BK Chatrian

Psychologue dans écoles. Parfois j'enseigne à l'Université.

Son blog
5 abonnés Le blog de BK Chatrian
  • 8 billets
  • 0 édition
  • 0 article d'éditions
  • 0 portfolio
  • 0 lien
  • 0 événement
  • 0 favori
  • 4 contacts
Voir tous
  • Essentiel vs prioritaire: battle royale dans le monde d'après

    Par
    En tant que psychologue, j'ai pu me faire vacciner. Et, comme je suis dans l'Education Nationale, je n'ai pas hésité. Il n'empêche qu'il n'en est pas de même pour mes collègues. Alors que les écoles et la covid seront réunis lundi prochain. Ces quelques mots sont pour celles et ceux qui ne font pas partie des prioritaires.
  • Les enfants, personnes non essentielles?

    Par
    Les écoles sont ouvertes. Oui, mais. Après la détresse des étudiants, il est temps que l'on parle des enfants. Leurs conditions d'apprentissage, le contexte dans lequel ils évoluent. Le protocole sanitaire aura forcément des répercussions. A court, moyen voire long terme, si rien n'est fait pour les accompagner.
  • Et "les enfants, d'abord"?

    Par
    Il y en a eu, des déclarations, allocutions et autres discours depuis presque un an. Tous adressés à nous, les adultes. Jeudi dernier n'a pas dérogé à la règle. Je regrette aujourd'hui qu'aucun mot ne soit adressé aux enfants. Pourtant, ils sont des millions en France. Pourtant, ils sont l'avenir.
  • Cœur et corps vidés (c’est ça la covid)

    Par
    Nombre de morts, taux d’occupation en réanimation, entrées/sorties d’hospitalisation... on entend du chiffre et du numéro à tout va. C’est important, je ne le nie pas. Mais il faudrait peut-être que les autres contaminés prennent aussi la parole. Des gens comme moi, qui, après un mois, n’en ont toujours pas terminé avec la maladie.
  • Deux poids, un fossé (parole de covidée)

    Par
    Enquête. Cas contacts. Isolement. Précaution. Autant de mots qui ont du sens, quand tu en perds deux soudainement. Sauf que, dans la réalité amère des gens ordinaires, on fait moins de chichis. Je crois qu'ils sont dépassés.