mot de passe oublié
Soutien

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement : 9€/mois + 1 film en VOD offert

ABONNEZ-VOUS
Le Club de Mediapart lun. 8 févr. 2016 8/2/2016 Édition du matin
Blog suivi par 156 abonnés

NOTRE PAIN QUOTIDIEN

antoine peillon

Journaliste, grand reporter @ "La Croix", auteur de "Ces 600 milliards qui manquent à la France" (Seuil, 2012) et de "Corruption" (Seuil, 2014).
Paris - France
  • Résistance !

    3 févr. 2016 | Par antoine peillon | 1 commentaire | 16 recommandés
    Le Seuil, parution le 3 mars 2016. Rejetant le populisme autant qu’elle dénonce la dictature du marché, cette nouvelle résistance civique se cherche. Mais sa montée en puissance semble irrésistible...
  • Raoul Weil, un ancien haut responsable suisse d’UBS, mis en examen en France

    9 oct. 2015 | Par antoine peillon | 9 commentaires | 12 recommandés
    L’ancien haut responsable d’UBS Raoul Weil a été mis en examen par les juges français qui enquêtent sur le système d’évasion fiscale que la banque suisse est soupçonnée d’avoir organisé.
  • Corruption (Seuil, 2014) / revue de presse

    18 août 2015 | Par antoine peillon | 5 commentaires | 8 recommandés
  • Quand le renseignement intérieur (DCRI) «couvrait» l'évasion fiscale (UBS)

    28 janv. 2015 | Par antoine peillon | 14 recommandés
  • Affaire Bettencourt : l'évasion fiscale toujours ignorée par la justice. Pourquoi ?

    28 janv. 2015 | Par antoine peillon | 5 recommandés
    Où des mouvements très importants d’argent entre plusieurs comptes bancaires UBS et un contrat d’assurance vie de Liliane Bettencourt sont dévoilés. Selon un expert de la banque suisse, ces mouvements atypiques, portant sur quelques dizaines de millions d’euros, sont caractéristiques de l’évasion fiscale. Etrangement, ces mouvements suspects qui ont été signalés plusieurs fois aux contrôleurs de la Banque de France, ainsi qu’aux douanes, n’ont toujours pas fait l’objet de la moindre enquête policière. Les générosités de la milliardaire vis-à-vis de certains champions politiques expliqueraient-elles cette timidité judiciaire ?
  • LANCEURS D’ALERTE – 4 – Olivier Thérondel / Tracfin

    6 févr. 2014 | Par antoine peillon | 9 commentaires | 17 recommandés
  • LANCEURS D'ALERTE - 3 - Florence Hartmann, mauvaise conscience de nos démocraties

    6 févr. 2014 | Par antoine peillon | 12 commentaires | 12 recommandés
  • LANCEURS D'ALERTE - 2 - Olivier Thérondel / TRACFIN

    6 févr. 2014 | Par antoine peillon | 2 commentaires | 12 recommandés
    Olivier Thérondel, ex-agent de Tracfin« Si un juge d’instruction vient faire une perquisition à Tracfin, il ne trouvera rien. »Ce douanier a travaillé au service anti-blanchiment « Traitement du renseignement et action contre les circuits financiers clandestins » (Tracfin) de 2004 à 2013. La direction de Tracfin a porté plainte contre lui pour avoir publié fin avril 2013 deux billets sur son blog hébergé par le site d’information Mediapart, sous les titres « Black-out sur les rapatriements de Cahuzac » et « L'affaire Cahuzac embarrasse Tracfin ». Son procès aura lieu au Tribunal correctionnel de Paris (XVIIe Chambre) le 21 mars 2014. Il témoigne ici de ce dont il a été le témoin et de ce qu’il a vécu depuis qu’il a porté certains faits qu’il estime irréguliers à la connaissance du public.
  • LANCEURS D’ALERTE -1 - Stéphanie Gibaud / UBS

    6 févr. 2014 | Par antoine peillon | 12 commentaires | 10 recommandés
    Stéphanie Gibaud, ex-responsable des relations publiques d’UBS France« Grâce à nous, une enquête judiciaire a enfin été ouverte. »Stéphanie Gibaud est embauchée en 1999 chez UBS (Union des banques suisses). Elle y organise des événements sportifs, artistiques et mondains à l'attention de très riches clients français ou de ceux qui pourraient le devenir. En juin 2008, sa supérieure hiérarchique exige qu'elle efface de son disque dur tous les fichiers contenant le nom des clients et de leur chargé d'affaires. Stéphanie Gibaud refuse d’exécuter cet ordre. Dès lors, elle se rend compte qu’UBS organise, en toute illégalité, l'évasion fiscale de nombreux Français fortunés vers la Suisse. Dès lors, aussi, elle subit un harcèlement impitoyable. Autant de délits qu’elle participe de révéler aux autorités judiciaires et à la presse, un acte de résistance qui sera, pour une part importante, à l’origine de « l’affaire UBS ».
  • Médiapart à l'assaut des paradis fiscaux et de "la mafia de l'évasion fiscale"

    29 nov. 2012 | Par antoine peillon | 10 recommandés
    A lire et relire : l'analyse (12 septembre 2012) d'Edwy Plenel : "L’argent, quand il devient une fin en soi, avoisine le crime dans son entêtement à échapper aux lois communes. L’évasion fiscale n’est pas à la marge mais au centre d’une économie devenue mafieuse parce que livrée à la finance. La combattre devrait être l’urgence du moment, une véritable cause nationale et européenne. (...)