Martha Peciña

Paris, Madrid, Miami, Dublin, San José... - France, Espagne, Etats-Unis, Pérou, Costa Rica, Cuba, Soudan, Togo...

Sa biographie
Témoins locaux de l'agitation globaleAnciens étudiants en sociologie et sciences politiques, nos expériences au sein d’institutions diverses et variées, aux quatre coins du monde, nous ont poussés à créer cet espace de réflexion sur les sphères de coopération et la solidarité internationale, et plus généralement sur des faits qui agitent différentes parties du globe.Un espace pour décortiquer des phénomènes économiques, politiques, culturels et sociétaux en toute liberté, sans obéir aux dogmes et formats des institutions pour lesquelles nous travaillons, qu’il s’agisse d’une université, ONG, institution transnationale, ambassade…Sans museler notre parole donc, nous souhaitons nous exprimer et partager notre intérêt sur des problématiques globales ou locales ayant une résonance à l’international.ObjectifNotre mission : Analyser des phénomènes ayant une portée internationale/transnationale sur le long terme. Apporter notre expertise sur des problématiques qui méritent d’être connues, et les partager avec un large public.Notre ambition : porter un regard critique et alternatif -un regard différent des médias traditionnels-.Nous nous positionnons à l’encontre de la culture « zapping » de l’actualité qui privilégie la course effrénée au scoop via twitter et facebook, le traitement médiatique de l’information télévisuelle en continue, qui omet le temps de réflexion et la distance critique.Nos seuls mots d’ordres : pertinence, avant-gardisme et indépendance.L’objectif de contrecourantglobal : apporter des idées nouvelles sur la coopération internationale et le développement, alimenter le débat d’idées et influer sur les décisions des pouvoirs publics dans ces domaines, en France et à l’international.
Son blog
1 abonné ContreCourantGlobal
Ses éditions
Voir tous
  • Togo, l’enfant oublié

    Par
    Le chemin de la démocratie emprunté par le Togo depuis plus de 20 ans, semble être sans fin. La mauvaise volonté politique du ‟régime dynastique ” en place, la situation de précarité de la population et l’indifférence de la Communauté Internationale ont fini par indigner les togolais. Déterminés plus que jamais, ces derniers  accentuent les pressions sur le gouvernement en multipliant les marches de protestation dans le but de reprendre en main leur destin. Parmi les moyens déployés,  le plus orignal est surement celui de la grève du sexe, trouvé par les femmes du Collectif  Sauvons le Togo.
  • Porto Rico libre !

    Par
    6 novembre 2012, les yeux du monde entier sont tournés vers les Etats-Unis, alors qu’une journée historique s’annonce également pour Porto Rico : le référendum sur son émancipation.Plusieurs possibilités s’offrent au peuple portoricain : le maintien du statut actuel d’Etat libre associé, l’indépendance, ou au contraire l’annexion à l’Union des Etats-Unis.Porto Rico est défini par le statut de Commonwealth, territoire rattaché aux Etats-Unis. Les Portoricains possèdent la nationalité américaine mais ne peuvent voter aux élections présidentielles que lorsqu’ ils déménagent aux Etats-Unis, et n’ont aucun pouvoir au congrès américain (ils n’élisent qu’un membre à la Chambre des Représentants et celui ci n’a pas le droit de vote). Le statut actuel d’Etat libre associé est ainsi pour le moins ambigu, et amène de nombreux portoricains à le qualifier de statut post-colonial et à s’interroger sur leur condition de « sous-citoyens ».
  • Polarisation des élections présidentielles au Venezuela : un regard réducteur à dépasser

    Par
    Le débat médiatique polarisé autour des élections présidentielles du 7 octobre 2012, au Venezuela,  semble loin de se présenter de manière si dichotomique aujourd’hui dans le pays. De même certaines analyses produites de loin, sans réelle immersion et connaissance du pays permettant de saisir le changement social à l’œuvre aujourd’hui qui se situe principalement au niveau local, auprès de la majorité des habitants et des habitantes du Venezuela, notamment au sein du secteur populaire (majoritaire dans le pays). 
  • La fabrique des souvenirs

    Par
    Enjeux de la production et de la vente d’artisanat issu des « pays du sud » à destination d’une clientèle internationale, entre ressource économique, création et tradition. La curiosité envers les objets dits « exotiques » est un phénomène classique. De même que Claude Levi-Strauss et ses collaborateurs ont rapporté de leurs expéditions un grand nombre des  objets aujourd’hui exposés au Musée du Quai Branly, tout voyageur se doit d’exhiber en butin des objets mystérieux introuvables dans sa localité d’origine. Depuis les années 1970, l'attrait pour l'artisanat ethnique est particulièrement fort dans les pays du Nord. La mode de l’exotisme, auparavant réservée aux milieux bourgeois, s’est diffusée au sein de la classe moyenne. Et depuis une quinzaine d’années, la mondialisation et la multiplication des voyages, des échanges internationaux et du tourisme de masse accroissent ce phénomène de circulation d’objets. Au regard de la massification de certaines productions et des différences qui peuvent exister entre artisanat traditionnel et produits touristiques, on ne peut que se poser quelques questions sur les incidences de ce commerce pour les producteurs. 
  • Le marketing peut-il sauver une langue?

    Par
    Le Machu Picchu, majestueuse citadelle inca située au Pérou, élue merveille du monde, est bien connue du grand public. Mais la signification de son nom l’est moins. Machu picchu signifie littéralement « vieille Montagne » en quechua ; les connaisseurs sauront que les ruines sont surplombées par le Wayna Picchu, la « jeune montagne ».
Voir tous
  • Édition ContreCourantGlobal

    Togo, l'enfant oublié

    Par
    Le chemin de la démocratie emprunté par le Togo depuis plus de 20 ans semble être sans fin. La mauvaise volonté politique du “ régime dynastique ” en place, la situation de précarité de la population et l’indifférence de la Communauté Internationale ont fini par indigner les togolais.
  • Édition ContreCourantGlobal

    Porto Rico libre !

    Par
    6 novembre 2012, les yeux du monde entier sont tournés vers les Etats-Unis, alors qu’une journée historique s’annonce également pour Porto Rico : le référendum sur son émancipation.Plusieurs possibilités s’offrent au peuple portoricain : le maintien du statut actuel d’Etat libre associé, l’indépendance, ou au contraire l’annexion à l’Union des Etats-Unis.
  • Édition ContreCourantGlobal

    Venezuela : un regard réducteur à dépasser

    Par
    Le débat médiatique polarisé autour de l'élection présidentielle du 7 octobre 2012, au Venezuela,  semble loin de se présenter de manière si dichotomique aujourd’hui dans le pays.
  • Édition ContreCourantGlobal

    La fabrique des souvenirs

    Par
    Enjeux de la production et de la vente d’artisanat issu des « pays du sud » à destination d’une clientèle internationale, entre ressource économique, création et tradition.
  • Édition ContreCourantGlobal

    Le marketing peut-il sauver une langue?

    Par
    Le Machu Picchu, majestueuse citadelle inca située au Pérou, élue merveille du monde, est bien connue du grand public. Mais la signification de son nom l’est moins. Machu picchu signifie littéralement « vieille Montagne » en quechua ; les connaisseurs sauront que les ruines sont surplombées par le Wayna Picchu, la « jeune montagne ».