Blog suivi par 69 abonnés

De ma tour d'ivoire

Chercheure en sciences humaines indépendante, poète à ses heures
Dieppe - France
  • La maison de ta mère

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    Pour te retrouver en ton absence, j’aimais rendre visite à ta mère dans la douce maison de ton enfance, la maison où nous nous étions rencontrés, la maison où je t’avais si souvent attendu, la maison où nous nous étions tant aimés, la maison de nos plus beaux souvenirs, la maison illuminée de soleil les soirs d’été,
  • Comme Dieu ne fait rien que par simple bergère

    Par | 3 commentaires | 3 recommandés
    Comme Dieu ne fait rien que par simple bergère, je suis allée vous voir, belle et noble Jehanne, martyre comme en son temps le fut votre Jésus, je suis entrée en la vieille église où vous demeurez, les mains liées à l’approche du supplice,
  • Ta jeunesse

    Par | 4 commentaires | 5 recommandés
    Tu l’as oublié dans l’aveuglement d’une liaison de passage, liaison de bas étage qui t’enferme dans la prison des réprouvés maudits, je t’ai offert en ta jeunesse le soleil sublime de mon intense joie de vivre, la lumière joyeuse de mes yeux dorés éblouis par ton être, la légendaire beauté des amoureuses du passé,
  • Seule avec les ombres

    Par | 3 recommandés
    Seule avec les ombres de nos disparus tant aimés, avec l’ombre obsédante de celui que tu fus, le beau dieu que j’adorais depuis si longtemps, toi qui cessas pourtant de m’aimer et m’abandonnas soudain aux hasards du destin pour aller vivre au loin, il ne me reste que les souvenirs de jours que je croyais heureux
  • Ton ombre

    Par | 2 commentaires | 3 recommandés
    Revisitant toutes ces années, près d’un demi-siècle, où ta présence auprès de moi n’était après tout que l’ombre de ton absence, où du matin au soir et du soir au matin, hantée par ton image tant aimée, je n’avais comme horizon à l’immense océan de mon destin inconnu, que ta silhouette à l’heure du retour
  • Mater dolorosa

    Par | 3 recommandés
    Pauvre mère qui dormez de votre dernier sommeil pour l’éternité, et qui l’avez tant aimé, votre fils chéri est devenu âme damnée, suppôt de Satan, gibier de potence
  • « Le but, c’est le chemin »

    Par | 3 commentaires | 5 recommandés
    Les chemins ne mènent plus vers toi, plus jamais ils ne mèneront vers toi, ils ne vont nulle part, il n’y a plus de rencontre, il n’y a plus que ma solitude et le chagrin de te savoir prisonnier du Mal, tel un insecte dans l’arantèle de la veuve noire. Ton univers n’est plus le mien.
  • « Fuir ! là-bas fuir ! » (Mallarmé)

    Par | 3 recommandés
    Je ne t’ai pas sauvé de toi-même, on ne sauve pas ceux qu'on aime, je ne te sauverai pas. Tes anciens démons sont accourus ensemble pour t’assiéger et te vaincre.
  • Ta conscience

    Par | 3 recommandés
    Les démons ont endormi ta conscience, tu ne sais plus où est le Mal où est le Bien, tu as voulu me briser, mais je suis une guerrière, montée sur un cheval fougueux, je fais corps avec Upsala d’Airain, ma jument d’autrefois,
  • Ta petite fille (à mon père)

    Par | 1 commentaire | 6 recommandés
    Ta petite fille, mon père, dont tu tenais la main d'enfant dans ta grande main rêche à force de manier si souvent les désinfectants pour soigner tes patients, tandis que de l’autre tu tenais le volant de la 2 CV brinquebalante qui, le lundi matin, la conduisait, le cœur déchiré, la gorge nouée, à l’internat du lycée,