Yves Besançon

Economiste, professeur de sciences économiques et sociales, et ancien Attaché de l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).

France

Son blog
157 abonnés Libres pensées......
Voir tous
  • Panorama historique des grossières inégalités patrimoniales en France

    Par
    chapo-article-histoire-inegalites-piketty
    Si vous cherchiez l’information statistique la plus riche et synthétique qui soit, concernant la dynamique des inégalités patrimoniales en France sur longue période, alors, vous ne pouviez pas mieux tomber, en lisant le dernier ouvrage de Thomas Piketty «Capital et idéologie».
  • Adieu à la croissance économique !

    Par
    Les évolutions les plus récentes des gains de productivité en France confirment, à nouveau, que le chemin pour l’économie française d’une forte croissance à long terme, dans le cadre du modèle «libéral-productiviste», n’est ni possible ni souhaitable. Une réalité incontournable pour définir la politique économique structurelle, mais dont le pouvoir en place se moque royalement. Et pour cause !
  • Portrait de la droite macroniste au pouvoir

    Par
    Tout observateur sérieux de la vie politique française avait bien saisi, dès la campagne présidentielle de 2017, que le macronisme est de droite, en lisant tout simplement le programme d’Emmanuel Macron, dans lequel on pouvait retrouver tous les grands fondamentaux du libéralisme économique.
  • Force et rouages de la reproduction sociale en France

    Par
    L’inégalité des chances à la naissance dans l’accès aux ressources économiques et positions sociales, est toujours bien féroce dans la société française. C’est donc aujourd’hui avec force que la classe dominante reproduit sa domination d’une génération à l’autre. État des lieux chiffré et mise en lumière des principaux rouages d’une caractéristique dominante de la société française.
  • Vifs et sincères remerciements de la croissance économique aux gilets jaunes

    Par
    Dans le cadre de la propagande médiatique du pouvoir en place contre le mouvement des gilets jaunes, Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie néolibérale - officiellement de l’Économie et des Finances -, estime à 0,2 point de pourcentage de croissance économique trimestrielle le coût de la crise des gilets jaunes pour 2018.