Blog suivi par 32 abonnés

Le blog de Carlos Schmerkin

Conseil en édition, membre du comité éditorial du magazine "Books"
Savigny sur Orge - France
  • La Semaine tragique et le pogrom de Buenos Aires, un centenaire (presque) oublié

    Par | 1 commentaire | 1 recommandé
    En janvier 1919, au moment même de l’assassinat en Allemagne de Rosa Luxembourg, en Argentine des centaines d’ouvriers étaient massacrés par la police et l’armée tandis que le pogrom anti-juif était perpétré par la « terreur blanche », les milices de la future « Ligue patriotique argentine ».
  • Les assemblées populaires argentines et les gilets jaunes

    Par | 1 recommandé
    Peut-on rapprocher le mouvement des gilets jaunes avec l’apparition des assemblées de voisins lors de la crise de décembre 2001 en Argentine ?
  • L’Argentine pleure Osvaldo Bayer, l’anarchiste de la «Patagonia rebelde»

    Par | 29 commentaires | 34 recommandés
    La Patagonia Rebelde (Pelicula de 1974) © Ana
    Son dernier "geste" de rébellion: mourir la veille de Noël, à 91 ans. Anarcho-pacifiste, socialiste libertaire, Osvaldo Bayer laisse un vide incommensurable. Journaliste, historien, défenseur des droits humains, il s’est investi dans la lutte pour les droits des peuples originaires à récupérer ses terres.
  • En Argentine, deux directeurs de Ford reconnus coupables de crimes contre l'humanité

    Par | 1 commentaire | 5 recommandés
    Pendant qu’en France l’entreprise Ford refuse le plan de reprise et jette ses salariés de l’usine de Blanquefort au chômage, la justice argentine condamne pour la première fois les membres du personnel hiérarchique de Ford Motors Argentina et les considère comme des "participants nécessaires" à l’enlèvement et la disparition de 24 travailleurs.
  • La France devient-elle latino-américaine?

    Par | 2 commentaires | 3 recommandés
    Traduction de mon article publié par Nodal, portail latino-américain. "Le mouvement des "gilets jaunes" commencé en France depuis un mois révèle une crise profonde en gestation depuis plusieurs années. Les blocages des ronds-points dans nombreuses villes françaises font référence aux méthodes de lutte utilisées en Amérique latine, en particulier en Argentine."
  • Cette habitude de tuer

    Par | 2 commentaires | 16 recommandés
    Quelques jours avant la réunion du G20 à Buenos Aires, la police argentine continue de tuer, attisée par les propos de la Ministre de la Sécurité, Patricia Bullrich. Ce texte de l’ancien juge Carlos Rozanski dénonce avec vigueur l’escalade répressive du gouvernement Macri.
  • En novembre, l’Argentine aux deux sommets

    Par
    Le premier "Forum de la pensée critique" réunira à Buenos Aires des dirigeants et personnalités populaires du monde entier. La réunion internationale est organisée par le Conseil latino-américain des sciences sociales (CLACSO) et vise à se différencier du G-20 par le débat et en montrant la réalité diversifiée du monde. Participent, entre autres, Dilma Rousseff, José Mujica et Cristina Kirchner.
  • Argentine : chronique d’une débâcle annoncée

    Par | 5 commentaires | 13 recommandés
    Le fantôme du « default » plane sur la tête des argentins. L’équipe du président Macri n’arrive pas à contenir l’inflation et l’avance du FMI de 15 milliards de dollars est en train de partir en fumée. La croisade anti-kirchneriste du président Macri utilisant le thème de la corruption ne suffira pas à cacher l’incendie qui se propage dans tout le pays.
  • Un décret sur la défense nationale suscite un tollé en Argentine

    Par | 1 commentaire | 4 recommandés
    Macri dans un hangar de l'armée © Misionesonline Macri dans un hangar de l'armée © Misionesonline
    Le président Mauricio Macri a annoncé lundi 23 juillet un changement dans la politique de défense nationale en incluant la «collaboration» des trois forces armées dans les tâches de «sécurité intérieure», ce qui est actuellement interdit par la loi 23 554 adoptée en 1988 durant la présidence de Raul Alfonsín.
  • La découverte d’une fraude électorale éclabousse la gouverneure de Buenos Aires

    Par | 2 recommandés
    Grace à l’enquête de Juan Amorín, journaliste du site web El Destape, des dizaines de membres de Cambiemos (alliance gouvernementale) ont commencé à dénoncer publiquement qu'ils étaient impliqués à leur insu dans la fraude de la campagne financière de Mauricio Macri et María Eugenia Vidal.