Blog suivi par 214 abonnés

En vrac

Auteur de romans,nouvelles,pièces radiophoniques, animateur d'ateliers d'écriture...
  • Balance ton silence

    Par | 1 commentaire | 4 recommandés
    Balancer son porc ? C’est fait. Et tant mieux. Si longtemps que les victimes de harcèlements et autres violences ( pas que dans le haut du panier avec paillettes) avaient leur parole muselée. Désormais à la justice de faire-vraiment- son boulot. Pour éviter les poteaux d’exécution virtuels. Torture morale et condamnation sans procès acceptées sur la toile ?
  • La fille du salaud

    Par | 2 recommandés
    Lui en parler ou pas à son retour ? Impossible de me retrouver dans la cuisine comme si de rien était. Un banal repas entre une fille et son père. Moi rentrant du lycée et lui du boulot. Rien sera comme avant. L'info tourne en boucle sur les réseaux sociaux. Sûre qu'on m'en parlera demain au lycée. Pourquoi Papa a fait ça ? À une fille de l'âge de sa fille.
  • Lecteur en sensibilité

    Par | 2 recommandés
    Pourquoi lecteur et pas lectrice ? Déjà un point en moins dans le titre. Qui sont ces nouveaux venus dans l'édition ? Des lecteurs professionnels traquant toute trace de racisme, d’antisémitisme, de sexisme, d’homophobie…Des «radars littéraires». Ils sont chargés de polisser la fiction jusqu’à produire le roman idéal pour tous. Et garanti sans procès ni irritation
  • Génération épinglée

    Par | 1 recommandé
    L’enfance avalée par la nuit et recrachée à l’aube. Une aube punk sans chiens.La chair des années 80 était percée par des épingles à nourrice. No Future tatoué dans certains regards vieillis en accéléré. Une chair parfois trouée par des seringues. Une époque où le sang et le sexe faisaient voyager la mort. Mais aussi un plein de vie et beauté made in 80
  • Faire ses courses

    Par | 2 commentaires | 6 recommandés
    La vieille femme est assise sur le banc de l’abri-bus. Son panier à côté d’elle. Il l’observe deux fois par semaine de la fenêtre de son bureau. Elle est toujours bien habillée. Se remaquillant souvent devant un miroir de poche. Elle se fait belle même pour aller aux courses, sourit-il. Cette femme lui rappelle sa grand-mère. Il boit une gorgée de café et retourne à son écran.
  • Prise de Langue

    Par | 1 recommandé
    Que demande la majorité des hommes et femmes de ce pays ? De la brioche ou un rond de serviette à «La Rotonde» ? Non. Juste ne plus être des citoyens et citoyennes taillables et corvéables à merci. Que leur voix ne soit pas réduite à finir aphone dans une urne électorale. Entendre le son de leur vie. Et profiter aussi de leur temps de planète encore disponible.
  • Fuir

    Par | 3 recommandés
    Fuir le pays. Sa décision était prise depuis plusieurs semaines. Sa fuite se ferait en avion. Pas de deuxième chance si l’opération venait à échouer. Il croisa les doigts. Plus que trois minutes avant le décollage de l’avion.
  • Première fake news 2020

    Par | 2 recommandés
    Un journaliste littéraire annonce la mort de Bernard Noël. Une de mes importante lectures. Quand sans fric, debout au rayon poésie de librairies, j’avalais des poèmes avant de repartir comme un voleur. Pas un portique n’a détecté tous les mots jamais passés en caisse. Touché par cette disparition, j’écris un texte. Sans me douter que je venais d’enterrer un homme encore vivant.
  • Réenchantier le monde

    Par | 7 commentaires | 10 recommandés
     © Marianne A © Marianne A
    Que devient la neige quand elle fond ? Question posée à dix gosses. Neuf ont répondu de l’eau. Le dixième a dit: le printemps. De la poésie loin de cette phrase d'un individu qui avait leur âge il y a peu de temps :«Tuer autant d’anti-blancs que possible,en priorité des juifs». Le fasciste ayant attaqué une synagogue et un restaurant turc. Un tueur de notre époque de haine. Et de grande confusion.
  • Attente

    Par | 6 recommandés
    Quinze ans qu’ils ne sont pas revus. Ni parler ou échanger le moindre courrier.Tous deux sont assis dans la salle d’attente d’un aéroport. Pour attendre le même avion. Leurs regards se sont croisés. Chacun a détourné les yeux. Ils sont venus de loin. Jusque dans cette ville à plus de mille km de chez eux. Pour chercher leur fille. Une fille toujours sur les routes.