Farid BENHAMMOU

Géographe, chercheur associé au Laboratoire Ruralités, enseignant en classes préparatoires, Poitiers. Co-fondateur du collectif GATO (Géographie, Animaux non humains et TerritOires).

Poitiers - France

Sa biographie
Farid Benhammou (né en 1977 à Lillebonne) est un des spécialistes des relations et de la cohabitation entre l’homme et les grands prédateurs d’Europe (ours, loup, lynx). Agrégé de géographie en 2000, il devient docteur en géographie de l’environnement en 2007 avec une thèse à Agro Paris Tech : Crier au loup pour avoir la peau de l’ours : une géopolitique locale de l’environnement à travers la gestion et la conservation des grands prédateurs en France. Elle est nominée pour le prix de thèse du Comité national français de géographie (CNFG). Dans ses travaux, il applique une approche géopolitique à des questions environnementales, notamment celles impliquant la grande faune. Il participe également aux travaux du laboratoire de géographie Ruralités à Poitiers et publie régulièrement sur les questions conflictuelles impliquant l’environnement. En 2004, il a été Lauréat de la biodiversité aux concours de jeunes chercheurs organisés par l’Institut Français de la Biodiversité (IFB). Depuis 2013, il est professeur de géographie et géopolitique en classes préparatoires littéraires au lycée Camille Guérin de Poitiers. Il a aussi régulièrement enseigné à la Faculté de géographie d’Orléans, de Tours, à l’École Normale Supérieure de Paris et à Paris Sorbonne (géopolitique, conflits d’environnement, développement durable, aménagement et environnement).
Son blog
11 abonnés Le blog de Farid BENHAMMOU
Voir tous
  • La tique, le malade et le loup

    Par
    L’historien Thomas Pfeiffer pose une démarche pédagogique et systémique dans son film co-écrit avec Olivier Hennegrave, Lyme quand la nature nous parle diffusé en 2020. Il vient de republier une édition actualisée de son livre Le retour du loup en Alsace (La Nuée bleue, 2021).
  • Grands carnivores, biodiversité et agriculture : Réveillez-vous !

    Par
    Appel pour une cohabitation durable apaisée avec la faune sauvage en France. Un collectif de scientifiques, citoyens, acteurs oeuvrant pour l'environnement et l'agriculture signe un appel pour une cohabitation durable apaisée avec les grands carnivores et la faune sauvage en France. Il critique une gestion contre-productive par la violence illégale et légale des loups, ours et lynx .
  • Pourquoi une géopolitique de l’ours polaire et de la grande faune ?

    Par
    S'intéresser à l’ours polaire, à l'heure d'un réchauffement climatique médiatisé, implique des enjeux pour sa survie, sa protection et sa gestion à différentes échelles. Il relève d’une géopolitique, tout comme l'étude des tensions et interactions avec la faune, emblématique ou non.
  • Centre d'enfouissement nucléaire de Bure : entre géologie et géopolitique

    Par
    Le pouvoir politique utilise le pouvoir judiciaire pour intimider les militants anti-nucléaires de Bure, une mise en perspectives de leur lutte et des raisons géographiques de localisation de ce centre s'impose. Extrait de «Environnement et conflits environnementaux dans les espaces ruraux français» in Les espaces ruraux français (Editions A. Colin, 2018).
  • Patrice Raydelet, les animaux, la nature et la France

    Par
    Patrice Raydelet, fondateur du Pôle Grands prédateurs Jura, est un naturaliste inclassable. Il a récemment publié un ouvrage faisant le point sur les grands enjeux liés à la protection des animaux en France et un bilan de son engagement de plus de 30 ans pour la nature, Les Animaux, la Nature et la France : changer nos paradigmes, modifier nos comportements. Editions L’Harmattan.