Michel Pinault

Historien, membre du Groupe d'histoire sociale (GHS), recherches sur l'histoire des sciences et des milieux scientifiques.

Montrouge 92120/ Les Vigneaux 05120 - France

Sa biographie
Pour en savoir plus : http://michel-pinault.over-blog.com/ Sites du GHS ; https://groupedhistoiresociale.com/ et groupedhistoiresocia.free.fr/
Son blog
103 abonnés Le blog de Michel Pinault
Voir tous
  • 2022 : l'année de la menace nucléaire

    Par
    L’année qui s’achève, 2022, a été la pire année depuis la Guerre froide. Nous avons pensé que la guerre atomique risquait d’éclater à tout moment. La faute à Poutine, bien évidemment. La faute aussi et beaucoup à… l’existence des arsenaux nucléaires, bien sûr.
  • La "culture scientifique" ne peut pas être neutre, apolitique

    Par
    Les signataires d'une "tribune" datée du 24 décembre se lamentent sur la "culture scientifique". Leur discours sur "la science" (la science c'est la raison, la connaissance, le progrès), ignore son rôle systémique dans la sélection scolaire, son insertion au coeur du pouvoir qui structure nos sociétés, sa responsabilité dans l'état du monde à tendance totalitaire qui aliène les peuples.
  • NUPES: Des candidatures "citoyennes" pour faire entrer "le peuple" à l'Assemblée

    Par
    Dans un grand nombre de circonscriptions, l'accord de la NUPES a eu pour effet de barrer la route de l’élection à de nombreux récidivistes de la candidature et, du coup, de dégager cette même route pour des candidat(e)s représentatifs/tives d’une citoyenneté de base audacieuse et d’un militantisme de terrain déterminé.
  • La guerre n'est pas une solution

    Par
    Faute de mener une politique de paix et de sécurité en Europe, les Occidentaux s'inscrivent dans la logique de guerre de Poutine. Pour aller où ? En France, comme toujours, la "pensée unique" s'impose. En Allemagne, le débat public est bien plus libre et contradictoire....
  • Abstention ou« faire barrage » ? Les électeurs vont devoir assumer un choix

    Par
    En laissant penser qu’une simple abstention est une réponse suffisante face à au danger Le Pen, Jean-Luc Mélenchon prend un risque avec la démocratie.