Samuel Clauzier

Témoin de l'écume sociale.

Montpellier - France

Son blog
11 abonnés Chroniques d'une époque émeraude
Voir tous
  • A Paul-Valéry, une vie universitaire qui se construit contre les étudiants

    Par
    Depuis plusieurs jours le groupe Facebook de l’université Paul-Valéry est secoué par une vive polémique sur fond de changement du calendrier universitaire. Un débat tenu dans des conditions houleuses, une présidence faisant la sourde oreille et un syndicat étudiant agissant à l’encontre de ceux dont il est censé porter la voix ont fini d’aggraver la précarité des principaux intéressés.
  • La faculté Paul-Valéry en semi-distanciel : focus sur un naufrage pédagogique

    Par
    La faculté Paul-Valéry (Montpellier) a fait le choix du passage des cours en semi-distanciel depuis le lundi 28 septembre. L’objectif est de réduire les effectifs présents, et donc les risques de contamination. Selon le numéro de carte d’étudiant, les élèves ne peuvent – en théorie – assister qu’à une semaine de cours sur deux. Enquête sur le réel, à rebours des discours officiels.
  • Samedi 13 juin, Place de la République : « No Justice, No Peace »

    Par
    Après le succès de la manifestation du 2 juin devant le tribunal de Paris, le Comité Adama a lancé un nouvel appel à se rassembler le samedi 13 juin au départ de la Place de la République. Récit d'une journée symbolique de la montée en puissance d'un mouvement, agissant comme un miroir de la mobilisation américaine contre le racisme depuis le meurtre de George Floyd à Minneapolis.
  • Extrême-droite, gilets jaunes et milice commerçante: un déconfinement dans l'absurde

    Par
    À Montpellier, le premier week-end de déconfinement se place sous le signe de l'absurde : manifestation avortée des gilets jaunes, rassemblement d'extrême-droite sous le regard complaisant de la police locale et préparation de représailles par les commerçants, autant de faits qui ont le don d'interroger sur la suite des évènements. Retour sur ces quelques jours hors du réel.
  • Enquête - Opacité et zones d’ombres : histoire du « masque grand public »

    Par
    « L’Etat devra permettre à chaque français de se procurer un masque grand public », telle fût l’annonce d’Emmanuel Macron lors de son allocution du 13 avril 2020. Depuis le 30 avril les bureaux de tabac ont donc reçu l’autorisation de vendre ce type de masque, accompagné d’un florilège de publications sur les réseaux sociaux, dénonçant la dangerosité potentielle de ces produits.