Voir tous
  • L'américanisation de la politique française

    Par
    Les historiens considèrent que le « Nouveau Monde » correspond à l’Amérique découverte par Christophe Colomb. En cette fin de séquence électorale, le Nouveau Monde découvert par Emmanuel Macron ressemble fortement à l’américanisation de notre pays, contaminé par les pratiques politiques en vigueur outre atlantique : Le peuple s’abstient et les lobbies font la loi.
  • Le «dégagisme» continue

    Par
    Le dégagisme débouche à la fois sur le vide et sur le trop plein. Vide par effondrement à gauche et à droite, trop plein pour le pouvoir personnel. Avec le dégagisme, il ne s’agit pas de prendre le pouvoir mais de déloger celui qui le détient, de vider la place qu’il occupe.
  • Jeudi noir à la Maison Blanche

    Par
    En rompant bruyamment l’Accord de Paris, le 1er juin dernier, Donald Trump a déclaré la guerre à l’humanité. « America great again », a-t-il répété à l’adresse de son électorat, pour mieux dissimuler la défense des intérêts particuliers d’un groupe restreint d’entreprises du pétrole, du gaz et du charbon qui sont en train de menacer l’avenir de l’humanité et des générations futures.
  • Vous avez dit moralisation?

    Par
    Ce qui arrive à Richard Ferrand, devenu ministre, est une petite affaire Fillon qui tombe mal, au moment où François Bayrou annonce sa loi de moralisation de la vie publique, la première du quinquennat. Mais n’est pas Jupiter qui veut et quand on prétend nettoyer les écuries d’Augias, il faut être au clair soi-même.
  • Nicolas Hulot: bon courage en territoire hostile

    Par
    On ne peut qu’être inquiet sur les marges de manoeuvre du nouveau ministre, qui va naviguer en territoire hostile. Dans ce secteur, comme dans d’autres, Il n’y a pas d’homme providentiel capable de résoudre, comme par magie, ces problèmes, surtout quand le gouvernement est dirigé par un homme d’Areva, nommé par un énarque dans la pus pure tradition nucléariste et productiviste.
Voir tous
  • Édition Les invités de Mediapart

    Audiovisuel public: faites respecter notre Constitution

    Par
    Le Conseil constitutionnel va examiner le 2 mars la loi sur l'audiovisuel public. Dans une lettre ouverte à ses membres, le député (Verts) Noël Mamère leur demande de sanctionner l'«imposture» consistant pour les sénateurs à délibérer sur la disparition de la publicité alors que cette mesure était mise en œuvre sur ordre présidentiel.