• Lâcher la proie

    Par | 4 recommandés
    Ne pas lâcher la proie pour l’ombre. Une expression qui m’intriguait quand j’étais gosse. Imaginant un félin abandonnant le produit de sa chasse pour bondir sur le néant. Quelle était cette ombre?
  • Robe de combat

    Par | 1 commentaire | 4 recommandés
    «La femme est le plus ancien paillasson de l'humanité. Un paillasson partagé depuis des siècles par les intégristes de toutes les religions et autres sexistes. Ne laisse personne s’essuyer les pieds sur ton histoire de femme.»
  • Copyright de l'absente

    Par | 2 recommandés
    Quel grand plaisir le coup de gueule de cette femme. Une belle bouffée d’oxygène dans ce monde de winners. Bientôt tous dopés à la pensée positive et réactive? Obligation d'être jeunes à vie. Sourire gagnant gagnant et communication en boucle numérique. Interdiction formelle de pessimiser. Bonheur et réussite obligatoires. Sale temps pour le silence et la poésie?
  • Harcelée

    Par | 1 recommandé
    «Vous êtes prise à l’essai pour trois mois.». Ma grande joie effaça tout de suite la lourdeur de mon futur patron. Tu peux mater tout ce que tu veux mais pas touche, pensais-je en lui broyant la main. La super nouvelle fut bien fêtée avec mon copain. J'étais si heureuse de mon essai dans cette boite. Le harcèlement débuta une semaine après mon arrivée.
  • Réveiller le silence

    Par | 4 recommandés
    Trouver une forme de beauté à sa condition sociale. Certes un boulot ingrat mais on va l’aimer quand même. Jusqu'à en faire sa fierté. Le syndrome de Stockholm de la classe ouvrière?
  • Les mains de Nora

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
  • Vestibule de la République

    Par | 1 recommandé
    Huit minutes pour l’opération.Tout est réglé comme du papier à musique. Chaque jour ouvré, à l'aube, je fais le même parcours. Dans une totale discrétion. Surtout ne pas faire le moindre bruit. J'avance en appréhendant une quinte de toux ou de heurter un objet. Une ombre en queue de pie et gants blancs.
  • Hommage aux vivants

    Par | 2 commentaires | 11 recommandés
    Pas un jour sans un tweet ou un mail d’hommage à un mort. Le RIP fleurit très bien et en toutes saisons sur la toile. Les disparus vivent fort longtemps sur nos écrans. L’hommage posthume est-il la maladie du siècle ?
  • Nouveau job

    Par | 2 recommandés
  • Le miroir du traître

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    L’Histoire est truffée de ces «amis» qui vous poignardent dans le dos; pour obtenir une place au soleil des ors de la Monarchie ou de la République.Suffit d’observer la scène politique actuelle. Certains, même de très vieux chevaux de retour, sont prêts à tout pour quelques miettes républicaines. Mais les politiques n’ont pas le monopole de la trahison.