Blog suivi par 20 abonnés

Le blog de Association CRIIRAD

Recherche et Information sur la Radioactivité
Valence - France
  • Les eaux radioactives du site AREVA s'écoulent directement dans la rivière

    Par | 2 commentaires | 20 recommandés
    1,3 millions de tonnes de résidus radioactifs non confinés entreposés au fond d'un bassin artificiel. Les eaux radioactives de l'ancien site d’extraction d'uranium AREVA (ORANO) des Bois Noirs (Loire) s'écoulent directement dans la rivière. La CRIIRAD a mis en évidence la contamination des mousses aquatiques de la vallée de la Besbre sur plusieurs dizaines de kilomètres.
  • Ruthénium 106 : un incroyable fiasco

    Par | 1 recommandé
    La CRIIRAD met en cause les conclusions de la Commission scientifique internationale dont les membres se discréditent en concluant, sans preuve, à l'absence d'impact sanitaire, y compris dans les zones proches du rejet radioactif. Elle dénonce également un dénonce un taux sidérant d’anomalies dans le dernier rapport de l'expert de l’État français, l'IRSN.
  • Uranium au Niger : soutenir les actions de l’ONG AGHIRIN'MAN

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    A l’heure où AREVA se désengage au Niger et annonce le licenciement de centaines de collaborateurs, l’ONG AGHIRIN’MAN a plus que jamais besoin de soutien pour défendre les intérêts de la population soumise à la radioactivité . La priorité 2018 est l’achat d’un véhicule permettant de renforcer les contrôles indépendants sur l’ensemble de l’agglomération d’Arlit et dans toute la région d’Agadez
  • Ruthénium 106: le mystère reste entier!

    Par | 4 commentaires | 5 recommandés
    De nombreux médias ont titré sur les niveaux de contamination «extrêmement élevés» publiés par l'agence russe HYDROMET, parfois même sur les «aveux» de la Russie. La CRIIRAD a diffusé hier, en urgence, une mise au point expliquant que les niveaux de contamination étaient en fait comparables à ceux mesurés en Europe mais des informations erronées continuent d'être diffusées.
  • Pollution au ruthénium : la CRIIRAD interpelle l’AIEA et l’OMS

    Par | 2 commentaires | 5 recommandés
    Un accident de niveau 5 sur l’échelle INES s’est peut-être produit dans une installation nucléaire sans que l’installation ne soit identifiée, sans que la population locale ne soit protégée, et dans l’indifférence quasi générale: aucun questionnement, aucune mise en garde ou demande d’investigation de la part de l’OMS, de l’AIEA ou de l’Europe.
  • Contamination par le ruthénium 106 : des rejets radioactifs considérables

    Par | 10 commentaires | 19 recommandés
    Les responsables se soucient enfin de l’importance des rejets du ruthénium 106 intervenus, fin septembre 2017, et des risques encourus au plus près du terme source ! Dans un premier temps, les communiqués officiels se sont contentés de souligner l’absence de risque en France et en Europe. La CRIIRAD avait alerté dès le 5 octobre, mais en vain, sur les risques encourus par les populations locales.
  • Toujours pas de protection contre la radioactivité des matériaux de construction !

    Par | 3 recommandés
    La règlementation européenne impose depuis 2014 le contrôle des matériaux préoccupants pour la radioprotection mais la France continue de jouer la montre. En atteste le projet d'extension de la carrière de St-Julien-Molin-Molette que le Préfet de la Loire s'efforce de déclarer d'intérêt général en "oubliant" la radioactivité des roches et les risques qu'elle génère !
  • Ruthénium 106 dans l’atmosphère en Europe : Il faut en déterminer l’origine

    Par | 3 recommandés
    Les organismes de surveillance de la radioactivité en Europe insistent sur l’absence de risques. Il est cependant important que l’origine de ces rejets de ruthénium 106 soit recherchée. De ce point de vue l’absence d’information est inquiétante.
  • Site nucléaire Mayak: 60 ème «anniversaire» de la catastrophe de Kyshtym

    Par | 2 commentaires | 4 recommandés
    Le site de Mayak (Russie), a été le siège du premier accident nucléaire de grande ampleur, bien avant Tchernobyl. Le 29 septembre 1957, une cuve de déchets radioactifs a explosé, contaminant un vaste territoire. Soixante ans après, les souffrances des habitants d'un des secteurs les plus contamines de la planète sont loin d’être terminées...
  • Sûreté nucléaire: l'heure n'est pas aux dérogations!

    Par | 1 commentaire | 6 recommandés
    L’Autorité de Sûreté Nucléaire s’apprête à déclarer la cuve de l’EPR apte au service en dépit des défauts de fabrication de ses calottes. Une décision particulière choquante dans le contexte actuel. Il faut déterminer d’urgence l’état réel des réacteurs en exploitation et refonder, en préalable absolu, le système de contrôle des installations nucléaires. La CRIIRAD appelle à se mobiliser.