Blog suivi par 243 abonnés

Le blog de yvon quiniou

  • Importance d'Aragon, éclairé par Philippe Forest

    Par | 7 commentaires | 6 recommandés
    Aragon est l'un des plus grands écrivains français, qu'on le veuille ou non. Mais sa personnalité est complexe, associant son affectivité amoureuse pour Elsa Triolet, une créativité littéraire incontestable malgré son souci de lui assigner une fonction politique et son engagement communiste à la fois fort et aveugle. Le livre de Forest éclaire bien cette complexité, sans la dissiper.
  • Actualité de la pensée de Marx

    Par | 7 commentaires | 4 recommandés
    L'actualité de la pensée de Marx se vérifie par la justesse théorique de ses concepts pour analyser le capitalisme, que personne n'a su réfuter, comme celui d'exploitation. Mais c'est aussi un grand théoricien de la macro-histoire, sauf qu'il a cru que le communisme en était la fin inéluctable. Il faut se contenter d'en faire un projet possible, porté par des valeurs morales incontestables.
  • L'indispensable critique des religions, toujours actuelle.

    Par | 4 commentaires | 6 recommandés
    La religion est l'objet de discours inadmissibles. On nie que leur pluralité les réfute, par définition. Et la volonté de contextualiser leurs discours récuse leur origine divine. Enfin, on arrive même à faire de l'athéisme ou du matérialisme une position religieuse, ce qui n'a aucun sens. D'où un irrationalisme dominant, que les politiques relaient sans vergogne.
  • John Dewey: un grand philosophe à (re)découvrir

    Par | 5 commentaires | 3 recommandés
    Le philosophe américain John Dewey est injustement sous-estimé alors qu'il est porteur d'une philosophie politique originale et émancipatrice. Son pragmatisme le porte à s'intéresser à l'action et à projeter un socialisme pensé comme une "démocratie intégrale". L'individu y a toute sa place, à condition de viser l'épanouissement de l'individualité chez tous les hommes. Bravo!
  • Quand le sport (inter)national est exploité mercantilement et politiquement

    Par | 6 commentaires | 6 recommandés
    Le magnifique succès de la France à la coupe du Monde de football a malheureusement donné lieu à une exploitation mercantile, qui va continuer et qui contredit les valeurs du sport. Il faut la dénoncer, car elle s'inscrit dans une marchandisation de la société qui est catastrophique. A quoi s'ajoute l'exploitation politicienne qu'a voulu en faire Macron, qui se retourne contre lui.
  • «L'amour individualiste»: un livre sur le couple actuel, d'une grande intelligence

    Par | 37 commentaires | 6 recommandés
    Le couple, malgré ses transformations historiques qui le secouent, ne peut survivre que si l'on n'oublie pas que l'amour reste sa norme. Fragilisé, il est aussi travaillé par des contradictions psychiques, chacun voulant se réassurer auprès de l'autre ou refoulant des investissements datant de l'enfance. D'où la nécessité du dialogue pour le sauver et nous sauver nous dit G. Neyrand.
  • L'individualisme néfaste de Macron

    Par | 7 commentaires | 17 recommandés
    Il faut revenir sur la pensée individualiste de Macron. Inspirée par le libéralisme venu des Etats-Unis (et non par Ricoeur) , elle repose sur le postulat d'un individu soustrait aux déterminisme sociaux, elle oublie ses conséquences sociales dramatiques, se soucie peu de morale et renie l'universalisme socialiste. En plus, il alimente l'individualisme contemporain, avec tous ses défauts.
  • Pourquoi la politique (capitaliste) peut tuer un homme (des hommes)

    Par | 5 recommandés
    Le livre d'Edouard Louis, "Qui a tué mon père", est le récit poignant et implacable de la manière dont la société peut tuer un homme en l'empêchant de vivre une vie normale, voire en l'abîmant. L'auteur n'hésite pas à pointer la responsabilité de la politique capitaliste, antisociale, et il désigne courageusement ses responsables successifs, de Chirac à Macron.
  • Pourquoi et comment récréer la gauche

    Par | 173 commentaires | 10 recommandés
    La gauche est dans un triste état du fait de la dérive libérale de la présidence Hollande, renforcée à un point inouï par Macron, homme de droite avéré. Du coup, le mot même, avec son contenu théorique, a été dévalorisé laissant le peuple face au vide politique. Il faut recréer cette gauche, dans l'unité de ce qu'il en reste et sans que ses composantes renoncent à leur identité
  • La dérive pro-religieuse d'un certain marxisme français

    Par | 40 commentaires | 12 recommandés
    Une dérive pro-religieuse affecte une partie du marxisme français. Beaucoup des intellectuels qui se réclament de Marx oublient sa critique de la religion, qu'il a formulée très tôt et qui l'a toujours accompagné. D'où leur cécité, sinon leur complaisance à l'égard du retour politique du religieux le plus réactionnaire, y compris celui de l'islam. C'est-là une trahison de leur mission.