Bernard Viguié

citoyen libre qui n 'accepte pas ce qui s'est passé à Sivens

Sa biographie
En guise de biographie très médiapartique, voyez la photo de ce qui reste de la Métairie Neuve à Sivens le 3 juin 2015, sur le bandeau de ce blog. Ces bâtiments, légalement protégés par le PLU de la commune, ont été rasés illégalement par une fine équipe composée de la fine fleur du département. Elle est pas belle ma bio ? Elle n'est pas triste ma photo ?
Son blog
65 abonnés Feuilleton de la Métairie Neuve de Sivens
Voir tous
  • Comment la ministre de la Justice a déjà couvert le procureur délinquant Dérens

    Par
    Suite aux décisions scandaleuses rendues par le tribunal administratif de Toulouse et la cour administrative d’appel dans l’affaire de la Métairie Neuve de Sivens, Jean Claude Egidio a demandé au président de la République et à la ministre de la justice d’engager des poursuites disciplinaires. Mais il se trouve que Nicole Belloubet a déjà couvert le procureur Dérens dans cette affaire...
  • Comment la Cour de Bordeaux a couvert le procureur Dérens et la mafia tarnaise

    Par
    Citoyennes et citoyens, qui faites l’effort de lire ce feuilleton juridico politique dans ce petit blog de combat et dans notre monde du tweet et du trop long pas lu, vous avez remarqué que j’ai omis d’indiquer « A suivre » sous la « Lettre ouverte à un rapporteur public » qui a précédé. Or, nous n’avions pas encore touché le fond.
  • SIVENS/ Vive l’OMERTA !

    Par
    Comme je l’ai déjà écrit sur ce blog : « Profiter du SILENCE et des complaisances, c'est parfois la meilleure défense ». C’est ce que doivent penser les « personnalités » et les magistrats que je mets vertement en cause sur ce blog depuis le 12 octobre 2019. A commencer par le sénateur Carcenac et l’avocat général Dérens. Mais moi aussi, je profite du silence et de l’OMERTA !
  • SIVENS/ Lettre ouverte à un rapporteur public

    Par
    Cette lettre ouverte de Jean Claude Egidio fait suite à l’audience de la CAA de Bordeaux du 21 juin 2019. Exceptionnellement, j’annonce ici le prochain épisode de ce feuilleton dans le chapeau : « Comment la Cour de Bordeaux a couvert le procureur Dérens et la mafia tarnaise », une partie de la réponse étant ici donnée.
  • SIVENS/ La surprise ! devant la cour administrative d’appel de Bordeaux

    Par
    Jusqu’où des magistrats français peuvent-ils aller pour couvrir un procureur délinquant ? C’est la question que je me pose depuis le début de cette affaire de la Métairie Neuve. J’ai montré jusqu’où étaient allés le Conseil d’Etat et la Cour de cassation. Dans un autre genre, nous avons eu aussi très fort devant la CAA de Bordeaux. Et quelle surprise !