Blog suivi par 119 abonnés

Le blog d'En attendant Nadeau

www.en-attendant-nadeau.fr
Paris - France
  • Sommaire du numéro 73

    Par
    Vladimir Jankélévitch Vladimir Jankélévitch
    Le 15 avril 1917, la grand-mère d’Irina Scherbakowa, écrivait dans son journal : "Les événements se succèdent à toute allure. Comme tout est nouveau, comme c’est excitant ! La vie frappe à la porte, la vie nouvelle. Il faut ouvrir en grand les portes et accueillir le nouvel hôte avec joie et courage. Je suis incroyablement heureuse de vivre ce moment !" Agir !
  • Éditorial du numéro 73 - Agir

    Par | 2 recommandés
    Comment agir ? C’est la question que pose sans relâche la philosophie morale de Jankélévitch auquel En attendant Nadeau consacre deux articles, à l’occasion de l’exposition des manuscrits du philosophe à la BnF et de la réunion de sept de ses essais écrits entre 1933 (La mauvaise conscience) et 1967 (Le pardon).
  • Sommaire du numéro 72

    Par
    lincoln-une
    Que peut la pensée face à ces descentes aux enfers ? Marc Lebiez revient sur les Cahiers noirs de Martin Heidegger sans dissimuler une certaine perplexité, tandis que Thierry Bonnot lit de façon critique une Histoire de la consommation peut-être trop optimiste et qu’Alexandre Moatti s’interroge sur la passion de Bernard Stiegler pour les technologies modernes.
  • Éditorial du numéro 72 : De l’Enfer à Montmartre

    Par | 1 recommandé
    logo-ean-rouge
    "Lincoln au Bardo" est l’impressionnant premier roman de George Saunders, un écrivain connu jusqu’ici pour ses nouvelles, et lauréat en 2017 du Man Booker Prize pour ce livre qui évoque Faulkner autant que Virgile.
  • Sommaire du numéro 71

    Par | 1 recommandé
    Tristan Garcia © Catherine Hélie Tristan Garcia © Catherine Hélie
    Comme le dit Yannick Haenel à propos de Pierre Klossowski, dans un texte qui paraîtra, avec d’autres, au fil de la quinzaine, "la littérature est bien une forme de la pensée".
  • Éditorial du numéro 71

    Par | 1 recommandé
    logo-ean-rouge
    Un numéro sous le signe de la souffrance, mais pour ne pas désespérer. Comment ? Pourquoi ? Parce qu’ouvrir les yeux sur elle, la comprendre, la partager, est la force commune de notre humanité.
  • Sommaire du numéro 70

    Par
    Antoine Volodine © Jean-Luc Bertini Antoine Volodine © Jean-Luc Bertini
    La postérité est une fragile construction, à l’instar de ce Palais de justice de Bruxelles, mastodonte dans un état désolant de décrépitude, ruine surréaliste, malgré tout symbole du droit. Autres ruines : celles des châteaux en ruine des croisés, que Jean Rolin, voyageur ironique, visite dans "Crac" sur les pas de Lawrence d’Arabie.
  • Éditorial du numéro 70

    Par | 1 recommandé
    logo-ean-rouge
    « La postérité, c’est fragile », observe Maurice Mourier à propos de "L’Explosion de la tortue" d’Éric Chevillard (Minuit), sombre divertissement de celui qui fut un chroniqueur incisif de la production éditoriale et qui est ici qualifié de conteur prodige, ressuscitant un écrivain inconnu…
  • Sommaire du numéro 69

    Par
    Maurice Nadeau, en 1945 © Éditions Maurice Nadeau Maurice Nadeau, en 1945 © Éditions Maurice Nadeau
    Par temps de fêtes, on peut offrir des livres et s’en faire offrir : notre sélection est ouverte puisqu’elle va de la retraduction du chef-d’œuvre de Clarisse Lispector à l’édition d’un livre retrouvé de Siegfried Lenz ; de l'aventure de Michel Pastoureau dans l’imaginaire des loups aux archives de Françoise Dolto ; d’un roman traduit du thaï aux récits secrets de Pierre-Albert Jourdan.
  • Éditorial du numéro 69 : par tous les temps

    Par
    logo-ean-rouge
    En attendant Nadeau a toujours fait de la mémoire de Maurice Nadeau un avenir. La publication de la totalité de ses articles parus dans Combat, qui fait ici l’objet d’une recension de Jean-Pierre Salgas, permet de voir comment un critique éclaire son époque et lui donne des repères.