Blog suivi par 115 abonnés

Le blog de salvatore palidda

Professeur de sociologie à l'université de Gênes (Italie)
  • Hyper-exploitation et corruption au cœur de Fincantieri

    Par | 8 commentaires | 14 recommandés
    Une enquête judiciaire dévoile enfin le «système Ficantieri»: hyper-exploitation à travers la sous-traitance des différents travaux confiée à des entrepreneurs «ethniques» qui assurent ainsi un prix de la main d’œuvre très bas et aussi des pots-de-vin et des cadeaux de luxe aux fonctionnaires, un système qui dure depuis trente ans et s’est empiré.
  • Le scandale dans la magistrature italienne s’aggrave

    Par | 2 commentaires | 2 recommandés
    Depuis juin 2019 le scandale dans la magistrature italienne n’arrête pas de s’aggraver. Le court-circuit des magouilles, pressions, combines et ententes illicites pour régler les affaires des uns et des autres et des amis politiques etc. configure une dérive déroutante du sommet de l’institution et de nombre de magistrats. Mais les remèdes annoncés ne semblent pas pouvoir assainir la situation
  • Ce que nous apprennent les revendications du mouvement antiraciste aux États-Unis

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    Depuis toujours les États-Unis reproduisent des faits extrêmes : après l’exaspération de la criminalisation raciste et de l’emprisonnement massif voilà maintenant le mouvement antiraciste qui arrive à réclamer fortes réductions du budget de la police et imaginer même son abolition, des revendications inimaginables en Europe et pourtant possibles
  • L'escalade de la brutalité raciste des forces de police

    Par | 1 commentaire | 8 recommandés
    Voici quelques réflexions sur le processus qui a conduit à la recrudescence de la brutalité des polices aux États-Unis mais aussi dans bien d’autres pays à travers une revue de quelques recherches et des statistiques. Il apparaît alors évident que l’escalade de cette brutalité s’inscrit dans le développement néo-libériste/néocoloniale aussi bien aux E.-U. qu’en France, en Angleterre et ailleurs.
  • L’éternelle “Negro Question” que même Hannah Arendt n’arrivait pas à comprendre

    Par | 1 commentaire | 2 recommandés
    La question raciale ne cesse pas de reproduire des révoltes aux États-Unis, en France, au Royaume Uni et ailleurs d’autant plus que le néo-libériste alimente la recrudescence du néocolonialisme. Cependant même Hannah Arendt n’arrivait pas à comprendre que cette question est la même que celle qui a conduit à la persécution des Juifs, des Roms, des homosexuels et des communistes et anarchistes
  • Libye: la sale guerre permanente de mercenaires des pays OTAN et de la Russie

    Par | 1 recommandé
    Libye : Et voilà que six pays de l’OTAN, dont les E.U., la France et le Royaume Uni, relancent leurs soutiens à Haftar envoyant 20 agents des services secrets déguisés en scientifiques. La sale guerre du bandit Haftar contre Sarraj, reconnu par l’ONU s’intensifie avec aussi la mainmise de Erdogan et Poutine en compétition avec l’Otan. La Libye effondre toujours plus dan l'abime.
  • Pandémie: un désastre qui s’ajoute à ceux ignorés par les pouvoirs néo-libéristes

    Par | 1 recommandé
    Dans tous les pays la gestion de la pandémie a suivi la pratique habituelle de gestion des perpétuels désastres sanitaires-environnementaux: laisser vivre (biopolitique) et laisser mourir (thanatopolitique). Les morts réels dus à la pandémie s’ajoutent aux presque 58 millions de morts ignorés chaque année dans le monde souvent à cause de désastres sanitaires-environnementaux et économiques
  • L’inquiétante gestion militaro-policière de la crise sanitaire et économique

    Par | 10 commentaires | 13 recommandés
    Tous les pays ont choisi la gestion militaro-policière de la crise sanitaire et économique. C’est une dérive très inquiétante car cela pourra conduire à un Etat autoritaire pour imposer des mesures de politiques économiques et sociales pires que celles connues lors de la reconstruction de l’après-guerre et en Grèce. Cette dérive profite de l’impossible mobilisation populaire pour la contraster.
  • Italie: le bilan d’une gestion de la pandémie surtout policière est accablant

    Par | 4 commentaires | 18 recommandés
    Se multiplient les témoignages critiques de la gestion de la pandémie et ses données statistiques. Probablement on a eu 4 fois plus de morts de ceux officielles. Cette gestion s’est révélée essentiellement militaro-policière plutôt que sanitaire et pour une économie sociale. Voici un premier bilan. On est un pays en deuil. Après le risque de révolte populaire va être très fort
  • Les responsabilités de la meurtrière gestion de la pandémie en Italie

    Par | 2 recommandés
    Italie exemple de bonne gestion de la pandémie ou expérience d’une faillite annoncée? Voici une reconstruction des responsabilités de la meurtrière gestion de la pandémie en Italie à commencer par le désastre de la santé publique après des décennie de coupures budgétaires, le retard coupable de la mobilisation sanitaire et toujours aux dépens des moins protégés maintenant en révolte