Blog suivi par 1913 abonnés

Les carnets libres d'Edwy Plenel

Journaliste, président de Mediapart
Paris - France
À propos du blog
En complément de mes articles dans le Journal de Mediapart, ce blog mêle divers registres. Des résonances subjectives où je m’exprime à titre personnel. Des informations complémentaires, droits de suite ou explications de texte, où je réagis à des interpellations de lecteurs. Enfin, ce que l’on appellerait dans les hauts parleurs des gares des « avis de service » où je fais le point sur l’actualité de Mediapart, qu’elle soit éditoriale ou économique.
  • Costa-Gavras ou la résistance

    Par | 25 commentaires | 22 recommandés
    Mediapart s’associe à la sortie du second volume de l’intégrale de l’œuvre cinématographique de Costa-Gavras, en vente à partir du 29 novembre. Comme pour le premier coffret, j’ai écrit un livret de présentation qui accompagne un long entretien filmé avec le réalisateur.
  • Pourquoi nous faisons média à part

    Par | 316 commentaires | 152 recommandés
    Mediapart a décidé de ne plus alimenter le feuilleton médiatique du faux procès qui lui est fait depuis plusieurs semaines. Nous nous en tiendrons donc aux explications données à nos lecteurs et préférons nous consacrer à l’essentiel, notre travail d’information. Nous vous donnons rendez-vous mercredi de 18 heures à 23 heures pour un « Live » exceptionnel avec comme invité le premier ministre Édouard Philippe.
  • Pour l’éducation nouvelle (comme un retour aux sources)

    Par | 25 commentaires | 29 recommandés
    La première Biennale internationale de l’éducation nouvelle (BIEN) s’est tenue à Poitiers du 2 au 5 novembre. Mediapart en était partenaire et j’ai eu l’honneur d’y donner la conférence d’ouverture, en défense des pédagogies innovantes contre les adversaires d’une école de tous et pour tous.
  • Solidarité avec les journalistes turcs emprisonnés

    Par | 16 commentaires | 36 recommandés
    La Turquie est aujourd’hui la première prison au monde de journalistes. Ils sont 160 à être emprisonnés tandis que près de 3000 ont perdu leur emploi depuis un an. Au nom de Mediapart, je participe à la campagne de solidarité organisée par la Scam, RSF, le Prix Albert-Londres et le collectif Informer n’est pas un délit, en parrainant le journaliste d’investigation Tunca Ögreten du journal en ligne Diken.
  • La liberté de l’information contre l’absolu de l’opinion

    Par | 61 commentaires | 27 recommandés
    En écho à la cabale contre Mediapart à propos de l’affaire Ramadan, voici une réflexion sur la liberté et l’indépendance des médias parue cette semaine en Grèce (dans Efsyn) et en France (dans Politis).
  • La humanidad no está bajo arresto domiciliario

    Par
    En librerías esta semana, Le devoir d’hospitalité (El deber de hospitalidad) constituye un manifiesto de solidaridad con los inmigrantes, refugiados y otros exiliados. Publicado por la editorial Bayard a un módico precio (3,50 euros), este libro resume el compromiso constante de Mediapart en torno a la cuestión.
  • L’humanité n’est pas assignée à résidence

    Par | 55 commentaires | 51 recommandés
    En librairie cette semaine, Le devoir d’hospitalité est un manifeste de la solidarité avec les migrants, réfugiés et autres exilés. Publié chez Bayard à un prix modique (3,50 euros), il résume l’engagement constant de Mediapart sur cette question.
  • En défense de la presse libre

    Par | 72 commentaires | 27 recommandés
    Mediapart s’associe au projet « La presse libre », porté par Next INpact et Arrêt sur images. Ce portail d’abonnements à la presse en ligne entend défendre son indépendance et promouvoir son pluralisme.
  • Che Guevara: réponse aux calomniateurs de Régis Debray

    Par | 35 commentaires | 48 recommandés
    La sortie de « Fille de révolutionnaires », récit autobiographique de Laurence Debray, fille d’Elisabeth Burgos et de Régis Debray, est l’occasion pour certains médias de ranimer une vieille calomnie présentant ce dernier comme « le délateur » du Che, assassiné en Bolivie il y a cinquante ans. Témoin direct des faits, François Maspero y avait déjà répondu, en 2001, sous un titre sans appel : « Régis Debray, admirable en Bolivie ».
  • Leurs passions tristes, nos causes communes

    Par | 507 commentaires | 186 recommandés
    Vous qui lisez Mediapart, prenez garde : sous l’apparence d’un journal d’investigation indépendant et participatif, vous êtes en train de soutenir l’agent d’influence du terrorisme islamiste en France. Ce n’est pas une blague, c’est sérieux puisque Le Figaro Magazine l’affirme, et il n’est pas le seul.