Édition suivie par 14 abonnés

L'edition des curieux photographes gastronomes

11 rédacteurs

À propos de l'édition
Vous aimez la photographie, mais vous êtes gastronome? Vous voulez jumeler ces deux passions? Cette édition est pour vous ! Avant tout, ce qui compte ici est la curiosité et l'amateurisme. Alors partageons nos passions !!
  • Édition L'edition des curieux photographes gastronomes

    Bon Dia : Pa amb tomaquet y jamon

    Par | 6 commentaires | 1 recommandé
    Les catalans sont des gens bizarres pour une normande, en cuisine, les normands ne sont pas amis de l'ail. D'abord, l'ail se conserve mal en Normandie, il y fait humide et l'ail n'aime pas l'humidité. 
  • Édition L'edition des curieux photographes gastronomes

    Au Chat Noir...

    Par | 3 commentaires | 1 recommandé
    Christel a eu l’heureuse initiative de créer cette édition à laquelle je participe avec enthousiame et un certain plaisir gustatif ! Pour me rendre au restaurant : « del Gato Negro » à Saint Jacques de Compostelle, je suis sur le bon chemin, celui de Compostelle, ici à Maussane-les-Alpilles.
  • Édition L'edition des curieux photographes gastronomes

    Mère Ubu, Miró et les calamares en su tinta !

    Par
    LA CASTELLANA © christelcs
    Mère Ubu est une série de photos ( prises et modifiées par l'auteur de ce billet) d'une statue dont l'original se trouve au "Museo Arte Público, antiguo Museo de Escultura al Aire Libre de la Castellana," à Madrid. Il s'agit d'un espace entre les rues de Juan Bravo y Eduardo Dato. On y trouve une excellente collection de sculpture abstraite espagnole. Mère Ubu est une oeuvre de Juan Miró qui a réalisé dans sa vie nombre de sculptures pour des espaces publics, certaines de proportion gigantesques. 
  • Édition L'edition des curieux photographes gastronomes

    Photographe et/ou gastronome?

    Par | 5 commentaires
    Photographe et gastronome ? Ce n’est pas antinomique loin de la ! Je trouvais qu’il manquait une édition traitant de la gastronomie sur ce média. Et puisque le gastronome aime voir ce qu’il déguste, il me semblait judicieux d’y associer quelques photographies. Cependant, au-delà des photographes gourmands sont aussi bienvenus les photographes amateurs qui ne trouveraient pas leur place ailleurs dans Mediapart. Cette édition peut donc convenir aux gastronomes non photographes et aux photographes non gastronomes. Mais ils doivent être curieux, gastronomes et/ou photographes qu’ils soient !