Mouloud Akkouche

Auteur de romans,nouvelles,pièces radiophoniques, animateur d'ateliers d'écriture...

Sa biographie
Fictioréalités au fil de l'actualité
Son blog
202 abonnés En vrac
Voir tous
  • Salaire du cimetière

    Par
    Une bonne saison pour démarrer. Nul besoin d’eau chaude sur le pare-brise. Plusieurs fois, la clef de contact a tourné dans le vide cet hiver. Contraint donc de marcher au bord de la nationale, le pouce levé dans la brume percée de feux anonymes. Mais toujours quelqu’un pour s’arrêter. Avec souvent un air stupéfait en découvrant les traits du travailleur de l’aube.
  • Homard et Kebab sont sur un plateau

    Par
    Halte au feu Médiapart. L’homme est déjà à terre. Rengainez les claviers et les souris. Laissez-le désormais face à ses proches. Et devant son miroir: un regard beaucoup plus cruel que celui de tous les journalistes, flics et juges intègres. En plus la porte-parole de son ex- gouvernement en rajoute une couche. Combien de homards et de kebabs au menu du jour en France ?
  • Accident de personne

    Par
    Solitude à très grande vitesse. Elle l’a vécue deux semaines auparavant. Une solitude impuissante dans sa cabine de pilotage. Comme soudain enfermée dans une arme de destruction. Depuis «l’accident de personne», elle reste enfermée chez elle. Sous antidépresseur. Reprendre les commandes d'un train ?
  • Armoire de classe

    Par
    Comment leur annoncer ? Ma femme et mes deux enfants vont être si déçus.La propriétaire, vieille dame très sympathique,nous l'avait faite visiter.Des lumières dans les yeux de la famille.Surtout ma grande fille rêvant d’avoir sa chambre. «Vous serez bien ici. C’est trop grand pour moi maintenant.». Les gosses l’ont embrassée en partant. La maison déjà emménagée sous nos têtes.
  • Sauveur de femmes

    Par
    Ça commence toujours par des reproches. Elle se défend. Ne pas se laisser rabaisser. Sa voix est étouffée. Trop petite et si peu sûre d'elle pour traverser la cloison. Que celle du père qui résonne de pièce en pièce. Des insultes de plus en plus fortes. Puis le silence. Pas longtemps. Une dernière salve d'injures avant les coups. Et lui comme seul témoin.