Mickaël Pruvost

Sa biographie
Une vue de l'intérieur. Vivre dans la solitude n'est pas rebutant si c'est un choix voulu. Il y a des personnes qui ne peuvent pas vivre s'ils ne sont pas dans un entourage régulier, et d'autres qui aiment se retrouver seules avec eux-mêmes sans personne autour et leplus longtemps possible. Je suis de ceux-là. Après faire des rencontres amicales, sa ne me pose aucun problème, l'échange est un plaisir. Il y a quelques années j'ai remarqué deux choses, que j'étais un introverti et que rester seul ne me dérangé pas, j’aimai ça. Et aux files des années je suis rester bon-gré dans la solitude, donc pas d'escapade entre amies et encore moins une amoureuse. Aujourd'hui, mon état d'être et de vie n'ont pas changé, introverti, solitaire et casanier, ou sous un terme plus concis, isolé. Concernant les relations sociales, j'ai un ami d'antan qui a repris contact avec moi, nos états d'êtres et de vies sont à l'antonyme l'un de l'autre, néanmoins, nos rapports sont très bon, je l'apprécie, nous avons donc renoué l'amitié. Continuons. Chez l'être humain il y cinq choses que je déteste, pleutre, mouton de Panurge, incivilité, égoïsme et donnage de leçons (sauf si c'est une opinion réclamée, en autres situations). Dans la lignée de l'humain, j'apporte volontiers mon aide à toute personne en difficulté (une personne qui mendie, par exemple). In fine, je suis un homme d'esprit, et sur ce même plan, j'ai un esprit analytique. Conclusion : Solitaire je suis, solitude je choisis. Pour une découverte plus approfondie de ma personne, venez me parler, et si je vous effraie, je m'en amuse d'avance. * Ma page Facebook * Politique Sciences Musiques & Cie
Son blog
9 abonnés Le blog de Mickaël Pruvost
Voir tous