Blog suivi par 197 abonnés

Le blog de yvon quiniou

  • Non au voile dans les activités périscolaires

    Par | 199 commentaires | 14 recommandés
    Il faut approuver vivement le projet du ministre J.-M. Blanquer d'interdire le port du voile dans les activités périscolaires, surtout quand on est progressiste. Celui-ci est déjà interdit à l'école, il est discriminant et peut attiser les tensions, enfin il est le signe fort de l'aliénation de la femme musulmane. On ne peut pas "avoir le cœur à gauche" et "penser à droite"!
  • Trump et Macron, une honte commune

    Par | 6 recommandés
    Thomas Piketty vient de signaler une parenté forte entre les politiques fiscales de Trump et de Macron, au-delà de leurs différences par ailleurs. Je tiens à m'en faire l'écho, en y ajoutant des remarques personnelles qui montrent à quel point le libéralisme économique les unit, en même temps qu'une philosophie commune l'individu méritant, qui fait abstraction des inégalités sociales.
  • Sur et contre Jean d'Ormesson

    Par | 4 recommandés
    Jean d'Ormesson vient de disparaître. Cela n'empêche pas de commenter de manière critique le personnage politique et l'écrivain, contre son encensement médiatique aveugle. De droite d'un côté, surfait de l'autre, quel qu'ait été son charme personnel. Un grand bourgeois, quoi!
  • La Villla: affectivité et politique, les tourments fascinants de Guédiguian

    Par | 3 commentaires | 7 recommandés
    Dans son film La Villa, Guédiguian réunit deux frères et une sœur autour de leur père mourant. Leurs retrouvailles sont malgré tout chaleureuses, mais compliquées. Et ils continuent d'être habités par une sensibilité communiste qui les rend généreux vis-à-vis d'autrui. Tout cela au bord d'un Méditerranée dont la beauté à la fois nous envoûte et nous suggère l'idée d'un monde meilleur.
  • Un faux débat: sociologie positive ou sociologie critique

    Par | 10 commentaires | 2 recommandés
    Un vif débat oppose les tenants d'une sociologie positive à la sociologie issue de Bourdieu. Ils lui reprochent de déresponsabiliser les hommes au nom du déterminisme qui pèse sur eux et, du coup, de critiquer idéologiquement notre société en raison de ses méfaits. Ils entendent rester neutres, mettre en avant le rôle de l'individu, oubliant alors l'idéologie rétrograde qui est la leur.
  • Pour un enseignement critique du fait religieux

    Par | 6 commentaires | 2 recommandés
    La polémique entre Médiapart et Charlie Hebdo sur laquelle je suis intervenu ici, m'incite à compléter mon propos en reproduisant un article de moi paru récemment dans "Ouest-France". On verra qu'un journal d'inspiration chrétienne peut accepter qu'on aborde les religions dans un esprit critique, sans crier à l'intolérance, nous donnant ainsi une leçon de laïcité dans la sphère médiatique
  • Islam: l'erreur, sinon la faute politique d'E. Plenel

    Par | 64 commentaires | 13 recommandés
    A l'occasion d'une polémique maladroite avec Charlie-Hebdo, E. Plenel vient de manifester une complaisance à l'égard de l'islam que je trouve profondément contestable. La critique de celui-ci ne relève pas d'une "guerre aux musulmans" parfaitement fantasmée, Elle s'impose à celui qui a lu le Coran et compris tout ce qui en lui s'oppose aux valeurs universelles de la raison et aliène les hommes.
  • Feuerbach, critique de la religion, penseur de la liberté

    Par | 2 recommandés
    Feuerbach est un très grand penseur de la religion, dont il explique l'origine humaine et dénonce l'aliénation à laquelle elle soumet l'homme. Par les temps qui courent où le religieux fait un retour inquiétant avec la complaisance d'intellectuels ayant perdu leur esprit critique ou des médias aveugles, sinon aveuglés, il est bon de s'y intéresser.
  • Sève face à Lénine et à ce qu'on en dit

    Par | 4 commentaires | 6 recommandés
    Lucien Sève vient d'écrire un livre, remarquable de lucidité critique, sur la façon dont l'historiographie contemporaine traite, c'est-à-dire maltraite, la révolution bolchevique, sur la base d'une hostilité haineuse à l'égard du communisme en lui-même. Il distingue fondamentalement cet épisode du stalinisme qui a suivi et montre que la visée communiste demeure intacte aujourd'hui.
  • Un nouveau paradoxe de Macron: religion du marché et spiritualité

    Par | 5 commentaires | 9 recommandés
    Macron aurait une dimension spirituelle et serait préoccupé par la transcendance. Cela se manifeste, en particulier, par une complaisance publique à l'égard des religions. Mais surtout, cela contredit son libéralisme économique forcené, qui prend la forme d'une religion du marché. Celle-ci ramène sa spiritualité à un souci d'un "arôme spirituel" faisant oublier son projet économique.