cadtm

Comité pour l'Abolition des Dettes Illégitimes

LIEGE - BELGIQUE

Sa biographie
Fondé en Belgique le 15 mars 1990, le CADTM est un réseau international constitué de membres et de comités locaux basés en Europe, en Afrique, en Amérique latine et en Asie. Partie prenante du « mouvement altermondialiste » le CADTM souhaite contribuer à l’émergence d’un monde fondé sur la souveraineté des peuples, la solidarité internationale, l’égalité, la justice sociale. L’objectif premier du CADTM est l’annulation des dettes publiques et l’abandon des politiques d’ajustement structurel ou d’austérités imposées par les Institutions financières internationales en complicité avec les gouvernements. Il s’agit de mettre un terme à la spirale infernale de l’endettement et de parvenir à l’établissement de modèles de développement socialement justes et écologiquement durables. Les projets, outils et activités qu’il développe à cette fin s’inscrivent dans une dynamique associant la recherche et l’action : publications (ouvrages, articles, analyses, revue...), conférences-débats, séminaires, formations, rencontres et manifestations internationales, campagnes de sensibilisation, concerts, etc. Plus d'infos, articles, publications sur www.cadtm.org.
Son blog
186 abonnés CADTM
Voir tous
  • La farce de la « prise en compte du genre » : lecture féministe de la Banque mondiale

    Par
    Il n’est pas possible de s’intéresser aux politiques de la Banque mondiale ou à l’émancipation des peuples sans prendre en compte les enjeux de genre, eux-mêmes imbriqués avec d’autres systèmes d’oppression et rapports sociaux inégalitaires.
  • Les répudiations de dettes de la fin du XVIII au XXIe siècle

    Par
    Le présent texte montre qu’il est parfaitement possible de répudier des dettes qui sont considérées comme illégitimes ou odieuses sans que cela entraîne durablement des conséquences néfastes, au contraire. L’idée selon laquelle un pays qui répudie une dette sera boycotté par les prêteurs est infirmée par la réalité.
  • Maroc : la marche de protestation du 4 décembre 2022 et ses antécédents

    Par
    La ville de Rabat a connu le dimanche 4 Décembre 2022 l’organisation d’une marche nationale. Cette marche a rassemblé 3000 personnes. Elle a été placée sous le slogan : « tous contre la cherté de la vie, l’oppression et la répression » pour dénoncer la vague de flambée des prix et l’escalade répressive conduite par le régime contre toutes les voies dissidentes. Entretien avec Jawad Moustakbal.
  • L’exploitation en milieu associatif et dans la coopération au développement

    Par
    Le 23 septembre 2022, le GRESEA, le CADTM et la Revue Politique ont consacré une soirée autour de la présentation de l’ouvrage « Te plains pas c’est pas l’usine ». L’exploitation en milieu associatif lors de laquelle les deux autrices, Lily Zalzett et Stella Fihn, sont venues en présenter les traits saillants à près de 120 personnes.
  • Dette étudiante aux États-Unis : une annulation nécessaire mais insuffisante

    Par
    Aux États-Unis, où 43 millions de personnes ont une dette fédérale étudiante de 37 667 dollars en moyenne [1], Joe Biden a annoncé l’annulation d’une partie de ce fardeau. Si ses mesures ne vont pas assez loin, et apparaissent davantage comme un pansement que comme une solution pérenne, elles rappellent qu’annuler une dette détenue par un État n’est qu’une question de volonté politique.