Blog suivi par 152 abonnés

Histoire, Ecole et Cie

"Au lieu de se surveiller, l'éducateur surveille les enfants et c'est leurs fautes qu'il enregistre et non les siennes." (J. Korczak)
  • #pasdevague (2) : autour du respect, amalgames en tout genre

    Par | 10 commentaires | 6 recommandés
    Une fois laissés de côté le détournement indécent et la grossière récupération de l’agression de Créteil, un peu de recul met en évidence une vive crispation autour de la notion de respect dont les élèves auraient perdu le sens. Une notion que l’Education nationale a tellement et sciemment embrouillée qu’elle se retourne contre les profs. Mais à qui la faute ?
  • #pasdevague (1) : ces profs qui détestent les élèves

    Par | 51 commentaires | 10 recommandés
    Un grand moment de défoulement collectif : l’agression contre une enseignante d’un lycée de Créteil est l’occasion d’une campagne à la fois sordide et surréaliste. Une campagne qui n’honore pas ses auteurs parmi lesquels des enseignants.
  • L'histoire à l'école revue (et pas tellement corrigée) par S. Bern

    Par | 1 commentaire | 3 recommandés
    L'histoire vue par S. Bern distribuée en 50 000 exemplaires à l'école : c'est la nouvelle opération de communication réussie par un animateur télé (ni historien ni enseignant) avec la bénédiction de l'autorité de tutelle.
  • Attal, secrétaire d'état au service national, s'est déjà bien servi

    Par | 7 commentaires | 6 recommandés
    Le SNU, un service obligatoire pour la république ? Pour le nouveau secrétaire d'état à l'éducation, il faut convenir que la république l'a déjà bien servi.
  • Service national universel : une consultation en ligne pour les dupes

    Par | 9 commentaires | 6 recommandés
    Avec un retard de quelques semaines sur la date initialement prévue, la consultation sur le service national universel (SNU) est en ligne. Elle prend cette fois-ci la forme d'une grossière mystification confiée à un institut de sondage.
  • "Les enfants pour la paix" ? Une opération commerciale à la gloire de la guerre

    Par | 2 recommandés
    Dans le cadre du centenaire de l’armistice de 1918, les élèves de CM2 sont invités à participer à un concours, « Les enfants pour la paix ». En réalité, comme c’est souvent le cas avec les commémorations scolaires, la paix sert ici surtout de prétexte à glorifier la guerre.
  • Service national universel : la ministre des armées me répond... mais vise à côté.

    Par | 5 commentaires | 6 recommandés
    Consultation sur le SNU : en réalité, un débat interdit. La ministre des armées en est réduite à faire la chasse à ses contradicteurs sur les réseaux sociaux. Avec un argumentaire bien maigre.
  • Service national universel : surveiller et soumettre

    Par | 9 commentaires | 12 recommandés
    Dans quelques mois, à partir de 2019, tous les jeunes âgés de 15-16 à 18 ans, seront soumis, avec le SNU, à une période d’internement obligatoire. En dépit des dénégations officielles, c'est bien d'un service fortement militarisé qu'il s'agit, visant cette fois-ci de très jeunes élèves. Mais au service de quoi, au juste ?
  • Pour financer le service national, 1800 postes supprimés dans l'Education

    Par | 2 commentaires | 8 recommandés
    On s’y attendait bien un peu mais pas aussi rapidement. Comment financer le coût exorbitant (2 à 3 milliards d’euros par an) du SNU (service national universel) étant entendu que sa charge n’en serait pas assurée par le ministère des Armées ? La réponse est venue aujourd’hui avec la suppression de 1800 postes à l'Education nationale, promue grande organisatrice de cette comédie.
  • Service national : un projet qui vise les plus jeunes, toujours plus jeunes...

    Par | 4 commentaires | 2 recommandés
    En déplacement à Avignon, le Premier ministre a lancé le cycle de « concertations territoriales » sur le SNU (service national universel). Une concertation de pure forme, Philippe ayant tenu à préciser qu'il n'était pas question de revenir sur le principe d'enfermement obligatoire de toute une classe d’âge, un âge une nouvelle fois revu à la baisse.