Blog suivi par 219 abonnés

En vrac

Auteur de romans,nouvelles,pièces radiophoniques, animateur d'ateliers d'écriture...
  • Changer l'eau

    Par | 1 recommandé
    Rédiger un billet sur ce sujet ? C’est une polémique publique avec un très fort potentiel de buzz. Car une personnalité habituée des médias tient le premier rôle dans le conflit. La garantie d'attrape-clics et pouces levés ou baissés. Développer ou pas sur cette problématique ? Une mésange se pose sur le bord de la fenêtre. Avec la réponse.
  • Jour de joie

    Par | 1 recommandé
    Une première pour Joe. Mais sa mère lui en avait si souvent parlé. Chaque fois avec des lumières dans les yeux. « Tu vas voir vraiment un superbe spectacle. Jamais tu ne pourras l’oublier.». Sans tout comprendre, il sentait que l’événement avait beaucoup marqué sa mère. « Je me souviens encore de ma première fois. Sur les épaules de Papa.». Sa mère excitée comme une gosse.
  • Banque planétaire

    Par | 2 commentaires | 2 recommandés
    C'est un jour sous très haute surveillance. Pour cause d'un transfert de fonds international.« Vous avez été embauchés dans la plus importante banque mondiale. L’équipe que vous venez d'intégrer est chargée de la sécurité des fonds entreposés dans nos locaux. Tous les gens travaillant ici sont triés sur le volet. Vous êtes au siège de la banque la plus puissante du monde. »
  • Poésie etcétéra

    Par | 1 commentaire | 6 recommandés
    Poète c’est pas un métier. Le conseiller d’orientation voulait me pousser vers des études d'aide à la personne ». Faire comme la majorité des copines du collège. Et Maman. Moi aussi je voulais aider les gens. Mais avec mes mots. Inutile d’insister. J’ai noté comme souhait : «Aide à la personne». Il a souri. Satisfait de m’avoir casée. Je suis sortie de son bureau. Sur mes semelles de poétesse.
  • La tournée de «M'dame Bablin»

    Par | 2 commentaires | 4 recommandés
    «Pourquoi vous venez ici, M'dame Bablin? Moi, à votre place, je resterais là-bas à la mer et ferais le tour du monde. Au lieu de venir vous emmerder avec des mecs qui radotent sur place.». Le conseil l'avait perturbée. Pourquoi une telle tournée ? «Parce que d’abord ça me fait plaisir. Et en plus je fais ce que je veux !» Elle repensa au bistrot de ses parents. Sa première scène de théâtre.
  • Les oiseaux chantent aussi en banlieue

    Par | 2 recommandés
    Banlieue rime aussi avec beauté. Petites et grandes beautés. Avec d’autres B comme bonheur, bonté… Que se passe-t-il ? Finie la noirceur ? Devenu optimiste ? Une brusque poussée d'angélisme ? N’en jetez plus, la cour dégouline de bons sentiments. Coupez ! C'est pas du tout crédible votre truc. On la refait en plus réaliste.
  • Garde alternée

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    Changer les couches. C’est un acte qui lui répugne . « Moi non plus j’aime pas ça. Personne aime ça. Même nous les femmes. Mais y a pas que les moments de plaisir dans la vie. Je vais pas assumer ta relation père-fils à ta place.». Véronique ne veut pas en démordre. Quand c’est sa semaine, il doit changer les couches. Chaque fois avec le même irrépressible dégoût.
  • Rire aux éclats

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    Grand éclat de rire d’enfant. Comme un printemps débarqué en avance au mois de février. Son visage et le reste de son corps sont électrisés par cette joie en suspens. Une fillette à l’affût. Tendue comme un ressort. Qu’attend-elle avec autant de fébrilité ?
  • Lettre à Marianne

    Par | 3 recommandés
    Quelle est la première fois où je vous ai vue ? Sur un timbre ? Dans une mairie ? Sur la page d'un livre d’histoire ? Peinte sur un tableau ? En photo sur un journal municipal ? Je dois avouer ne plus m’en souvenir. Ça remonte à si longtemps. En tout cas une rencontre qui continue de m’habiter plus d'un demi-siècle après. Marianne toujours présente aux pays des lumières.
  • Chaire éphémère

    Par | 1 recommandé
    «Quand tout le monde vous ment en permanence, le résultat n'est pas que vous croyez ces mensonges, mais que plus personne ne croit plus rien.». BC s'interrompt et promène le regard sur son auditoire. « Qui a écrit cette phrase ? Une complotiste ? Une populiste ? ». Pas un mot ni un geste. Juste des échanges de regards d'élèves intimidés face à la prof. Et au savoir.