Blog suivi par 351 abonnés

Le blog de yvon quiniou

  • Quand l'intelligence journalistique faiblit

    Par | 5 commentaires | 3 recommandés
    Un éditorialiste connu de Marianne, J. Julliard, vient d'affirmer sans ambages que le libéralisme et le marxisme n'avaient plus de "pouvoir explicatif" à l'échelle de l’histoire, à l'inverse d'une référence à la psychologie humaine. Ce propos est inacceptable intellectuellement et traduit bien l'affaiblissement intellectuel des médias. J'y réponds franchement.
  • Appel contre la guerre en Ukraine, avant qu'il ne soit trop tard

    Par | 4 commentaires | 3 recommandés
    Appel contre la guerre en Ukraine et pour un monde qui doit changer de bases, à l'aide de la raison, si nous voulons éviter une catastrophe planétaire qui nous menace.,
  • Le cynisme amoureux d'Annie Ernaux

    Par | 2 commentaires | 1 recommandé
    Bien qu'il soit délicat de critiquer le livre d'une autrice qui vient d'être consacrée mondialement et dont j'apprécie l'engagement politique à gauche, je tiens à dénoncer ici son dernier livre "Le jeune homme". Non pour sa qualité, car il est plutôt bien écrit, mais pour le cynisme qu'elle manifeste dans son histoire d'amour avec un homme bien plus jeune qu'elle. Voici donc!
  • L'insupportable hostilité de l'Occident à la Chine

    Par | 25 commentaires | 6 recommandés
    Le congrès du PC chinois est l'occasion d'un déferlement de haine à l'égard de la Chine dans les médias dominants, qui est sans fondement. Je voudrais le montrer en opposant à l'objectivité de "L'Humanité", un propos désolant paru dans "Le Monde" qui réduit la Chine à un régime totalitaire, oubliant tous ses acquis économiques et surtout sociaux.
  • La complexité du couple: comment y faire face?

    Par
    L'actualité fait surgir des affaires de couple désolantes. C'est le cas du rapport entre Aurélie Filippetti et Thomas Piketty, chacun accusant l'autre d"avoir exercé, lors de leur vie commune, des violences, psychologiques ou physiques. Derrière cela, il y a une réalité contradictoire de la vie de couple que j'évoque, en souhaitant qu'une moralité subjective y mette fin!
  • Réflexions intempestives sur l'immigration

    Par | 1 recommandé
    La question de l'immigration se pose avec force aujourd'hui. Il faut l'aborder lucidement face à la montée des intégrismes religieux qui la polluent. Il faut voir que le "multiculturalisme" est un piège si les minorités immigrées restent dans leur identité religieuse sectaire, antirépublicaine La seule solution rationnelle et raisonnable se trouve dans le "codéveloppement".
  • La délicate affaire Quatennens

    Par | 46 commentaires | 28 recommandés
    L’affaire conjugale qui atteint l'homme politique Quatennens doit être jugée délicatement. Elle n'a rien à voir avec celle, bestiale et scandaleuse, qui concerne PPDA. Il s'agit d'un drame personnel dans un couple qui ne s'entend plus psychologiquement et qui a amené le mari à gifler sa. femme. Il faut comprendre cette faute et ne pas l'exclure de ses fonctions de dirigeant de LFI.
  • Relire Stendhal sur l'amour

    Par | 22 commentaires | 1 recommandé
    Il faut relire Stendhal parlant de l'amour tant son analyse est d'une rare profondeur et d'une rare finesse. Qu'il s'agisse de ses types ou de ses manifestations comme la cristallisation, on s'y reconnaîtra. Et on sera aussi ravi de voir ses variations à l'étranger, en particulier en Italie. On est loin de ce qui se lit en France aujourd'hui, faute d'inspiration et d'aspiration éthique!
  • Qu'il faut refuser le capitalisme, y compris à l'Ecole

    Par | 1 recommandé
    Qu'il faille refuser le capitalisme pour divers motifs, cela est évident. Mais un autre scandale vient d'éclater en Suède, qui le défigure encore plus : l'achat par des particuliers d'écoles, y compris publiques et avec l'aide de l'Etat et des communes. Tout cela pour permettre de faire du profit en visant une clientèle capable de payer cher l'enseignement. Il faut arrêter le capitalisme!.
  • Non au mythe Virginie Despentes

    Par | 41 commentaires | 7 recommandés
    Virginie Despentes vient de publier un livre, "Cher Connard", qui fait l'objet d'un encensement quasi général qui me paraît injustifié. Je tiens à indiquer que l'ouvrage est provocant par la vulgarité de son style et, surtout, celle de ses affects: drogue, alcool, sexualité "à tout va". On y trouve l'expression d'un anti-féminisme désolant. Quelle tristesse!