Kevin Vacher

Sociologue, politiste, militant associatif, un œil sur Naples, un autre sur Marseille, un dernier ailleurs.

Marseille

Sa biographie
Militant pour le droit à la ville, sociologue, documentariste en herbe. Pour me contacter : KVacher13 sur Twitter
Son blog
32 abonnés Un regard de côté
Voir tous
  • Pourquoi manifester contre Zemmour – une petite FAQ à compléter

    Par
    Longtemps, manifester contre la venue des fascistes électoraux dans nos villes a été une tradition des mouvements sociaux. Au fil du temps, de la « dédiabolisation », des scores du FN/RN et de l’épuisement, ce réflexe semblait se perdre un peu. L’arrivée du monstre Zemmour sur la scène électorale semble réveiller nos ardeurs, et les mêmes débats qu’avant.
  • Cher Jean-Luc, cher Yannick : vous n’avez pas droit aux erreurs antiracistes

    Par
    L'agenda raciste et négationniste se déroule. Les candidats écologistes et de gauche apparaissent faibles par rapports à cet enjeu. Pourtant, c'est à l'extinction précoce du siècle que nous assistons.
  • Maintenant que nous savons

    Par
    Maintenant que nous savons jusqu'où peut aller l'offensive raciste, combien elle peut toucher l'ensemble des droits démocratiques qui sont les nôtres. Maintenant que nous avons vu Darmanin, Blanquer, Praud et Zemmour servir de répliques aux idéologies haineuses. Maintenant, nous ne pouvons plus continuer comme avant.
  • Trois leçons marseillaises d’arbitrage

    Par
    Source : https://okey.lalibre.be/arbitrage-un-vieux-document/ Source : https://okey.lalibre.be/arbitrage-un-vieux-document/
    Essai d'analyse et d'humeur. L'impossibilité, pour l'heure, de savoir qui emportera le siège du/de la Maire à Marseille nous offre la possibilité de réfléchir aux leçons politiques du vote du 28 juin : début d'écroulement de l'ancien monde, singularité des «quartiers Nord» et abstention record.
  • Des vœux d’intelligence collective et de solidarités

    Par
    Les deux derniers mois de 2018 ont été marqués à Marseille par le drame du 5 novembre mais pas seulement. Chacun·e a pu voir notre ville se transformer particulièrement dans le centre-ville et bien au-delà. En ces premiers jours de 2019, nous devons nous souhaiter de continuer à tenir debout et d’être solidaires les un·es des autres.