Blog suivi par 195 abonnés

En vrac

Auteur de romans,nouvelles,pièces radiophoniques, animateur d'ateliers d'écriture...
  • «Dressez l’oreille, on parle de vous»

    Par | 2 commentaires | 3 recommandés
    «Quand vous entendez dire du mal des juifs, dressez l’oreille, on parle de vous.».
  • ÉgOuts du Net ?

    Par | 2 commentaires | 4 recommandés
    Qui sont tous ces cyber-egos ayant fleuri et prospéré sur le Web ? Se croyant d’un seul coup supérieur aux manants de la toile. Tous ces moins que rien virtuels. Jouant avec eux comme des chats avec des souris. Avec une cruauté sans doute alimentée par la surenchère du groupe. Jusqu’à briser leurs cibles- souvent des femmes- et les laisser sur le carreau. Et pas un carreau virtuel
  • Jaune guenille ou réac ?

    Par | 3 commentaires | 1 recommandé
    Difficile d'analyser ce mouvement si protéiforme. Même les politologues et autres spécialistes s'arrachent les neurones. Des antisémites, des racistes, des homophobes, des sexistes, etc, parmi les manifs des Gilets jaunes ? Bien sûr qu'il y en a. Comme dans nombre de foules. Même pour fêter la victoire des Bleus. Ces néo-fachos sont-ils la majorité des Gilets jaunes du samedi ?
  • Femme manège

    Par | 1 commentaire | 4 recommandés
    Ses paupières se ferment lentement. Elle va s’endormir très vite. Ses soucis n'ont jamais généré de problèmes d’insomnies. De toute façon: elle doit être en forme. Courir d’immeuble en immeuble pour nettoyer des bureaux. Une course plus dure à 52 ans. D’autres sont plus à plaindre, relativise-t-elle. Tant que son corps répond présent. Et le moral ne baisse qu’à mi-temps.
  • Parfum de papier

    Par | 3 commentaires | 9 recommandés
    Deux amoureux, des livres. Elle éditrice, lui auteur. Leur "Bouquinerie" ancrée dans une forêt. Naviguant du feuillet de l'auteur à l’étal du marché où ils vendaient des livres. Ceux qu’il écrivait et ceux qu’elle éditait. Plus d’autres. Toutes sortes de bouquins. Tous les deux sont morts. À quelques mois d'intervalle. Désormais ensemble sur la même page d'éternité.
  • En chair et spam

    Par | 1 recommandé
    Le premier sexe de femme qu’il a vu c’était dans la boîte de spams.Angélique, 42 ans, à 12 kms. Pendant quelques semaines, il dévisagea les femmes croisées à la gare, au supermarché, à la boulangerie… Peut-être elle ? Il n'a jamais vu Angélique en chair et en os. Mais elle repasse de temps en temps sur l'écran. Comme beaucoup d’autres. Des «femmes numériques» échappant au contrôle parental.
  • Profession : perdu

    Par | 2 recommandés
    Échappera-t-il à la nuit qui a vampirisé ses veines et celles de sa ville natale ? Des perdants du monde moderne. Dépouillés de leurs soleils d’enfance dans leurs yeux éteints par certaines télés crânivores. Des sans rêves accrochés au ticket gagnant du loto. Ils vivent comme dans une histoire ne leur appartenant plus. Paumés dans le brouillard de canapé.
  • Meetic social ?

    Par | 1 recommandé
    Toutes sortes de clients dans cette brasserie. Sans doute la proximité d’une gare. Une mixité sociale. Mais combien bouffés par la solitude ? Seul mais pas par choix. Tous les amis FB et les followers rangés dans leur consigne numérique. Peut-être avec une grande envie d'ouvrir la fenêtre de chez soi et sa gueule citoyenne. Passer de l’autre côté de l’écran.
  • Vestibule de la République

    Par | 1 recommandé
    Huit minutes pour l’opération. Tout est réglé comme du papier à musique. Chaque jour ouvré, à l'aube, je fais le même parcours. Dans une totale discrétion. Surtout ne pas faire le moindre bruit. J'avance en appréhendant une quinte de toux ou de heurter un objet. La routine d'un garçon de vestibule. Une ombre en queue de pie et gants blancs.
  • Guerre de classes

    Par | 1 commentaire | 5 recommandés
    Les CRS sont en face. Comment faire ? Ils commencent à avancer. Nous sommes en plus coincés contre les grilles. On décide de partir plus loin. Pour se réunir. Cette fois les CRS sont nombreux. Plus que nous. Y en a beaucoup du côté gilets jaunes qu’ont pas voulu venir. Y a des moments où c’est dur. Mais on est tous gilets jaunes dans la famille. Même le chien.