Blog suivi par 71 abonnés

De ma tour d'ivoire

Chercheure en sciences humaines indépendante, poétesse
Dieppe - France
  • Le baiser sur ton front

    Par | 1 commentaire | 4 recommandés
    Un soir d’été, en un autre temps, délicatement, longuement, je posai les lèvres sur ton front pour te souhaiter bonne nuit. Ce fut mon tout premier baiser d’un amour sublime, d’un amour platonique, d’un amour fervent qui transfigurât le dur réel, qui scellât pour toujours la Rencontre de deux êtres destinés l’un à l’autre sans le tourment du désir, sans l’appel de la chair.
  • La vie, simple et tranquille

    Par | 3 commentaires | 5 recommandés
    Ici, près de la grange, tu rangeais à l’abri le bois livré pour l’hiver, et l’empilais en stères ordonnées. Je me disais que tu le faisais pour nous, c’était à mes yeux comme une offrande sacrée à l’amour qui nous liait depuis tant d’années.
  • A Celui qu’on ne rencontre qu’une fois et qui ne veut plus être aimé de moi

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    Mon amour, mon amour de toujours, mon amour infini, comment peux-tu rester de glace alors que chaque jour et chaque nuit, depuis si longtemps, tout mon être brûle de la fièvre de Toi, l’Unique, l’Indispensable, l’Adoré sans égal ?
  • Joli matin de Pâques

    Par | 5 recommandés
    Le soleil a rapporté le printemps millénaire et, avec tant de beauté, l’immémoriale mais provisoire joie au cœur de chaque être pourtant destiné tôt ou tard à disparaître sans laisser de trace.
  • Méditation sur Pâques

    Par | 8 commentaires | 4 recommandés
    Là-bas, à l’Est, les œufs Fabergé se sont trouvés brisés, la Russie du servage hante le tsar des bas-fonds, le tsar dément aux mains souillées de sang, imbu de sa cruauté très soviétique.
  • Bal masqué

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    Je m’étais assoupie, au long des années, dans la torpeur de l’attente et du retour assuré de l’époux adoré, dans la douceur enchantée de ses paroles, dans la tendresse bienfaisante de ses gestes du soir, dans la splendeur de nos souvenirs partagés, de nos anciens élans l’un vers l’autre,
  • L'amour d'une femme

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    J’avais inventé, peut-être m’aimerait-il, Celui que j’ai aimé par un beau jour d’été. Je croyais l’avoir rencontré, je l’ai seulement croisé. La belle image s’est révélée mirage, aujourd’hui évanoui sous les sables du temps.
  • L'amour plus fort que la mort

    Par | 2 commentaires | 3 recommandés
    Un merle siffle au loin sous le ciel gris après la pluie. Et les printemps passés surgissent en ma mémoire. Non, tu n’as jamais su, jamais vu, jamais ressenti combien je t’aimais envers et contre tout.
  • Avril mauvais

    Par | 7 commentaires | 6 recommandés
    Avril en averses, en fleurs dépouillées et sautes de vent, avril désespérant. Perles de pluie par myriades glissant sur les vitres. Larmes des femmes qui ont fui la guerre, des femmes trahies, des femmes abandonnées. Les peuples attendent leur printemps. Sera-ce vainement ?
  • Ukraine

    Par | 1 commentaire | 5 recommandés
    Là était un passant, le ventre tenaillé par la faim, dans le froid mordant et le violent vent d’hiver chargé de flocons drus qui piquent les yeux, collent aux cils, rougissent les oreilles et vous font baisser la tête. Là dans la nuit noire furent des étoiles clignotant depuis le fin fond de l’univers, comme lanternes d’un dieu absent, si follement espéré.