Blog suivi par 68 abonnés

De ma tour d'ivoire

Chercheure en sciences humaines indépendante, poète à ses heures
Dieppe - France
  • nous on veut

    Par | 5 recommandés
    Nous, on veut
  • Entre les lignes de mes poèmes

    Par | 3 recommandés
    Entre les lignes de mes poèmes, il y avait, au fil du temps, tout l’amour du monde de moi à toi, la tendresse infinie de l’entière vie d’une femme éprise de ton être sans conditions, il y avait la joie de ne vivre que pour toi, de vivre auprès de toi parfois, de cueillir la beauté du monde enfouie sous la laideur, métamorphose des choses grâce à l’amour partagé. Tu faisais semblant.
  • Autodafé

    Par | 3 recommandés
    J’ai chanté, pendant tant d’années de ma vie, de ma jeunesse jusqu’à ma vieillesse, sur tous les tons, tous les registres, tous les modes, en français, en anglais, j’aurais chanté dans toutes les langues du monde si je l’avais pu.
  • Les oubliettes des amour mortes

    Par | 3 commentaires | 3 recommandés
    M’ayant remisée aux oubliettes des amours mortes, tu as fait de ton silence une puissante arme de guerre tournée contre moi, qui me blesse au plus profond du cœur. Nous ne nous rejoindrons plus, ni en ce monde, ni ailleurs
  • Dans mon poème, il y a

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    Dans le silence de mon poème, il y a le chant des oiseaux qu’hiver comme été, nous écoutions  ensemble et que tu n’aimes plus, il y a les étangs qui miroitent au soleil du matin, que tu n’aimes plus, il y a les arbres de la forêt millénaire à perte de vue dans la brume bleutée du jour qui se lève, que tu n’aimes plus,
  • Anonyme, Poème du 15 décembre 1993

    Par | 11 commentaires | 3 recommandés
    Ces poèmes dès l’aube de l’Histoire qui chantèrent au cœur des hommes pour célébrer toute splendeur
  • Paléolithique, Poème du 6 décembre 1993

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    Depuis que le monde est monde c’est pour des idées des mots du vent des leurres que les hommes s’entre-déchirent
  • Enfantillages, Poème du 20 janvier 1993

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    J’ai voulu prendre l’habit Du sieur Polichinelle De buste était petit Aux hanches m’allait très mal
  • Le tour de la question, poème du 4 novembre 1992

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    J’ai cherché l’impossible Et j’ai dit l’indicible
  • L'iceberg, Poème du 10 juillet 1986

    Par | 7 commentaires | 2 recommandés
    J’espérais, passagère apaisée de ce blanc navire Cingler vers un cap aveuglant de lumière, Or nous voguons entre deux eaux, je transpire L’enfer s’éternise, la fièvre m’emportera la première.