MOHAMED NAJIB

Doctorant Philosophie et Sciences Sociales, IJN, Ecole Nomale Supérieure Paris, EHESS

Son blog
6 abonnés Le blog de MOHAMED NAJIB
  • 7 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 7 contacts
Voir tous
  • Racisme Politique / Racisme ordinaire: France Insoumise le cas de la 9ème circo du 95

    Par
    Le racisme politique n'est pas un racisme ordinaire. Les deux ne sont écrits nulle part, dans aucun statut politique, ni dans aucun règlement. Et pourtant, ils sont bien là : certains tels que Mohamed SAOU pour En Marche ou Rabha BELBACHIR pour la France Insoumise ont fait la démonstration du mode de fonctionnement du racisme politique, un racisme local qu'on valide au niveau central.
  • Test grandeur nature pour la démocratie turque cette nuit du 15-16 juillet 2016

    Par
    Un pouvoir qui se prend par la force est un pouvoir fondé sur la force... La démocratie turque a montré qu'elle ne se prend pas par la force. Ce 16 juillet 2016, le peuple turc a fini sa révolution démocratique. Il a su arracher l'autorité du pouvoir à l'armée.
  • M. Barroso, l'Europe n'est pas à vendre.

    Par
    M. Barroso, entre l'Europe et Goldman Sachs, il faudra choisir! Vous ne pouvez pas continuer à percevoir des pensions de l'Europe, tout en travaillant pour une banque privée. Vous avez trahi les européens qui vous ont donné en toute confiance les clés de l'Europe. Les biens immatériels liés à votre ancienne fonction de Président ne vous appartiennent pas en propre et ne sont pas monétisables.
  • Le suicide français ou le bonheur social

    Par
    De la société personnelle traditionnelle à la société impersonnelle contemporaine, l'individu semble avoir perdu un certain sens du bonheur social. Le retour du religieux se veut l’excipient d’une crise économique et sociale mal digérée.
  • 50 % français, 50% étranger, 100% FN

    Par
    Après avoir échoué à appliquer le crédo socialiste, le gouvernement s’est rabattu opportunément sur le crédo libéral. Aujourd’hui, face à ce nouvel échec, le gouvernement socialiste s’est rabattu sur le crédo nationaliste. Au moins, on ne pourra pas dire qu’il n’a pas tout essayé… pour se maintenir.