Michel Pinault

Historien, membre du Groupe d'histoire sociale (GHS), recherches sur l'histoire des sciences et des milieux scientifiques.

Montrouge 92120/ Les Vigneaux 05120 - France

Sa biographie
Pour en savoir plus : http://michel-pinault.over-blog.com/ Sites du GHS ; https://groupedhistoiresociale.com/ et groupedhistoiresocia.free.fr/
Son blog
57 abonnés Le blog de Michel Pinault
Voir tous
  • Encore des nouvelles des gilets jaunes de Briançon

    Par
    Réponse de "Français naturellement ronchons et bougons" aux déclarations provocatrices et méprisantes de Mr Muselier, président de la Région Sud.
  • « Avec La France insoumise, le RIC met un pied à l’Assemblée »

    Par
    En effet, l’instauration d’un référendum d’initiative citoyenne est discutée ce mercredi en commission à l’Assemblée via une proposition de loi des Insoumis. « Une version XXL (du RIC), avec possibilité de révoquer les élus, que critique la majorité en plein grand débat national », juge la journaliste de Libération, Laure Equy, qui souligne que c'est ce que réclament les Gilets jaunes.
  • Manifeste de la jeunesse pour le climat

    Par
    À la suite du mouvement enclenché en Suède, en Belgique, en Australie et en Suisse, des étudiants français annoncent que la première grève pour le climat aura lieu vendredi et se répétera toutes les semaines. Affichant la solidarité avec les Gilets jaunes, ils donnent des devoirs à faire au gouvernement. (repris du site Reporterre)
  • «En étrange pays dans mon pays lui-même»

    Par
    Les droites veulent rendre « obligatoire la présence dans chaque salle de classe (...) de l’emblème national de la République, du drapeau européen et des paroles de la Marseillaise ». Faut-il y voir un nouveau signe de ce vent nauséabond qui se répand sur le pays : celui du chauvinisme identitaire, à l'offensive contre les « valeurs républicaines » ?
  • L'Huma en redressement judiciaire, la presse papier condamnée ?

    Par
    Le journal de Jaurès, l'Humanité, peut disparaître. Le gouvernement ne veut plus soutenir la presse qui lui "coûte un pognon de dingue". L'existence d'un "service public" de la presse, organisant la fabrication et la distribution des journaux, et permettant de les diffuser à petit prix sinon gratuitement, est la condition de l'existence d'une presse pluraliste.