». Tel Montesquieu méditant sur Rome, il voit la fragilité et la vanité de la prétendue civilisation.
  • Les bijoux de famille indiscrets

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    avion-de-gazage
    Non. Ce n’est pas du tout ce que vous croyez. Je ne viens pas parler aujourd’hui des bourses. Plutôt des MINOUS de famille. Et plutôt de LA bourse. À l’origine de mon mécontentement, une expression « vendre les bijoux de famille » indûment utilisée pour parler de privatisations, qui comme toute personne de bon sens le sait, ne sont qu'appauvrissement de l'État et de la République.
  • Itinéraire mémorial

    Par | 13 commentaires | 3 recommandés
    couverture
    Ne pas confondre entre eux les massacres parisiens de 1961 et 1962. Le plus terrible des deux n'est pas celui de Charonne. Mise au point avec 100 portraits contre l’état policier, par le collectif Cases Rebelles.
  • Quatre gros Noirs hilares

    Par | 3 commentaires | 3 recommandés
    fanfrelus-2
    Si on rigolait un peu ? Pour oublier un peu la tête de l’enfant fracassée à coup de matraques et de rangers. Après avoir prié le vide pour qu'elle se remette et pour que ses bourreaux payent. On va d’abord évoquer la connerie raciste des comptines anglaises, puis la lolification des esclaves consolés de leur triste sort par les baffes des Gaulois Réfractaires.
  • Prières

    Par | 4 commentaires | 1 recommandé
    fleuve-profond
    Les bondieuseries sont de saison. Je vais donc utiliser de nouveau cette métaphore : je prie. Je prie pour que le « suicidez-vous » lancé par une bande de cons ait l’effet inverse de celui recherché. Poétique de l'impératif.
  • J’avais pas encore lu l’attrape-cœurs

    Par | 2 commentaires | 5 recommandés
    times-salinger
    Eh oui ! C’est peut-être aussi votre cas ? Alors, lisez-le vite. Parce que c’est fort, étrange, et beau. Et subversif, aussi, ce qui explique sans doute la critique "erronée" des plumitifs de tous poils, qui ont réduit l'œuvre à un roman sur l'adolescence. Alors que c'est une peinture au vitriol de l'american way of life.
  • Les fesses qui pleurent

    Par | 6 commentaires | 4 recommandés
    fesse-e-abdallah
    Larmes ! pleurs ! S’il n’y avait que deux mots lyriques, ce serait eux. Riment avec arme, douleur, alarme, bon et mal heur, charme, meurt et meurent, etc. Se faufilent dans des tas d’expressions et de dénominations : « pleurer sa peine » ; « larmes de crocodiles » ; « pleure-pain » ; « lacryma Christi » ; lacrymogène ; les « larmes de sang » ; et surtout : « pleurer les fesses ».
  • Construire sa cathédrale

    Par | 1 recommandé
    notredamedavioth-apparition-3-1
    Étincelles de Compostelle. Rêver, calculer, dessiner et construire. Pour Dieu ou non. Accueillir la lumière. Conquérir la hauteur. Aux pieds des monuments, les humains.