Kulturopat

Sa biographie
Qui sommes-nous ? Des kulturopats de l'ouest qui ont fondé non pas une association de copieurs-colleurs, ni même une communauté de groupies adeptes des belles mondanités grotesques envers les peoples, mais une unité de stockage de productions culturistes qui, chez nous, révèlent une certaine obsession textuelle.
Son blog
7 abonnés Kulturopat
Voir tous
  • Warcraft, le roman du film ou prologue à Shrek ?

    Par
    Warcraft, le roman du film réalisé par Duncan Jones que nous apprécions particulièrement depuis son premier long métrage intitulé Moon (2009), mais encore chroniqué Code Source (2011), sa seconde mais non moins excellente réalisation qui, à l’instar de Moon, dénonce les pratiques immorales à défaut d’être illégales d’une firme commerciale pour la première, d’un département militaire pour l'autre.
  • E.M. ? Et Merde ! J'ai piscine...

    Par
    Les premiers responsables du désastre qui s’annonce ne sont pas les abstentionnistes. Les premiers responsables sont les membres des gouvernements successifs qui ont pensé et appliqué une politique économique désastreuse tout en avançant la nécessité de le faire au « nom de la France ». Et, au nom de cette même France, de détricoter l’héritage social du Conseil National de la Résistance.
  • Qui était Bernard Maris ?

    Par
    Il m’est toujours difficile de chroniquer un ouvrage dont l’intention est de rendre hommage tantôt à untel, tantôt à truc, pour témoigner de ce qu’il était avant de se faire plomber la tête par un décervelé du mollah machin ou un dingue qui relevait simplement de la psychiatrie.
  • Amuse-Bec, Thierry Girandon

    Par
    Amuse-Bec, l’ouvrage phare des Éditions Crispation regroupe une douzaine de nouvelles, toutes empreintes d’un style sombre, presque morbide, duquel s’échappent d’étonnantes envolées poétiques et réjouissantes dont seul un esprit aiguisé est capable de produire après avoir distingué du réel, ces instants fugaces qui font que nous poursuivons coûte que coûte vers l’absurdité la plus totale tant nous
  • Code Source, Réal. Duncan Jones

    Par
    Code Source, une réussite cinématographique réalisée par Duncan Jones (2011). Outre l’inventivité de la SF qui, ces dernières années, flirte sur la vague romanesque induite par la mécanique quantique et les théories d’univers divergents, il possède un épilogue allégorique assez dense et, par ailleurs, ne pose-t-il pas la question de la légitimité de la propriété d'un code source ?