Blog suivi par 26 abonnés

Rapports de force

À propos du blog
L'info pour les mouvements sociaux https://rapportsdeforce.fr/
  • 3,4 milliards d’économies sur le dos des chômeurs, zéro sur celui du patronat

    Par | 1 recommandé
    Le patronat, principal responsable de l’échec des négociations sur l’assurance chômage, se voit récompensé par le gouvernement. Le bonus-malus sur les contrats courts reste symbolique et ne rapportera rien à l’Unédic. De leurs côtés, les salariés les plus précaires subiront une double peine en devenant des chômeurs précaires, pas ou peu indemnisés.
  • École de la confiance : la loi passe, la défiance reste, les mobilisations continuent

    Par | 1 recommandé
    Jeudi 13 juin, les élus des deux chambres parlementaires ont voté en commission mixte paritaire une nouvelle version de la « loi pour une école de la confiance ». Expurgée des mesures les plus contestées par le monde enseignant, elle s’ajoute à la panoplie de réformes déjà mise en place dans le secondaire par Jean-Michel Blanquer.
  • Trou de la Sécu : merci Macron !

    Par | 1 commentaire
    La commission des comptes de la Sécurité sociale s’attend à un déficit de la sécurité sociale s’élevant de 1,7 à 4,4 milliards d’euros en 2019. L’équilibre pronostiqué par le gouvernement pour cette année se trouve plombé par plusieurs mesures libérales visant à défiscaliser le travail. Un vrai cadeau pour les entreprises.
  • Nutella fait son beurre sur les noisettes récoltées par des enfants en Turquie

    Par | 1 recommandé
    Alors qu’en France Nutella a été récemment placé sous les projecteurs à l’occasion d’une grève reconductible dans son plus grand site de production, la marque de pâte à tartiner se voit accusée dans une enquête du New York Times de profiter de l’exploitation des enfants et des réfugiés syriens dans le nord de la Turquie.
  • Marseille: direction Madrid pour les femmes de chambre en grève depuis 55 jours

    Par | 1 recommandé
    Alors que la grève dure depuis plus de sept semaines, les femmes de chambre passent à l’acte II de leur mouvement. Mardi 4 juin, elles se déplacent à Madrid, au siège de NH Collection. Ce sera le début d’une série d’actions lancées par la CNT-SO qui cibleront le donneur d’ordre au-dessus de l’entreprise de nettoyage Elior qui emploie les femmes de chambre.
  • Tarifs électricité : non, Mr de Rugy, l’augmentation n’est pas due aux salariés d’EDF

    Par | 3 commentaires | 4 recommandés
    Alors que les tarifs réglementés de l’électricité augmentent de 5,9 % ce 1er juin 2019, le ministre de la Transition Écologique rejette toute responsabilité du gouvernement et renvoie la faute sur les coûts de production d’EDF, le principal producteur d’électricité en France. Les salaires et les avantages des agents de l’ancienne entreprise publique sont pointés du doigt par François de Rugy.
  • Les services d’urgences se coordonnent pour étendre leur grève

    Par | 1 recommandé
    Plus de 150 délégués, venus de toute la France, des services d’urgences en grève, se sont réunis à la Bourse du travail de Paris samedi 25 mai pour organiser la suite d’un mouvement entamé deux mois plus tôt à l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). Revendications communes, structuration du mouvement, état des lieux et dates des prochaines mobilisations étaient au programme.
  • Brésil : « la résistance est en train de reprendre des forces »

    Par | 1 recommandé
    Près de cinq mois après l’investiture d’un président d’extrême droite à la tête du Brésil, la contestation gagne le monde de l’éducation. Xavier, un militant libertaire actif au sein de Federação Anarquista Cabana et du Mouvement d’organisation de base, entre 2015 et 2018 à Belém où il a résidé, a répondu à nos questions sur la situation politique et sociale au Brésil.
  • CGT : un congrès pour rien ?

    Par | 1 recommandé
  • Mobilisation contre les lois Blanquer : la grève reconductible, c’est pas automatique

    Par
    Dans huit départements, dont deux de la région Occitanie, des assemblées générales de personnels de l’Éducation nationale ont voté le 9 mai le démarrage d’une grève reconductible pour le mardi 14 mai. À Toulouse et Montpellier grévistes tentent de convaincre leurs collègues que « c’est le bon moment » pour durcir le mouvement et essayer de faire reculer le gouvernement.