Blog suivi par 19 abonnés

Ad

À propos du blog
«Je ne suis pas un tueur, moi, répondit-elle. Je ne résous pas les problèmes en les supprimant.» Daniel Pennac, La petite marchande de prose.
  • Tenir bon la grève

    Par | 37 commentaires | 3 recommandés
    ubu-roi
    La grève, c’est pas ça qu’il faut faire. Mais tant pis, faut la faire quand même. Pour dire non. Pour dire « casse-toi pauvre con ! ». Pour dire qu’il y en a marre d’être gouvernés. Et par des cons. Maintenant, avec un con pareil aux manettes, article 2 : quand le chef a raison, c’est l’article 1 qui s’applique. (article 1 ? Le chef a toujours tort.)
  • Les illusions perdues

    Par | 36 commentaires | 7 recommandés
    Les illusions perdues - Manuel Hernandez chante Brassens © Manuel Hernandez
    Bref. C’est mon dernier billet, je vais pas prendre la tête. Quelqu'un m'a fait un cadeau.
  • Le nouveau nazisme

    Par | 4 commentaires | 2 recommandés
    macron-nouveau-nazisme
    C'est une innovation française. Pour une fois, la France est à la pointe. Rien à voir avec le néo-nazisme. Les deux s’opposent, par exemple aux seconds tours des présidentielles en France. Le néo-nazisme a contaminé déjà nombre de sociétés, mais en France, le « nouveau » a fumé le « néo ». Mais qui va-t-on nier à la place des « étrangers, tous plus ou moins barbares » ?
  • Grâce à Nibal : le Caligula de Cami

    Par | 30 commentaires | 3 recommandés
    cami-couverture
    Les commentaires de mon ami Nibal, je les lis plusieurs fois. Et à la relecture, j’ai vu, vraiment vu, « Cami ». En dehors de la proximité avec « Camus », qui prouve que Nibal pourrait fort bien contrepéter s’il s’en donnait la peine, que venait-il foutre ici, Cami ? Les camés, je sais. C’est BaLoZ et moi. Mais Cami ? Incitaté, j’ai descendu dans mon jardin pour y cueillir ce vieux bouquin.
  • Le Caligula de Camus : comment le pouvoir monte à la tête

    Par | 24 commentaires | 8 recommandés
    macron-ce-sar
    Macron peut faire penser à Caligula, en tout cas au Caligula de Camus, qui étudie avec le quatrième césar les liens entre pouvoir politique, absurdité et folie.
  • Vide-back

    Par | 215 commentaires | 10 recommandés
    radiote-lescope
    Citoyens fantômes, habitants de Conflans Sainte Honorine, d’Osny, de Pontoise ou de Landerneau, esprits du Val d’Oise et des Yvelines, êtes-vous là ? Même d'ailleurs, d'ailleurs ?
  • L'ami Camus

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    camus-octobre-1957
    Que j’aime les gens qui disent ou écrivent ce qu’ils pensent, simplement ! Que j'aime entendre parler des livres, des idées, des tourments et des joies. De l'espoir. De l'action. De l'aventure. On n'a pas encore assez parlé de Camus.
  • Résiliation de la onzième heure et réminiscences

    Par | 145 commentaires | 9 recommandés
    coit-libel
    Je savais pas quelle image choisir pour illustrer. Alors je vous mets celle-ci, qu’est chouette mais qu’a pas beaucoup de rapport, et que j’ai pas pu mettre à la une du blog sur un précédent billet, pour je ne sais quelle raison d’ailleurs.
  • Le bouquiniste et le penseur

    Par | 7 commentaires | 5 recommandés
    camus
    Une dame m’a donné cette biographie graphique de Camus. Merci à elle. Merci aussi à Lenzini, à Gnoni, et à Camus. L’œuvre est parue en 2013 chez Soleil. L’histoire se passe entre 1913 et 2008. On pourrait dire l’histoire se passe entre 1913 et 2019 : quand l’œuvre émeut, « longtemps, longtemps après que les poètes aient disparu… », c’est que le poète vit toujours.
  • Ajouter zéro, sans cesse, au bord du vide ; version matheuse

    Par | 22 commentaires | 3 recommandés
    Ce billet fait suite à la version "matthieuse" de mon avant-dernier billet. J’espère n’être fastidieux ni pour les non-matheux, avec un texte trop mathématique, ni pour les matheux, avec l’exposé en mots simples de notions déjà connues. Cette version n'est d'ailleurs pas que matheuse, elle parle aussi de petits et de grands poètes.