Revue Délibérée

Revue de réflexion critique sur la justice, le(s) droit(s) et les libertés, animée par le Syndicat de la magistrature et coéditée par La Découverte

Sa biographie
En croisant les regards (praticiens, savants, usagers, observateurs) pour embrasser à la fois la théorie, les institutions, les discours et les pratiques, Délibérée entend traiter les sujets juridiques et judiciaires non comme des questions purement techniques, ni comme des objets de vaine polémique, mais en tant qu'enjeux de société, c'est-à-dire en donnant à voir l'importance politique des problèmes qu'ils soulèvent. Elaborée par un comité de rédaction autonome associant à parts égales des magistrats engagés et des personnalités aux parcours divers (sociologue, professeur de droit, militant associatif, historien, magistrat administratif...), illustrée et ouverte à des contributions multiples, Délibérée s'adresse non seulement aux professionnels du droit, mais aussi à tous ceux qui s'intéressent à la justice au sens large (journalistes, fonctionnaires, universitaires, militants...). Délibérée est une revue quadrimestrielle. Sur ce blog seront publiés deux à trois articles par numéro. L'intégralité de la revue est disponible sur abonnement (36 euros par an pour 3 numéros d'une centaine de pages) et en ligne sur cairn.info : http://www.cairn.info/revue-deliberee-2017-1.htm
Son blog
28 abonnés Le blog de Revue Délibérée
Voir tous
  • De l’impartialité à la neutralité, critique à deux voix d’un devoir dévoyé

    Par
    Attente légitime de tout justiciable, l’impartialité est à l’évidence un devoir essentiel de tout juge, qu’il soit judiciaire ou administratif. Mais dès l’instant où l’on délaisse le concept juridique pour s’intéresser à ses usages institutionnels et politiques, elle apparaît également comme une exigence à géométrie variable, redoutable outil de domestication des magistrats.
  • Conquérir les droits pour les personnes LGBTI

    Par
    A rebours du fantasme autour d'un lobby gay et lesbien, lequel pourrait notamment oeuvrer sur le plan judiciaire, Caroline Mecary nous relate pourquoi et comment conquérir des droits pour les personnes LGBTI est bien plutôt la somme de guerilla juridiques portées individuellement par des personnes concernées. Retour sur 20 ans d'expérience de combat judiciaire.
  • Retour vers les infractions sexuelles du futur

    Par
    Gérard Collomb nous aura prévenu·e·s : « l'insécurité de demain sera aussi numérique ». La sexualité n’échappe pas à cette prévision, car le développement de la sexualité dite « connectée » ouvre de larges perspectives – ainsi que des interrogations éthiques et juridiques. Bref état des lieux prospectif.
  • Justice de classe et amnésie collective : l'affaire Jules Durand

    Par
    Qui se souvient de Jules Durand ? Cet ouvrier syndicaliste a pourtant été la victime de l'une des plus grandes erreurs judiciaires du XXͤ siècle. À l'heure du centenaire de sa réhabilitation, un magistrat rouvre le dossier.
  • Vers une architecture judiciaire managériale: l'exemple du futur tribunal de Lille

    Par
    Les mutations actuelles de l'architecture judiciaire interrogent la manière dont la justice, non seulement se donnera (très) bientôt à voir, mais aussi s'organisera et, en dernière analyse, se rendra. Radiographie du futur palais de justice de Lille (à l'heure où le nouveau tribunal de Paris ouvre ses portes et concentre toutes les attentions).