B. Girard

"Au lieu de se surveiller, l'éducateur surveille les enfants et c'est leurs fautes qu'il enregistre et non les siennes." (J. Korczak)

Son blog
112 abonnés Histoire, Ecole et Cie
Voir tous
  • Service national Macron : une France qui a peur de sa jeunesse

    Par
    Avec l’annonce d’un service obligatoire de 3 à 6 mois, quelque part entre les Chantiers de jeunesse et la caserne de grand-papa, entre une fixation irrationnelle sur la conscription et une méfiance bien réelle pour la jeunesse, la France de Macron fait un grand bond en arrière et surtout montre un sinistre visage.
  • « Brassage social » : la grosse arnaque du service national

    Par
    Sur le service national, l'avis du Conseil d'orientation des politiques de jeunesse ne brille guère pas son esprit critique. En reprenant sans distanciation le poncif éculé sur le brassage social, en ignorant superbement le principe de liberté de conscience, il passe à côté du sujet.
  • Saint-Cyr et la Sorbonne, école et armée : des "valeurs" partagées

    Par
    Si un colloque vaut autant par la liste des intervenants que par sa thématique, il faut convenir que celui qui se tiendra à la Sorbonne le 23 mars 2018, organisé conjointement par la Sorbonne et les anciens de Saint-Cyr, retient l’attention. Entre la Sorbonne et Saint-Cyr, entre l'école et l'armée, un rapprochement des "valeurs" clairement assumé.
  • Souad Ayada : du bon usage des programmes et des manuels scolaires

    Par
    Au cours de son audition (le 24/01) devant la commission des affaires culturelles de l’Assemblée nationale, Souad Ayada, la présidente du Conseil supérieur des programmes a eu l’occasion de reprendre à son compte quelques-uns des thèmes favoris de Blanquer. Et même peut-être davantage...
  • A Nice, des policiers dans les écoles : les nouveaux surveillants de Blanquer

    Par
    Des policiers dans les écoles primaires : Le Pen en rêvait, Blanquer le fait. En acceptant la proposition du maire de Nice, le ministre s’engage dans une voie avec laquelle tous ses prédécesseurs (et pourtant…) avaient pris leurs distances. Et dévoile toujours plus ses intentions. Pour ceux qui ne les auraient pas encore comprises...