Blog suivi par 4 abonnés

Le blog de Peretz

À propos du blog
Je précise : la masse monétaire est en mouvement circulaire, qui tourne du producteur au consommateur, qui est alternativement l'un et l'autre (fordisme). Forces productives, qui reçoivent des suppléments de forces par la création monétaires de l'État, et des banques prêteuses. Ce sont en quelque sorte des relais qui, tout en augmentant la masse monétaire, en garde ou utilise une partie à des fins personnelles. En particulier les banques. D'où la Finance, devenue prédatrice par capitalisation de ce "vol" comme a dit Proudhon. Donc tant qu'existeront ces "parasites" il y aura prédation. Ce que Marx a, lui, voulu supprimer à à son origine, la production. Mais restait l'Etat. Ce qu'on a appelé bureaucratie, qui était en qq sorte le parasite restant. Donc supprimer le facteur finance ne servit à rien. Il faudrait le rendre moins gourmand. En core une fois c'est ce que precoonisait Keynes. Changer la monnaie est une Impasse. C'est sur les acteurs qu'il faut agir. Par exemple l'Etat doit augmenter la masse monétaire en investissant, soit par prélèvements judicieux, soit par réaction monétaire. Ce qui entraîne une certaine inflation, qui peut être bénéfique. Le moins d'Etat américain est le contraire.