Blog suivi par 319 abonnés

Le blog de yvon quiniou

  • Le courage de critiquer l'islam

    Par | 11 commentaires | 2 recommandés
    Il faut avoir le courage de critiquer l'islam, sans céder à la tentation de l'approche sociologique qui veut expliquer et donc excuser ses violences sur la base d'un déterminisme social. Car même si ce facteur existe, il n'explique pas la violence de son texte fondateur, le Coran, ni son omni-présence dans des régimes de type totalitaire. Aux intellectuels d'exercer leur intelligence critique!
  • Mauriac, le catholicisme et la politique

    Par | 4 recommandés
    La réédition du "Bloc-notes" de Mauriac devrait inciter à relire ce chef d'oeuvre que sont ses "Mémoires intérieurs". Non seulement pour ses qualités littéraires mais pour l'image qu'il nous donne d'un catholique humaniste et progressiste. Sa critique du jansénisme inhumain de Pascal est magnifique, de même que sa lecture de l'autobiographie de Trotsky. A méditer!
  • Quelles émancipations dans l'histoire?

    Par | 3 recommandés
    La question de l'émancipation des êtres humains est, hélas, toujours d'actualité. Arno Münster nous en offre, dans son nouveau livre, la démonstration précise, tout en se référant à beaucoup de penseurs qui ont mis cette exigence au cœur de la politique, comme les philosophes des Lumières, Marx ou des théoriciens contemporains comme Horkheimer, qui en renouvellent l'approche. A lire!
  • L'inquiétante tentation de la démesure

    Par | 1 commentaire | 4 recommandés
    Le rapport de l'homme à la nature extérieure et à lui-même a considérablement changé depuis l'Antiquité à nos jours : du respect du monde naturel à sa maîtrise mesurée revendiquée par Descartes, on est passé à son exploitation débridée par un capitalisme productiviste qui a provoqué notre crise écologique et qui veut même transformer l'homme. Attention : danger!
  • Pour la liberté de caricature, absolument

    Par | 9 commentaires | 5 recommandés
    La liberté de caricature dans le domaine religieux se fait attaquer ces jours-ci dans une certaine presse, alors qu'un enseignant est mort pour l'avoir commentée en classe. La religion y est présentée comme une consolation pour les pauvres ou les incultes, qu'il ne faudrait pas leur enlever. Et ceux qui défendent le droit de la critiquer sont des "héros de papier". Scandaleux!
  • Quand Cynthia Fleury dit, brillamment, un peu n'importe quoi en politique

    Par | 4 commentaires | 2 recommandés
    Dans ce livre Cynthia Fleury s'intéresse au ressentiment et à son rôle en politique. Elle y voit un affect négatif venant des frustrations que la réalité sociale fait subir aux hommes et qu'ils sont incapables de sublimer. Elle y décèle un signe de faiblesse risquant de perturber l'harmonie collective, oubliant alors scandaleusement ce qui dans la société le provoque et qu'il faut supprimer.
  • L'islam est politique

    Par | 26 commentaires | 6 recommandés
    Le refus de lier la violence meurtrière et ignoble dont a été victime un enseignant apprenant à ses élèves la liberté d'expression, à l'islam lui-même est inadmissible. Il est dû à une complaisance incompréhensible à l'égard de celui-ci, distingué artificiellement de l'islamisme. C'est nier le dogmatisme et la haine des incroyants qu'il recèle et abandonner l'esprit des Lumières.
  • Pourquoi il faut s'opposer aux religions

    Par | 22 commentaires | 8 recommandés
    L'actualité dramatique nous impose de revenir, au-delà du seul islam, au devoir de critiquer les religions. Dans leur refus dogmatique de la raison, qui les les entraînent à récuser les vérités scientifiques, mais aussi dans les normes de vie qu'elle prétendent commander aux êtres humains, qui les mutilent, comme dans leur soutien aux pires régimes politiques. D'où le devoir de s'y opposer.
  • Marcel Conche, encore et toujours

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    Dans ce nouveau livre "La Nature et les mondes", Marcel Conche nous surprend et nous ravit une nouvelle fois. En dehors de souvenirs qui lui reviennent et qu'il exprime d'une manière nouvelle, c'est la psychologie qui l'emporte ici. Il se révèle comme un profond analyste des sentiments comme l"amour, l'admiration, le désespoir, etc., et cela dans une écriture d'une limpidité rare.
  • Quelle stigmatisation des musulmans?

    Par | 38 commentaires | 7 recommandés
    Un texte "Cent voix musulmanes" s'en prend d'une manière indigne, malhonnête et violente, à ceux qui critiquent avec courage et lucidité la religion musulmane. C'est refuser de voir les défauts inadmissibles du Coran: son dogmatisme, l'atteinte aux diverses libertés individuelles qu'il préconise ainsi qu'au statut de la femme, etc. Cette critique est donc légitime moralement et politiquement.