Mouloud Akkouche

Auteur de romans,nouvelles,pièces radiophoniques, animateur d'ateliers d'écriture...

Sa biographie
Fictioréalités au fil de l'actualité
Son blog
183 abonnés En vrac
Voir tous
  • À hauteur d’être

    Par
    Un homme mort depuis quinze ans nous parle en direct à la radio. Sa voix, très reconnaissable, met soudain tout en suspens. Des mots, simples et profonds, qui invitent à la pensée. Mais aussi au rêve et à la poésie. Malgré la douleur, la vieillesse, la maladie, la peur de la mort de plus en plus proche, il œuvre. Continue d’être en chantier. Partageant sa poévie.
  • Gilets jeunes

    Par
    Maladroits, à côté de la plaque, contradictoires… Sincères et vivants. Rien à voir avec la naphtaline des techniciens du verbe. C’était mieux maintenant. Une énergie qui transformerait le monde. Et même le changerait. Avec vous, fromage et dessert. Plus tout le reste. Le désespoir, pour paraphraser le poète Edmond Jabès, a des limites. Pas l’espérance.
  • Femme invisible

    Par
    «Toutes les horreurs de l’Histoire commencent souvent par le mépris de l'autre. Qui que tu sois, tu mérites un sujet, verbe, compliment. Que ta valeur soit mise en avant. Le plus souvent possible. De l'utopie ? Sans doute. Mais je préfère être utopique que du côté du mépris. »
  • Noël au rond-point

    Par
    Coincé avec toute ma marchandise. Par des pantins jaunes agglutinés sur un rond-point. Plantés là comme pour attraper la queue du Mickey. Une bande de sales gosses déraisonnables. Ils sont incapables de penser le mouvement du monde et des siècles. Persuadés d’être sur un manège où chacun se sert à volonté. Croyant que la planète est le plus grand supermarché de la Galaxie.
  • Mission 2018

    Par
    Chaque mois c’est ma victoire. Si fière de moi douze fois par an. Une femme très forte. Pour ne pas dire exceptionnelle. Très difficile de renouveler cet exploit mensuel. Depuis six ans. Parfois c’est tellement dur que je suis prête à baisser les bras. Après tout, je ne suis pas une superwoman. Il faut savoir accepter de perdre. S’effacer de l’intérieur. Et raser les murs de mon histoire.