Blog suivi par 202 abonnés

En vrac

Auteur de romans,nouvelles,pièces radiophoniques, animateur d'ateliers d'écriture...
  • La Femme-colère

    Par | 2 recommandés
    Une femme d’une cinquantaine d’années silencieuse. Elle est attablée bras croisés dans son blouson de cuir. Un beau visage très méfiant. Des yeux bleus lumineux. Et un regard sans confiance à l'autre. Pesant chaque mot entendu. Tous les gestes scannés d’un regard froid. Au bord de l’implosion permanente. Prête à mordre. Toute main potentiellement dangereuse. Même celle tendue.
  • Revoir ma rivière

    Par | 1 recommandé
    Sa dernière volonté est de revenir dans son village natal. Plus de soixante dix ans après l'avoir quitté. Revoir sa rivière d'enfance. « Tu veux vraiment y aller Mémé. C’est loin et...». Elle a interrompu son petit-fils. « Là où je vais aller bientôt c’est encore plus loin. Je veux revoir ma rivière. Appelle un taxi.». Les voilà partis tous deux.Le retour aux sources de la vieille femme.
  • Palme d'or de l'imperfection

    Par | 1 recommandé
    Être parfait. Un artiste doit désormais être irréprochable. La perfection à tous les étages. Pas la moindre zone d’ombre. L’âme, le cœur, le sexe, etc, impeccables. Jamais un mot de travers. L’esprit toujours bien coiffé. La coiffure bien sûr en vogue. Chaque mauvaise action, même pensée, pourra être décomptée. Bientôt un permis à points des trajectoires artistiques ?
  • Les silences perdus

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    « Le siècle est bavard. Du Nord au Sud. Tant de choses à dire. Répéter jusqu’à oublier. Pour redire. Avant de répéter. Tout dit, redire tout. Elle aussi bavarde. Se répétant encore. Avant de se taire. Laisser la parole à sa peau. Les mots sur son corps. Tous ses indicibles. »
  • Le Juste de la Grande Mosquée de Paris

    Par | 2 commentaires | 7 recommandés
    Des juifs transformés en musulmans sous l’occupation. Une transformation sur le papier au sein de la Grande Mosquée de Paris. Dans la capitale sous la botte nazie. Un changement éphémère de statut religieux pour tenter d'échapper aux rafles et à la déportation. Incroyable. Quelle boîte de production accepterait un tel scénario ? Avec un homme d’exception dans le premier rôle.
  • Prothèse Dance

    Par | 1 commentaire | 6 recommandés
    Sa joie est au centre. Bouffant tout l’écran. Rien d’autre que son visage rayonnant. Comment ne pas être sensible au bonheur de ce gosse de cinq ans ? Il danse pour fêter sa nouvelle prothèse. Comme seul au monde. Sa danse devant des centaines de milliers de regards. Si heureux qu’il serait prêt à danser jusqu’au bout de sa vie. Éterniser ce moment.
  • Le Pèse-Mots

    Par | 5 recommandés
    La parole n’est pas un bloc monolithique. Avec uniquement de belles pensées humanistes et un message d'amour. Elle trimballe aussi la colère, la haine, la mauvaise foi, le mensonge… Toutes nos contradictions. Ombres et lumières individuelles. Avec la part de poésie et inventivité échappant aux douaniers de la langue.
  • Cracher dans la soupe

    Par | 4 commentaires | 1 recommandé
    Les serveuses étaient déguisées en soubrette. Et les serveurs avec tenue de valet. Plus les musiciens jouant en costume d'époque. Tout le petit personnel officiait donc en habits du dix-septième siècle. Pour une très grosse fête dans un château. Avec des invités de haut vol. Un spectacle pathétique. Mais impossible de cracher sur quatre cents euros.
  • Poussières de racines

    Par | 1 recommandé
    Du haut de sa cime, trente siècles qui ne nous contemplent pas. Trop occupé pour s’occuper du sort des passagers éphémères de la planète. Et de leur chantier d'auto-destruction. Trois mille ans et toujours vert. Avec une œuvre à livrer chaque année aux hommes. Se nourrissant de la terre et du soleil. Les saisons en orbite autour de son tronc. Et de son œuvre millénaire.
  • Contrat à Durée Irréductible

    Par | 1 commentaire | 5 recommandés
    Pourquoi ça me tombe dessus ? Juste à quelques semaines de la signature de mon CDI. Mon vieux pote qui m’a fait embaucher me conseille de me taire. Persuadé que je vais me faire virer si je parle. D’autres m’ont dit d’attendre au moins de signer mon contrat. En espérant pouvoir être viré avec des indemnités. Mais j'ai aussi un contrat avec mon miroir.