Blog suivi par 39 abonnés

Le blog de esther heboyan

  • M. Le Lettré (enfin) maudit

    Par | 27 commentaires | 34 recommandés
    Va-t-on crier au scandale parce que dans le cas de M. sur-le-point-de-devenir-définitivement-maudit on ne peut plus séparer l’homme de l’œuvre, l’œuvre en question étant une éjaculation de mots – oh, si artistiquement classiques ! – relatant le déversement pathétique, pathologique d’un sexo-narcissique pédo-morbide ?
  • Grèves, rêves -- on crève?

    Par | 2 recommandés
    Dans la rame, des travailleurs et travailleuses, comme disait l’autre. Pas un oisif, pas une oisive qui auraient l’idée de profiter du RSA, de l’ARE, ni de pointer son nez au musée d’Orsay histoire de rêver avec Auguste Renoir et Jeanne sur La Balançoire de la Butte Montmartre.
  • Polanski/Bruckner, confusion primaire

    Par | 1 commentaire | 6 recommandés
    Le second dossier de presse révisé du dernier film controversé de Roman Polanski aurait supprimé un passage de l’entretien accordé par le cinéaste à son ami romancier-essayiste-journaliste philosophant Pascal Bruckner. Excuse me, Mr. Bruckner, mais vous avez tout faux !
  • Rencontre-Dédicace samedi 28 septembre

    Par | 2 commentaires
    Rencontre-Dédicace à L'Orangerie des Livres à Meudon le samedi 28 septembre de 11h à 19h. Le thème de la 3ème édition est "Voyage, Voyages". "Ce qui importe, écrit Nicolas Bouvier, c'est le passage."
  • Mort du photographe américain Robert Frank

    Par | 4 commentaires | 10 recommandés
    De Robert Frank, photographe et cinéaste américain d’origine suisse, on retiendra ses 83 clichés en noir et blanc, captés à travers les États-Unis et réunis dans l’ouvrage The Americans (1958). Des clichés mélancoliques, la poésie de l’instant, l’Amérique dans sa banalité – l’écran de cinéma géant au drive-in, un tramway au temps de la ségrégation à la Nouvelle-Orléans, un cow-boy dans la ville.
  • Toni Morrison -- les mots ont aussi leur Histoire

    Par | 1 commentaire | 4 recommandés
    Toni Morrison et le tweet ou pas tweet de Muriel Pénicaud : les mots ont aussi leur Histoire. Tweet maladroit de la Ministre du Travail. Car tout de même écrire en 2019 « Grâce à elle, les noirs ont enfin pu entrer par la grande porte dans la littérature. » fait preuve d’une naïveté déroutante.
  • Privilèges de Rugy - un «trait culturel»?

    Par | 18 commentaires | 26 recommandés
    « Ça doit être culturel. » Voici ce qu’on a lu et entendu à propos de l’affaire de Rugy, ex-ministre en écologie. Et depuis quand le culturel est-il devenu un argument philosophico-juridique?
  • The Dead Don't Die de Jim Jarmusch, balade en zombie land

    Par | 7 commentaires | 7 recommandés
    Les fans de cinéma gore sauront se délecter d’attaques sauvages perpétrées par les morts-vivants surgissant de leur tombe à Centerville, une bourgade qui n’a pas de centre sauf la pleine lune effroyablement prégnante au-dessus d’elle, une bourgade paumée, décentrée de l’Amérique, où Cleveland dans l’Ohio (ce Midwest provincial d’où est originaire Jarmusch) fait figure de ville branchée.
  • Décès de l'écrivain britannique Moris Farhi -- Un jour, le monde sera réparé

    Par | 3 commentaires | 4 recommandés
    Moris Farhi, Paris, 2016 © E. Heboyan Moris Farhi, Paris, 2016 © E. Heboyan
    Moris Farhi, auteur de Jeunes Turcs, Les Enfants du Romanestan, Cantates des deux continents, est décédé à Brighton le 5 mars 2019. Vice-président du PEN Club Anglais pendant de nombreuses années, défenseur acharné de la liberté d’expression, il n'a eu cesse de militer en faveur des écrivains emprisonnés.
  • Vilaine fille d'Ayce Kartal ou l'enfance volée au pays des tartines à la tomate

    Par | 2 recommandés
    L’enfance volée, violée, vampirisée d’une fillette de huit ans, une histoire vraie, vile et avilissante comme tant d’histoires de la vie, est le thème de Vilaine fille (Kötü Kız en turc), court-métrage d’animation réalisé par Ayce Kartal en lice pour les César 2019 après avoir reçu le Grand Prix au Festival de Clermont-Ferrand en 2018. Un coup de maître sur un sujet toujours tabou.